« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Des patrons peinent à recruter ?

Publié le 29 juin à 08:35

JM Thépaut (CFDT) « On a analysé la situation dans la restauration : la rémunération progresse, mais ce n’est pas suffisant.  Il reste un problème d’organisation du temps de travail. La réforme de l’assurance-chômage, on le paye aussi dans les recrutements. Auparavant, les saisonniers comptaient sur leur indemnisation entre deux saisons. » Et c’est terminé !

D. LANDAY. Ouest-France 28/06/22

Commentaires :

1. mercredi 29 juin 2022 à 17:192022-06-29T15:19:42Z, par Anita

Des patrons peinent à recruter ?

Suis-je la seule à trouver bizarre que ni les élus d’opposition, ni les journalistes et bien sûr pas les patrons (mais ça c’est normal...) ne parlent de ce scandale de suppression des droits aux indemnités de chômage de la majorité des saisonniers et des répercussions qu’il a sur leur changement de profession ?
Il faudrait être un saint à la dévotion des restaurateurs pour aller travailler 4 mois, payés au SMIC, bouffé en grande partie par le loyer, avec des conditions de travail trop souvent à l’extrême limite de la légalité (si ce n’est pire...) tout en sachant que les droits au chômage sont supprimés en attendant la saison d’hiver... et rebelote !


2. mercredi 29 juin 2022 à 20:212022-06-29T18:21:24Z, par vincent

Des patrons peinent à recruter ?

J’imagine que Bruno Le Maire lit le blog d’Anita.

Ainsi je lui proposerais bien quelques pistes :

* obliger ces faignasses de bénéficiaires du RSA à faire le boulot des saisonniers

* faire bosser les gamins de 12 ans quelques heures par jour (comme au Canada, en toute légalité).

Quand on s’apprête à astreindre au travail les vieux (de plus en plus vieux), le fantasme de faire travailler les enfants a bien dû déjà germer dans ces cerveaux féconds d’énarques, lorsqu’il faut mettre à contribution et ponctionner les plus fragiles

* que les patrons se plaignent au MEDEF. Son président s’est enthousiasmé que la réforme de l’assurance-chômage allait tout régler : « le chômage, la précarité et le manque de main-d’œuvre ».


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours