« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Endiguer la crise du logement

Publié le 14 août à 23:05

Face à l’explosion des meublés touristiques entraînant une spéculation immobilière et de graves difficultés à se loger pour les locaux, la Communauté d’Agglomération du Pays basque a adopté une mesure radicale : une règle de compensation. A partir du 1er mars 2023, les propriétaires qui voudront mettre en place une location saisonnière permanente devront obligatoirement proposer un autre bien à la location à l’année dans la même commune.

L Debove La Relève et La Peste 29/07/22

Commentaires :

1. lundi 15 août 2022 à 12:202022-08-15T10:20:24Z

Endiguer la crise du logement

le systèe proposé me semble juste et certainement efficace. S’applique t-il seulement au nouveau logement ou il y a effet rétro-actif ?. jvk


2. lundi 15 août 2022 à 12:552022-08-15T10:55:11Z, par Anita


3. lundi 15 août 2022 à 14:562022-08-15T12:56:07Z, par Anita

Endiguer la crise du logement

Wahou !!! Vous avez vu ça ? une communauté avec de PETITES communes qui se préoccupe du logement de ses moins favorisés ?? Faut aller en pays Basque pour voir ça ! et qui sait peut-être demain en Corse ....
Mais j’avoue que je ne place aucun espoir dans la nôtre de Communauté de communes, compte tenu du style des maires qui la composent. Et comme ceux du littoral s’empressent de donner le titre de résidents permanents à des résidents secondaires (en cautionnant leur fraude) pour récupérer leur vote, ce n’est pas demain qu’on pourra comme les Basques se féliciter du résultat de l’action des locaux qui se battent, apparemment sans trop y croire ici non plus d’ailleurs.


4. mardi 16 août 2022 à 19:462022-08-16T17:46:18Z, par vincent

Endiguer la crise du logement

Il faut vraiment espérer que ce soit le début d’un processus.

Je trouve intéressant aussi le système permettant à des propriétaires de racheter des « droits de commercialité » à d’autres, pour récupérer des locaux.

Malheureusement, l’Union des loueurs des meublés de tourisme (ULMT), très vigilante au confort douillet de ses multi-propriétaires, a déjà annoncé qu’elle attaquera cette nouvelle délibération en justice (AFP 9/7/22).

Il serait peut-être temps de réfléchir aussi, dans les territoires en grande tension, à une imposition sur le revenus des meublés de tourisme qui soit (extrêmement) différente de celle sur les revenus des biens proposés à l’année.


5. mercredi 17 août 2022 à 09:522022-08-17T07:52:06Z

Endiguer la crise du logement

Tout a fait d’accord avec Vincent que , dans les territoires a forte tension et si les règles proposées précédemment ne sont appliquées ,on frappe fort au porte-monnaie .jvk


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours