« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Éoliennes : un Quiberonnais écrit aux élus

Publié le 17 octobre 2020 à 09:45

« La centrale à gaz de Landivisiau tournera les trois quarts du temps pour compenser les baisses de vent, ce qui conduira au rejet de plus d’un million de tonnes de CO2 par an ! Donc, contrairement à ses objectifs, ce projet ne pourra à terme qu’accroître significativement le taux de CO2 dans l’atmosphère. Ôtez-moi d’un doute : vous n’allez pas céder aux sirènes des taxes éoliennes ? »

le Télégramme 16/10/20

Commentaires :

1. samedi 17 octobre 2020 à 22:43

Éoliennes : un Quiberonnais écrit aux élus

je ne comprends pas le raisonnement de ce quibronnais car,a chaque fois que les éoliennes rentrent en activité ( et cela certainement très souvent car nos cotes sont relativement ventées )elles produisent du courant sans dégagement de co2 et elles réduisent ainsi l’activité de la centrale de Landivisiau qui elle rejette du co2 .Dans ce projet la puissance éolienne mise en jeu est peut-etre insuffisante pour arreter complètementla centrale Landivisiau mais ça c’est un autre pb. Si je me trompe dans mon raisonnement merci d’éclairer ma lanterne !. jvk


2. dimanche 18 octobre 2020 à 18:31, par vincent

Éoliennes : un Quiberonnais écrit aux élus

Je me questionne un peu de la même façon que vous jvk.

Peut-être manque-t-il quelques éléments de réflexion dans le propos de ce commentateur…

Ou bien peut-être a-t-il cédé lui-même aux sirènes de certains groupes de réflexion très scientistes et orientés sur la physique (tapez « Â jancovici » sur le net par exemple).

Jean-Marc Jancovici démonte allègrement les avantages supposés de l’éolien en le comparant au nucléaire (tiens, tiens…) :

un « Â facteur de charge » (possibilité de fonctionner à 100 % de sa possibilité max) en faveur du nucléaire : 75 % pour le nucléaire contre 25 % pour l’éolien

une durée de vie de 60 ans pour une centrale nucléaire contre 20 ans pour une éolienne

un coût supplémentaire du raccordement spécial pour l’éolien

une problématique de stockage de l’électricité produite très en défaveur de l’éolien (périodes sans vent et périodes avec trop de vent)

les déchets nucléaires ne « Â pèseraient » rien par rapport aux déchets industriels

On aura compris – et il ne se prive pas en grand conférencier qu’il est puisqu’il intervient dans les plus hautes sphères, jusque dans l’Assemblée nationale – le nucléaire a encore de beaux jours devant lui…

Bon, pour avoir des arguments inverses, on peut aussi se rapprocher du "Réseau Sortir du nucléaire", très documenté... doit bien y’avoir un collectif pas loin de Quiberon...


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.