« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

FIFIG

Le vendredi 23 août 2013 à 09h00

Festival International du Film Insulaire de Groix

CINEMA DES FAMILLES

- à 10h : "West Papua"
France / 2002 / 52’ / Tourné en Papouasie Occidentale
Production : Kimsa Films

Rencontre avec les rebelles de l’armée de Libération de la Papouasie Occidentale qui se sont réfugiés le long de la frontière entre l’Indonésie et la Papouasie Nouvelle Guinée. La mise en lumière d’une colonisation que la communauté internationale feint d’ignorer avec hypocrisie.

- à 11h10 : "Sampari"
France / 2008 / 52’ / Tourné en Papouasie Occidentale
Production : K Production / RFO

Chaque année à New York, des milliers d’autochtones venus du monde entier participent à l’Instance Permanente sur les peuples indigènes. Viktor Kaisiepo représente la Papouasie Occidentale et vient défendre les droits de son peuple au siège des Nations Unis. Il s’agit alors pour Viktor de contourner le protocole pour se faire entendre de la communauté internationale.

- à 12h15 : "La colonisation oubliée" - EN COMPETITION
France / 2010 / 22’ / Tourné en
Papouasie Occidentale
Réalisation : Damien Faure
Production : aaa production / Arte

Depuis plus de quarante ans, le gouvernement indonésien mène à l’égard du peuple papou de Nouvelle-Guinée occidentale ( ex-Irian Jaya) une politique colonialiste d’une rare violence.
Alors que le conflit du Timor- Oriental a enflammé la communauté internationale, le cas de la Papouasie occidentale semble voué à rester dans l’ombre. L’Organisation des Nations Unies s’en désintéresse, or ce peuple oublié de tous lutte pour la reconnaissance de son identité culturelle et politique.
Afin de revendiquer leurs droits, les élites papous ont créé l’OPM (Mouvement de libération de la Papouasie Occidentale) scindé en deux branches distinctes, l’une politique, l’autre militaire dont un des chefs
rebelles est le général Bernard Mawen. Pendant dix ans, Damien Faure a filmé ces combattants.
Voici le troisième de ses films : retour le long de la frontière indonésienne, neuf ans après la première rencontre avec les rebelles Papous et le général rebelle Bernard Mawen. Mais Mawen
est introuvable.

- à 14h30 : "Avec presque rien"
Madagascar - 2013 / 80’ / Tourné à Madagascar
Réalisation : Nantenaina Lova
Image : N. Lova, B. Fifaliana, E. Lova-Bely
Production : Endemika Films & Atlantic Films

« Avec presque rien… on peut faire des choses » me dit Gaby, un militaire à la retraite qui récupère des tas de ferraille pour en faire des brouettes. Il n’est pas le seul à faire preuve d’ingéniosité. « Les Malgaches sont obligés d’être débrouillards pour créent des objets, de la musique, des discours, tout simplement avec ce qu’ils sont. Je construis le film comme chacun de mes protagonistes construit sa création, par étapes et par assemblage jusqu’à l’exposition finale du travail accompli et des émotions procurées. Je tresse l’aventure artistique de Jao et ses amis avec des portraits de personnages à la fois ordinaires et extraordinaires. »

- à 16h20 : "Le libraire de Belfast" - EN COMPETITION
France-Irlande/ 2011 / 54’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Alessandra Celesia
Image : Ray Carlin
Son : D. Kilpatrick - G. Beauron - M. McKnight - S. Kerr
Montage : Adrien Faucheux
Production : Zeugma Films, Dumbworld, Northern Ireland Screen

Un libraire sans librairie, un rappeur couvert de cicatrices, un punk dyslexique amateur d’opéra, une chanteuse adepte de X-Factor, un matelas trop grand pour le lit d’antan, une énième alerte à la bombe...
Le libraire de Belfast a construit son arche sur les échafaudages de sa petite maison en briques, où des centaines de volumes invendus racontent le naufrage d’une ville.
John Clancy cherche un nouveau chemin dans les pages jaunies par le temps et les cigarettes consommées sans modération.

Soirée spéciale en présence de Bob Quinn

- à 20h : "Poitìn"
Irlande / 1977 / 65’ / Tourné en Irlande

Film produit par Cinegael, écrit et dirigé pas Bob Quinn, il met en scène Cyrile Cusack en tant que bouilleur de cru vivant dans le Connemara rural, dans un cottage isolé avec sa fille.

Deux dégénérés locaux, joués par Donal McCann et Nial Tóibín, terrorisent le vieux bouilleur pour sa liqueur de contrebande (le poitìn), menaçant de le tuer et de violer sa fille, jusqu’à ce que le vieil homme se montre plus malin qu’eux et les piège dans leur propre mort.

Le film a d’abord été diffusé au public irlandais sur RTÉ Télévision le jour de la Saint Patrick en 1979 et avait alors provoqué un scandale national. Pris par beaucoup comme une insulte directe à l’identité de l’Irlande de l’ouest idéalisée, la scène du « spud fight » (Guerre des patates) a particulièrement été montrée du doigt.

Film culte !

- à 21h30 : "Budawanny"
Irlande /1986 / 80’ / Tourné en Irlande - Clare Island

Le thème de ce film ? Le voeu de célibat des prêtres. Le titre signifie “Le pénis des prêtres”, pas franchement le genre de phrase utilisée par les critiques de film polis, mais avec la Bible, Shakespeare et le Gaëlique tout est permis.
Le film a été tourné sur Clare Island et est joué en grande partie par les insulaires eux-mêmes.

L’histoire raconte comment un jeune curé des îles devient l’amant de sa femme de ménage et fait face à sa congrégation à l’annonce de sa future paternité.

Le traitement du film est complexe, très original et se construit sur plusieurs niveaux de lecture.

Malgré son sujet controversé il n’est en aucun cas antireligieux mais traite objectivement d’un problème d’humain à humain.

- à 23h : "The island"
Irlande / 1966 / 27’ / Tourné en Irlande - Clare Island

Budawanny a été filmé sur Clare Island, Co. Mayo. Exactement vingt ans plus tôt, Bob Quinn a réalisé The Island, documentaire d’une demi-heure sur la vie quotidienne des habitants de l’île.

D’un côté donc la fiction, de l’autre la réalité. Il est intéressant de comparer ces deux traitements d’une même communauté.

__________

PORT LAY

- à 10h : "Touche pas à mon Pitt"
France / 2012 / 52’/ Tourné en Martinique
Réalisation : Jean-Pierre Hautecoeur
Son : Anne Cazalès et Didier Adrea
Montage : Jérôme Bodémès
Production : Aligal Production

« Touche pas à mon Pitt » raconte le petit monde des arènes de combats de coqs en Martinique. Et c’est d’abord un mode de vie, une manière d’être au monde en Caraïbe. Les protagonistes du film nous content une histoire qui plonge aux racines mêmes de l’île et disent leur passion, leur rêve et leur espoir de voir perdurer une pratique aujourd’hui menacée par les lobbies abolitionnistes.

- à 12h40 : "Un toit pour mes vieux os"
France / 2013 / 22’ / Tourné en Guadeloupe
Réalisation : Julien Silloray
Images : Simon Roca
Son : Mathieu Vigouroux
Montage : Louise Decelle, Julien Ngo-Trong
Production : Sesame films

JBB est un vieux guadeloupéen. Il habite une case sur un terrain de la commune de Morne-à-l’Eau qu’il squatte depuis plusieurs années. Un jour, un blanc-pays du nom de Pascal Delassale rachète la parcelle à la commune pour y construire le plus gros supermarché de l’île. JBB va être
expulsé.
Désespéré, il va consulter Hilaire, un sorcier qui devra le protéger. Mais Hilaire est un alcoolique notoire doté d’un ego surdimensionné, et l’esprit qu’il va envoyer à Delassale va faire plus de dégâts que prévu...

- à 11h20 : "Les demoiselles de Dillon"
France / 2012 / 52’ / Tourné en Martinique
Réalisation : Laurent Cadoux
Son : Francinet Gros-Desormeaux
Montage : Iris Omont
Production : Zombi Films

Il existe à Fort-de-France, sur quelques hectares autrefois dédiés à la canne et au rhum, une cité HLM où les femmes sont largement majoritaires.
Ce film explore ce territoire pour faire le portrait de ses habitantes, il apporte un éclairage sur la structure familiale antillaise d’hier à aujourd’hui. Des femmes, on dit ici qu’elles sont le poteau-mitan de la société. L’image est doublement symbolique, qui donne à la femme le rôle vital d’une pièce de charpente sans laquelle la maison s’écroulerait, mais qui, ce faisant, la piège et l’enferme dans ce rôle et en ce lieu. Peut-on se contenter de cette réduction-là ?
Ce film veut ne pas s’en satisfaire. Au travers du vécu et des aspirations de femmes de tous âges, nous cherchons d’autres images, d’autres possibles. Nous cherchons à savoir à quoi aspirent les jeunes filles et femmes de la cité, à la lumière de ce que leurs mères, grands-mères voire arrière-grands-mères ont eu à vivre et à rêver.

- à 14h30 : "La musique des caravanes"
France / 2009 / 52’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Nadia Fahy

Ce documentaire présente les interprètes de la communauté des gens du voyage en Irlande et leur contribution à la musique traditionnelle irlandaise.
Ce voyage musical est ponctué de témoignages sur les maîtres musicaux de cette minorité ethnique et de rencontres avec des musiciens et chanteurs de la communauté des Travellers. Ce film aborde aussi les mutations du mode de vie traditionnel et les conditions de vie actuelles des Travellers dans ce pays.

- à 15h40 : "Poney Kids"
France / 2012 / 52’ / Tourné en Irlande
Réalisation/montage : Magali Chapelan
Images : Nicolas Gaillard
Son : Mel Dayalan
Production : Docks Films

On les appelle les Poney Kids, ces enfants ou ados qui habitent les faubourgs de Dublin et qui élèvent comme ils peuvent des chevaux en pleine zone urbaine. Lancés au grand galop, à cru, des bouts de ficelle en guise de rênes, ils jouent les caïds du quartier. Mais peut être vont-ils devoir remettre pied-à-terre, ou dirions-nous sur terre. Le phénomène persiste toujours, mais les lois et les autorités ne leur permettent plus ces “actes antisociaux”. Ainsi va le développement d’une métropole.

- à 17h : "Travellers"
Irlande / 2000 / 48’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Alen MacWeeney, John T. Davis
Images : John T. Davis
Montage : Sé Merry Doyle
Production : Little Bird

En 1965, le photographe Alen MacWeeney embarque pour un projet photographique de deux ans et suit avec son objectif les Travellers de Dublin et Galway.
Presque trente-cinq ans plus tard, après avoir réalisé une brillante carrière dans la photo de publicité et de mode à New York, il retourne en Irlande pour retrouver la communauté des Travellers. Dans ses bagages : ses archives visuelles et sonores d’un temps lointain qu’il juxtapose sur les gens d’aujourd’hui.
« Ce n’est pas seulement la chronique d’une culture diminuée, mais un testament sur la force de l’image photographique ».

De 20h00 à 22h00

Films et discussions

"Aimé Césaire, un nègre fondamental"
France / 2007 / 52’
Réalisation : L. Chevallier et L. Hasse
Production : 2 F Production, France 5

Ce petit homme-là a reçu la reconnaissance des plus grands. Écrivain, poète, dramaturge, il est l’inventeur du terme “négritude”. Figure politique de gauche, il fut maire de Fort-de-France pendant cinquante-six ans. À 94 ans, Aimé Césaire consacre encore toute son énergie à ses concitoyens de la Martinique.
Les réalisateurs de ce film ont accompagné sur le terrain celui qui, au crépuscule de sa vie, conserve intacts sa réflexion, ses convictions et son engagement pour la fraternité des peuples et la dignité du sien.

"Un air de Césaire"
Un Air de Césaire est une série de films courts d’animation réalisés à partir d’une sélection de 10 textes poétiques d’Aimé Césaire (1913-2008). 10 textes pour 10 réalisateurs. 10 écritures, 10 interprétations.
Chacun s’est approprié un texte de Césaire pour le confronter à son propre univers, sous la direction artistique de Gilles Elie-Dit-Cosaque.

Lecture de textes d’Aimé Césaire


Poésie en plein air à 22h00
Intermèdes musicaux
Projection de photographies

__________

CONCERTS

En début de soirée, les Renavis à l’apéro pour un hommage à Cap’tain et (sous réserve), grillades de thon pêché par le Biche au menu.

- à 22h45 : "Churchfitters"

Ce quartet survitaminé entre folk, rock et sonorités celtiques, d’Irlande, d’Ecosse et d’Angleterre nous promet une soirée inoubliable.
La voix de Rosie ne laisse personne indifférent et taper du pied et des mains est de mise ! Quand l’humour et des instruments aussi variés que le banjo, la flûte, le saxophone, les percussions, la
Contrebasse et la mandoline se rencontrent, cela donne un cocktail détonnant à ne pas louper.

- à 0h30 : "Bam Bam Tikilik"

Bam Bam Tikilik est un trio de guitare, harmonica, batterie et voix. Séga et maloya y croisent rock, blues et cajun. Leurs chansons mêlent créole, réunionnais et mauricien à l’anglais et au français, pour offrir des textes ancrés dans le quotidien. Scènes de rue, errance dans la forêt tropicale, trip volcanique. Un pur concentré d’énergie !

__________

DEBATS

En présence d’Amnesty International

- à 18h : "Peuples nomades d’aujourd’hui : des Roms de l’Est aux Travellers d’Irlande…"

Les gens du voyage ont toujours fait l’objet de fantasmes et de préjugés. D’un pays à l’autre, les peuples diffèrent mais certaines questions restent constantes. Comment bien vivre ensemble entre nomades et sédentaires ? Comment se rencontrer pour mieux se comprendre et accepter ses différences ? Si l’on parle beaucoup des Roms en France, les Travellers, moins connus, sont une communauté nomade d’Irlande, on les qualifie souvent de peuple cavalier…

__________

Entre deux projections... à la terrasse d’un café... sous la feuille de salade de votre steack d’espadon... ou accrochés au thon de notre clocher ! les comédiens d’ILE TEATRO , rendront hommage à l’IRLANDE, à leur façon.

__________

L’île des enfants


Rendez-vous désormais incontournable pour les 4 à 12 ans :
L’île des enfants, qui, dans les hauts de Port Lay, du jeudi au
Samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h, propose une multitude
d’activités adaptées selon les âges.
Des animatrices passionnées et débordantes d’imagination font vivre aux enfants leur propre festival.
Au programme, des ateliers ludiques et créatifs mais aussi des projections de films et de belles histoires insulaires.
Renseignements au kiosque du festival
La demi-journée : 2 € - La journée : 4 €

__________

TARIFS

Forfait Festival : 55 € - Tarif réduit (*) : 30 €
Billet journée : 20 € - Tarif réduit (*) : 12 €
Billet matin ou après-midi ou soirée : 12 € - Tarif réduit (*) : 6 €
Carte 5 entrées : 20 €

(*) Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants et moins de 18 ans, titulaires de la carte Cezam, sur présentation d’un justificatif.

REPAS

Plat..............................................8 €
Entrée, fromage ou dessert.....2 €
Sandwich....................................3 €
Huitres, vin blanc.....................6 €

CONCERTS

Participation libre, sauf samedi 24/08 la soirée deux concerts : 5 €

Produits dérivés et billetterie

Tee-shirt, catalogues, cartes postales, affiches...le matin sous les halles

BILLETTERIE SUR PLACE

A l’office du tourisme à Groix
A l’entrée des salles de projection

BILLETTERIE SUR LE CONTINENT

A la Fnac et dans les offices du tourisme de Lorient Agglomération (forfaits festival et billets journées)

RESERVATIONS

Magasins U - Carrefour - Fnac - Géant - Intermarché -
www.francebillet.com 0 892 692 694 (0,34 € / mn)

_______________

Festival International du Film Insulaire de Groix
Port Lay - 56590 - Groix
Tél : 02 97 86 57 44
Fax : 02 97 86 88 94

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours