« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Données épidémiologiques : la pénurie cachée

Publié le 13 juillet 2020 à 18:18

« Si le peu de tests disponibles en février-mars avait été alloué à la médecine de ville plutôt qu’à l’hôpital, nous aurions pu voir venir l’épidémie beaucoup plus tôt, estime le docteur Leicher . En Allemagne, 8 tests sur 10 étaient réalisés en médecine de ville et non à l’hôpital. »
Mais la France regardait ailleurs, focalisée sur le sommet émergé de l’iceberg : l’hôpital et les décès. Jusqu’à la fin du mois de mars, les malades du Covid-19 n’existaient que s’ils franchissaient les murs de l’hôpital. Même les décès en Ehpad étaient encore sous les radars.

Lise Baroud mediapart 11/07/20

Commentaires :

aucun commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours