« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Festival International du Film Insulaire de Groix

Le samedi 26 août 2017 à 10h00

REMISE DES PRIX
à 21 heures
sur la scène du Tiki
à Port Lay


CINEMA DES FAMILLES

TROIS FILMS, UNE SÉANCE

- 10h :
"True blue" de Haris Raftogiannis - 29 mn - Grèce - 2016 - Tourné sur l’île d’Ikaria - Grec sous-titré français

Ikaria, l’île où les habitants semblent avoir oublié de mourir… Girly et Stamatis en sont la preuve vivante. Presque 200 ans à eux deux et ils
conduisent toujours !

ET
"A Iucate" de Michele Pennetta - 28 mn - Italie - 2013 - Tourné en Sicile - Italien sous-titré français

ET
_ "Kwassa Kwassa" de Tuan Andrew Nguyen & SUPERFLEX - 19 mn - Danemark - 2015 - Tourné sur l’île d’Anjouan (archipel des Comores) -Comorien sous-titré français

Nous sommes dans les Comores, dont l’une des quatre îles, Mayotte, redevenu française en 2014, a ouvert une porte européenne dans l’océan Indien. La tentation est forte pour leurs voisins. Sur l’île d’Anjouan, on fabrique justement des embarcations légères, les kwassa kwassa…

__________

TROIS FILMS, UNE SÉANCE

- 11h45 :
"My super sea wall" de Gina Abatemarco - 12 mn - USA, Allemagne - 2009 - Tourné sur l’île de Kivalina, Alaska - Anglais sous-titré français

ET
_ "Strangers" de Florian Namias - 28 mn - France - 2017 - Tourné sur les îles d’Aran - Anglais et gaélique sous-titré français

Les Iles d’Aran, depuis Robert Flaherty, sont cinématographiques. Un jeune preneur de son s’y aventure aujourd’hui pour enregistrer l’âme de cette île, au risque de s’y perdre…

ET
"Kale zombie" de Yuri Ancarani - 30 mn - Italie - 2017 - Tourné en Haïti - Créole haïtien sous-titré français

__________

- 14h30 :
"The Island and the whales" de Mike Day - 83 mn - Royaume-Uni, Danemark - 2016 - Tourné sur les îles Féroé - Anglais et féroïen sous-titré français

La traditionnelle pêche à la baleine que pratiquent les féringiens existe depuis l’arrivée des premiers habitants sur l’île. Mais, aujourd’hui la consommation de sa chair est à l’origine d’un important problème sanitaire : du mercure en forte dose est retrouvé dans le sang des personnes qui la consomment.
Partagés entre le maintien de cette tradition, socle de leur identité au-dessus de laquelle plane encore l’esprit du Huldufólk, et la modernisation de la société, les habitants des îles Féroé se battent pour leur survie. Mais l’équilibre entre l’Homme et la nature est sur le point de basculer.
Les îles Féroé apparaissent alors comme un baromètre inquiétant du niveau de pollution des océans, des changements de l’écosystème et de ses
conséquences sur la vie humaine. Mike Day parvient à recueillir ces appels au secours sans tomber dans le sensationnalisme manichéen ou les bons
sentiments. Ces quatre années de tournage lui auront permis de se rapprocher des féringiens, de gagner leur confiance et de comprendre la complexité de la situation.

- 16h30 :
"Tierra sola" de Tiziana Panizza - 104 mn - Chili - 2017 - Tourné sur l’île de Pâques - Espagnol sous-titré français

Située dans l’océan Pacifique à 3601 kilomètres du Chili, l’île de Pâques est la deuxième île la plus éloignée d’un continent au monde, après l’île de Tristan da Cunha. Aujourd’hui elle a une population stable et une administration qui gère l’existence de la communauté, justice incluse. C’est donc un curieux paradoxe que la présence d’une prison sur ce territoire isolé duquel il est difficile de s’échapper, même si celle-ci est constituée d’un bâtiment sans murs... En mélangeant images de toutes sources (amateurs, explorateurs, cinéastes aventureux...) avec ses propres images, la cinéaste suit, avec une certaine sympathie, les prisonniers et les gardiens de cette prison et plonge le spectateur dans une situation où le temps semble s’être arrêté.

- 18h35 :
"Calypso rose, the lioness of the jungle" de Pascale Obolo - 85 mn - France - 2011 - Anglais sous-titré français - Tourné à Trinité-et-Tobago

Calypso Rose est l’ambassadrice de la musique caribéenne. Légende vivante du Calypso, souvent comparée aux plus grandes chanteuses de la soul, comme Aretha Franklin, Miriam Makeba ou Cesária Evora, elle a une personnalité charismatique.
Ce film est tout d’abord un portrait intimiste de la grande diva. Mais c’est aussi un voyage musical qui nous emmène de l’île de Tobago, à New York,
Paris, Ouidah et Cotonou. Cette activiste féministe se livre : elle évoque son enfance, ses sources d’inspiration, son parcours, son engagement pour
l’humanitaire et pour la reconnaissance des droits des femmes... La foi qui guide sa vie a aussi une importance capitale dans son cheminement artistique.

- 22h30 :
"Art connect" de Michel Galofré - 74 mn - Trinité-et-Tobago - 2013 - Anglais sous-titré français - Tourné à Trinité-et-Tobago

Art Connect illustre parfaitement l’effet de l’intervention créative sur la vie d’un groupe de jeunes du quartier sensible de Laventille.
Le film montre le profond impact de la peinture, la poésie, la musique, la danse sur des enfants à qui on a donné des caméras afin qu’ils filment leurs
expériences. En permettant au spectateur de rentrer dans l’intimité de leur monde, ils dévoilent leurs espoirs, leurs peurs et on assiste à une réelle
transformation de leur vie. Au travers de leurs discours, leurs peintures, leurs chants, leurs films et leurs danses, nous sommes invités à entrer dans leur monde, le bidonville de Laventille à Port-of-Spain.

__________

"Kamo", une série de Gilles Elie-dit-Cosaque - France - 2000 - 20 x 3’- Tourné en Martinique

Kamo est une collection de moments volés, instants de la vie quotidienne en Martinique, à mi-chemin entre le documentaire, le clip et le film expérimental.
Aucun commentaire, place à l’image et à l’émotion, sur les compositions originales de François Causse, aussi hétéroclites que ces films qui mélangent
DV, super 8 et 16mm.

Un court-métrage de cette série Kamo vous sera proposé avant chaque film sur les Petites Antilles.


PORT LAY 1

TROIS FILMS, UNE SÉANCE

- 10h :
"Féfé Limbé" - 28 mn - France - 2016 - Tourné en Guadeloupe

Féfé vit son premier chagrin d’amour. Il a soixante-cinq ans.

ET
"Ma manman d’lo" - 25 mn - France - 2014 - Tourné en Guadeloupe

Rosental a huit ans. Depuis quelques jours, il vit seul avec son père à Port-Louis, en Guadeloupe. Le garçon est bien décidé à retrouver sa mère disparue. Kamo, le sorcier de la commune, lui apprend qu’elle s’est transformée en une manman d’lo, ces sirènes de la Caraïbe qui attirent les pêcheurs dans les royaumes du fond des mers.

ET
"Un toit pour mes vieux os" - 22 mn - France - Tourné en Guadeloupe

JBB est un vieux Guadeloupéen. Il habite une case sur un terrain de la commune de Morne-à-l’Eau, qu’il squatte depuis plusieurs années.
Un jour, Pascal Delassale rachète la parcelle à la commune pour y construire le plus gros supermarché de l’île. JBB est expulsé.
Désespéré, JBB va consulter Hilaire, un sorcier local, qui devra intimider le nouveau propriétaire. Mais Hilaire est un alcoolique notoire doté d’un ego surdimensionné et l’esprit qu’il va envoyer à son ennemi va faire plus de dégâts que prévu.

__________

- 11h50 :
"Kadans kreyol" de David Commeillas - 52 mn - France - Tourné en Guadeloupe et en Martinique - Créole sous-titré français / français

A l’époque des Yéyés, de l’autre côté de l’Atlantique, La Perfecta de la Martinique et Les Vikings de la Guadeloupe ont, eux aussi, porté "le souffle rebelle" de leur génération. Ces deux groupes mythiques dans les bals des Caraïbes sont les premiers à avoir mélangé leurs traditions insulaires à la chanson française et à d’autres rythmes venus des Etats-Unis, d’Haïti et d’îles voisines. Ils ont ainsi inventé la modernité créole.
A travers eux, c’est toute une scène antillaise des années 70, aux mélodies magnifiques, qui ne demande qu’à être (re)découverte. Car, à l’inverse de
Kassav’ - dont certains musiciens des Vikings furent les co-fondateurs dans les années 80 - ni Les Vikings, ni La Perfecta n’ont réussi "à percer" auprès du public métropolitain.
Au-delà de la revalorisation de ce riche patrimoine musical, le film propose de raconter cette fabuleuse épopée (50 ans de carrière et plus de 20 albums
chacun) à l’époque du Bumidom (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer).

__________

DEUX FILMS, UNE SÉANCE

- 14h30 :
"Cinéma Barth" de Christopher Laird - 24 mn - Trinité-et-Tobago - 2010 - Tourné sur l’île de Saint-Barthélémy - Anglais sous-titré français / français

Créé en 1996, le festival du cinéma caribéen de Saint-Barth est un des plus anciens de la région… et certainement le plus singulier. Ce festival intimiste
permet à la douzaine de cinéastes participants de passer une semaine ensemble durant laquelle ils créent des liens, partagent des repas et, en soirée, regardent les films et en discutent. Les films sont projetés sur un court de tennis ou sur un grand écran déployé sur la plage. Les réalisateurs présentent également leurs films dans des écoles et échangent avec les élèves.
Au cours de ses nombreuses années d’existence, le festival a largement rendu possible et encouragé une production cinématographique endogène.
Ce documentaire restitue l’atmosphère du festival et aborde certains des enjeux et des défis dont celui-ci s’empare.

ET
"Ça tourne en Outre-Mer" de Maurice Dubroca et Marion Batellier - 52 mn - France - 2012 - Tourné en Guadeloupe et en Martinique - Français

Pendant des années, le cinéma d’Outre-Mer a largement revisité des thèmes liés à sa propre histoire (colonisation, esclavage) avec de grands succès comme Rue Cases-Nègres d’Euzhan Palcy, ou Nèg maron et Tropiques amers de Jean-Claude Barny. Avec l’arrivée, dans les années 2000, d’une nouvelle génération de réalisateurs formés aux Etats-Unis et en Europe, totalement décomplexés vis à vis de la question "victimaire", le cinéma des Outre-Mers s’ouvre sur le monde avec une réalité universelle...

__________

- 16h05 :
"Vanishing sails" d’Alexis Andrews - 88 mn - Antiqua - Tourné ) Antiga, Carriacou, Grenade, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Saint-Barthélémy, Anguilla, Panama, en Australie et aux Etats-Unis - Anglais sous-titré français

"Si nous perdons cela, alors c’est comme si tout disparaissait". Alwyn Enoe est l’un des derniers constructeurs de bateaux en bois des îles Grenadines. Il
décide de construire un dernier voilier avec ses fils avant que le savoir-faire, introduit par les colons écossais, soit perdu à jamais.

- 17h55 :
"Ko Lipe" de Heimo Aga - 88 mn - Autriche - 2016 - Tourné à Ko Lipe en Thaïlande - Sans traduction

Ko Lipe est une petite île thaïlandaise de la mer d’Andaman. A l’origine, elle était habitée par quelques centaines de Chao Leh (dit « gitans de la mer »),
de la tribu Urak Lawoi, dont la source de revenu principale était la pêche. Ces dernières années, le tourisme de masse est arrivé sur l’île, avec toutes les conséquences positives et négatives pour ses habitants, leur mode de vie traditionnel et l’environnement.
Le cinéaste viennois Heimo Aga a visité cette île plusieurs fois. Son premier long-métrage documentaire, tout en images fortes et immersion sonore, est un portrait de ce développement complexe et irréversible.


HAUTS DE PORT LAY

TABLE RONDE
Destinée aux professionnels

- 16h :

QUELLES PERSPECTIVES POUR LE CINÉMA INSULAIRE ?

Depuis plus de quinze ans, le FIFIG s’est construit comme un espace dédié à l’expression des cultures insulaires du monde entier.
La position géostratégique particulière des îles les place bien souvent au coeur d’enjeux politiques, économiques, environnementaux de grande ampleur, dont la résolution est rarement maîtrisée par les îliens eux-mêmes. Le cinéma insulaire devient alors un formidable support d’expression artistique et engagée pour porter haut et fort la voix des peuples insulaires. Au-delà des temps d’échanges, de rencontres et de débats que nous organisons chaque année autour de films venus du monde entier, nous nous interrogeons cette année sur le rôle que pourrait avoir le festival pour soutenir la production et la réalisation de films sur les îles : comment pourrions-nous nous engager plus encore aux côtés des réalisateurs insulaires ? Quelle(s) forme(s) pourrions-nous donner à un volet professionnel du festival ?

Cette première table ronde à destination des professionnels est ouverte aux réalisateurs, producteurs, distributeurs, photographes, jeunes vidéastes et festivaliers intéressés par les questions de productions insulaires. A partir des deux films présentés, la discussion portera sur les difficultés de réaliser,
produire et distribuer sur les îles, sur ce qu’il serait nécessaire ou utile de mettre en place, en terme de soutien humain ou financier, de réseaux, de moyens techniques… Puis avec l’avis et l’envie des professionnels, il s’agira de dessiner ensemble, pour les éditions à venir, les contours et les contenus d’un volet dédié aux professionnels, correspondant au FIFIG, à son esprit, à son histoire et à Groix.


EXPOSITIONS


ACCÈS LIBRE TOUTE LA JOURNÉE DE 10H00 A 18H00
SALLE DES EXPOSITIONS DANS LA COUR DE PORT LAY

Didier Gautier - Photographie
Portraits d’îliens – Groix 2017

Nourri par son expérience de portraitiste de studio, Didier Gautier a développé dans cette série une photographie documentaire fondée sur le récit de ses rencontres avec les Groisillons. Tantôt fortuite au détour d’un chemin de randonnée ou plus formelle dans l’intimité de leur habitation, les îliens se sont livrés avec gentillesse à l’exercice du portrait. De souche ou d’adoption, fiers, indépendants mais solidaires, attachés à leur histoire tout en étant ancré dans notre époque, ils représentent l’île dans la pluralité de ses possibles.

Les amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon
Dessiner pour ne pas tirer un trait

Le 21 mars 2014, la famille et les proches de Ghislaine Dupont, journaliste radio assassinée à Kidal au Mali le 2 novembre 2013 avec son collègue
technicien Claude Verlon, créent l’association Les amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Des caricaturistes se mobilisent contre le silence et
l’oubli, pour la vérité et la justice.
Débat sur la liberté de la presse samedi 26 à 10h30 dans l’espace exposition de Port Lay.
Avec Christophe Boisbouvier de RFI, Pierre-Yves Schneider, journaliste formateur à CFI Coopération Medias, Jean Stern d’Amnesty international et
Danièle Gonod, présidente de l’association Les amis de Ghislaine Dupont et
Claude Verlon.

Joséphine Van Glabeke et Alan Scaviner - Photographie
Haïti, au Paradis des Indiens

Joséphine Van Glabeke et Alan Scaviner, jeunes réalisateurs et journalistes indépendants, ont réalisé un documentaire en septembre 2016 sur le village
des Abricots et la Fondation Paradis des Indiens.
Ils ont quitté Haïti quelques jours seulement avant l’arrivée de l’ouragan Matthew. Cette exposition est un témoignage du village des Abricots quelques jours avant et après l’ouragan, à partir de photos réalisées pendant leur tournage et de photos envoyées par des habitants des Abricots.


CONCERTS PAYANTS


TOUS LES AUTRES CONCERTS SONT EN ACCÈS LIBRE

- 19h : Scène du Tiki
Nicolas Quemener et Ronan Le Bars
Musique irlandaise

"Nicolas Quemener", virtuose de la guitare issu de la scène irlandaise, rencontre le talent de Ronan Le Bars, sonneur à la cornemuse écossaise, qui applique sa technique à la sensibilité de la cornemuse irlandaise, le uillean-pipe.

- 22h30 - à l’usine de Port Lay
"Daredemo"
Jazz-Afro-Maloya

"Daredemo" est né de la rencontre entre Maki Nakano et Yann Pittard
(groupe Ky) et de Jean-Marie Lemasson (groupe Soadan). Une amitié
commune et l’envie de partager en musique un répertoire tourné vers les
musiques du monde, le jazz, le voyage et le métissage. Les saxophones,
le oud, la guitare, les percussions réunionnaises, le balaphon et les voix sont tous les instruments indispensables à l’élaboration de cette recette.

- 0h00 : à l’usine de Port Lay
"Pan à Paname"
Steelband

"Pan à Paname" est l’un des plus importants steelbands parisiens. Les steelbands sont comparables à nos orchestres de musique classique, à la différence qu’ils sont exclusivement constitués de bidons de pétrole recyclés appelés « pans », apparus dans l’île de Trinidad au début des années 40. A l’image du piano, ces percussions harmoniques permettent de jouer des calypsos et bien d’autres styles de musique.


LE FIFIG DE NOUVEAU SUR LES ONDES !

Basée sur les mêmes valeurs d’échange, de réflexion et de partage que le Festival, Radio Balises débarque à Groix pour deux heures d’émissions
quotidiennes.
Rejoignez-nous sur 99.8 FM
Du jeudi au dimanche

Enregistrement public à Port Lay de 11h à 13h
Diffusion à 17h00

"On zappe devant les chaînes d’infos, qui ne nous parlent jamaisde ce qui va bien, ne valorisent rien. On se noie sur internet, chacun de son coté. On ne prend plus le temps d’écouter l’autre, on se replie sur soi. Et puis on finit même par avoir peur, cette peur souvent instrumentalisée et qui paralyse tout... Dans le contexte actuel, plus que jamais, nous avons besoin denous parler, de nous écouter, de réfléchir ensemble…"

Depuis 10 ans, il n’existait plus aucune radio associative de proximité sur le Pays de Lorient. "Silence radio citoyen" donc, un comble pour la deuxième agglomération de la région Bretagne, qui compte 25 communes et près de 205.000 habitants !

Radio Balises a commencé à émettre le 8 juillet 2017 et se veut la radio des citoyens lorientais.


FESTINA LENTE "HÂTE-TOI LENTEMENT"
- FESTIVAL CULTUREL ITINÉRANT À LA VOILE -

Leur but ? Se dépêcher… lentement, partir à la rencontre d’autres cultures et échanger avec elles.
Troquer des moments de frisson, de rire ou de poésie contre une découverte de l’autre et de l’ailleurs.
_Créer des liens et des réseaux pour un monde plus ouvert, au rythme cadencé des caprices de la météo.
Cet équipage, composé de 28 personnes - musiciens, danseurs, jongleurs, circassiens, cuisiniers, skippers photographes… - et de cinq voiliers, sillonne depuis un an et demi les eaux méditerranéennes, les côtes d’Afrique du Nord et la façade atlantique française. Pour sa dernière escale avant un repos à terre bien mérité, Festina Lente met le cap sur Groix !

Au programme : des spectacles tous les jours à Port Lay, souvent l’après-midi, parfois à l’heure de l’apéro ou plus tard dans la soirée (dont deux performances délocalisées à Port Tudy et au Bourg !), une exposition en plein air et des ateliers artistiques. Festina Lente prône une utilisation intelligente et mesurée de toutes les ressources, des déplacements lents à la force du vent qui permettent d’avoir le temps de la rencontre et de l’échange, du partage et du plaisir.


CARTE BLANCHE.

- 11h : au Bourg
"Le songe d’une étoile" - 35 mn

L’étoile pense se réveiller au petit matin pour scintiller comme chaque jour. Mais quand ses yeux s’ouvrent, elle découvre une main, un pied, deux pieds et deux mains. Se serait-elle transformée en être humain ?

- 14h30 : à Port Lay
"Inverted trees" - 40 mn

Inspiré par les théories de l’évolution et le rapport au corps, l’artiste japonais Hisashi Watanabe explore les possibilités d’être un animal avec un corpsd’homme, à partir d’une technique qu’il a baptisé le "jonglage au sol", alliant jonglage et chorégraphie.

- 15h30 : à Port Lay
"Palpitay" - 60 mn

Elles sont deux. Robes à pois. Ils sont trois. Accordéon, piano et voix. Ça pianote de part en part. Entre le chant lyrique et les mélodies chaudes d’Amérique du Sud, Flore et Lise se balancent entre les styles, s’arrachent sur le clavier et sur leurs voix éraillées.
Ça va swinguer, préparez-vous à vous trémousser !


COTE LECTURE

Tous les jours dans l’espace exposition de Port Lay, la librairie L’Ecume… vous propose de nombreux ouvrages insulaires, sur les Petites Antilles et les îles du monde.

Fanzinothèque - Collectif Espaces Imprévus
Le fanzine est un type de journal, libre et indépendant. Léa Bonavent et Nicolas Ballais vous invitent à un voyage fanzinotesque grâce à une belle collection internationale en libre consultation. Venez les rencontrer tous les jours sur les hauts de Port Lay et participer à la création du premier fanzine du FIFIG.


ACCESSIBILITÉ SOURDS ET MALENTENDANTS

Le Festival a pour volonté d’ouvrir ses salles de cinéma et un maximum de sa programmation au public sourd et malentendant.
La soirée d’ouverture du mercredi (présentation de la 17ème édition et des membres du jury) et la soirée de remise des prix du samedi seront traduites par des interprètes en Langue des Signes Française (LSF).

La salle de cinéma de Port Lay 1 sera équipée d’une boucle magnétique prêtée par Lorient agglomération.
Les malentendants appareillés pourront donc assister, sans problème de compréhension auditive, aux documentaires de cette salle.

Par ailleurs deux films seront suivis d’une rencontre en présence d’interprètes-LSF : "La terre abandonnée" de Gilles Laurent, le jeudi 24 à 16h40 au Cinéma des familles (en présence du producteur) et "Ko Lipe" d’Heimo Aga, le samedi 26 à 17h55 à Port Lay 1 (en présence du réalisateur).

KINO-CABARET

- Réalisation d’un film en trois jours :
En partenariat avec l’association brestoise de vidéo Canal Ti Zef, le Festival organise un atelier de création vidéo accessible et ouvert aux personnes entendantes, sourdes ou malentendantes, qui seront accompagnées d’interprètes-LSF. L’idée : "Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais le faire maintenant."
Douze personnes, les kinoïtes, se regrouperont pour réaliser un film le temps du festival. Que vous ayez des connaissances techniques ou pas, qu’importe. Vous avez des envies et des idées. Vous avez 72 heures pour écrire, tourner et monter un ou plusieurs films courts qui seront projetés en plein air le samedi soir à 22h, en présence d’interprètes-LSF.

Inscription par mail à programmationfifig@gmail.com
Plus de précisions sur notre site Internet


POUR LA JEUNESSE

"L’île des Enfants" accueille les plus petits et propose des films et ateliers créatifs.
Les plus grands pourront se joindre au Jury Jeune pour profiter d’une sélection de cours-métrages.


TARIFS

- Forfait Festival
- Plein Tarif : 60 €
- Tarif réduit * : 35 €

- Billet Journée (hors concerts
- Plein Tarif : 20 €
- Tarif réduit * : 12 €

- Billet 6 séances (non nomitatif - et valable sur tout le festival) : 25 €
- Billet 1 séance : 6 €
- Billet Concert - (24, 5 et 26 août) : 5 €

* Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants et moins de 18 ans, titulaire de la carte Cézam, sur présentation d’un justificatif


BILLETTERIE

- Sur place  : au kiosque du festival

Sur le continent :
- Fnac
- Offiece de tourisme de Lorient Bretagne Sud

Réservations :
- Magasin U
- Carrefour
- Fnac
- Géant
- Intermarché
- francebillet.com


CAMPING


- Gratuit * au Gripp

* Sur présentation d’un billet journée ou d’un forfait festival


VENIR AU FESTIVAL

Plusieurs compagnies maritimes :
- Compagnie Océane
Tarifs préférenciels sur présentation d’un Forfait Festival ou d’un Billet Journée

- Escal’Ouest

- Laïta Croisière


Pour plus d’informations :
www.filminsulaire.com

Retrouvez le festival sur Facebook

Festival International de Film Insulaire de l’Ile de Groix
Port Lay - 56590 Groix
02 97 86 57 44
festival@filminsulaire.com

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours