« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Carnet noir

Publié le 15 septembre 2020 à 16:12

Ciao Jaki !

Le grand âge l’avait effacé de nos rues mais pas de nos mémoires. Jaki a été de longues années une figure de l’île et pas des moins originales.

Ses dernières apparitions publiques étaient liées à sa présidence de l’Association des Anciens Combattants de la guerre d’Algérie. Il y a laissé sa griffe en militant pour une plaque sur le Monument aux Morts et pour la dénomination de la place du 19 Mars, date qu’il a défendue becs et ongles contre ses opposants politiques. Il ne fallait d’ailleurs pas le brancher sur le sujet sans cela, il ruminait la rancoeur qu’il gardait contre ceux qui avaient expédié une génération de jeunes hommes défendre, au risque de leur vie, des intérêts qui n’étaient pas ceux de la majorité des Français.

Jaki figure aussi en bonne place sur les photos des anciens pompiers de l’île, aux côtés d’Yves Klein, Joseph Poirier et tant d’autres.
Il laisse aussi un vivant souvenir dans la mémoire des militants du Parti Socialiste local.
La grande majorité des Groisillons se souvient de lui comme correspondant de Ouest-France et notamment de ses fréquents passages vers Lorient quand il portait au journal son rouleau de pellicule avec les photos prises pour illustrer ses articles.

En remontant le temps, on retrouve Jaki dans sa crêperie avec Marie-Hélène. Pat Sacaze a immortalisé l’époque.
Il avait choisi de s’installer à Groix en 1970, inaugurant ici ce que les habitants de l’époque appelaient le style "hippie". Il vivait précédemment en région parisienne, sur le même palier qu’un de nos amis à qui il a d’ailleurs transmis le virus de l’amour de Groix. A cette époque, il travaillait dans le groupe Hersant.
Cette formation lui a d’ailleurs permis de contribuer aux Cahiers de l’Ile de Groix et même dans les années 90 à la création du "Canard Déchaîné", modeste libelle inter-îles.

Né en 1933, Jacky a fait l’école des Beaux Arts. Ses oeuvres ont été exposées dans plusieurs villes de France et dans des bases américaines. En 1959 à Orléans, il a obtenu le prix « Clair Logis », remis par Maurice Genevoix, secrétaire de l’Académie Française et, par la suite, plusieurs autres prix. Artiste accompli, Jaki était aussi clarinettiste.

Il avait mis tous ses dons au service de son île. On regrettera longtemps cette personnalité rare au verbe juste.

Nous prions sa famille et ses proches d’accepter nos condoléances les plus sincères.

Commentaires :

1. mardi 15 septembre 2020 à 20:23, par Ninnog Breton

Carnet noir

Toute la famille te remercie pour ce bel hommage.


2. mercredi 16 septembre 2020 à 11:18, par Noyale

Carnet noir

Au revoir Jacky . Le père Noêl des jeunes années de ma fille s’en est allé retrouver sa " mère Noêl".... En pensées , demain , avec Ninnog , son frère et leurs proches .


3. mercredi 16 septembre 2020 à 16:55, par Danielle LG

Carnet noir

Gwench’lan et Ninnog,

Ne sachant trop comment vous joindre, je me permets d’utiliser ce site.
Je n’oublierai jamais Jacky et Lélène que j’ai connus dès leur arrivée à Groix et dont j’ai toujours apprécié la gentillesse, la générosité et la culture. La vie est ce qu’elle est, on s’éloigne, on se retrouve, et on s’éloigne à nouveau... Mais ces liens qui dataient des années 70 et que vous avez renforcés pendant vos années-collège, étaient ancrés en profondeur.

Je viens de téléphoner à Kerlétu et on m’a dit que le nombre de personnes dans les cérémonies était limité. Je serai avec vous par la pensée et par le coeur.
Danielle


4. mercredi 16 septembre 2020 à 19:21, par alex

Carnet noir

Salut Jacki
La crêperie, Lelene, tes enfants, ma jeunesse en partie..
Alex


5. jeudi 17 septembre 2020 à 08:35, par jean-charles

Carnet noir

Ah Jacky te souviendrais tu de nous...Dans une autre vie avant Groix, mais pourtant déjà dans une Ile ! L’Ile saint Germain à Issy les Moulineaux (92) la belle et grande maison au fond de l’allée "la Villa Louis", au bord de la Seine nous étions tes jeunes voisins, nous avons pas tardé à faire ta connaissance avec ta famille, dont 2 petits enfants.

Un amoureux fou de la Bretagne et de Groix et du reste comme nous. Tu voulais tout bouffer ! Avec une seule idée partir la bas y vivre dans ta crêperie. Quand tu es parti nous avons récupéré l’appartement qui était plus petit que la terrasse ! avec vue au bord de l’eau, magnifique.
Nous aussi nous sommes allés souvent à Groix, dans ta crêperie mais tu étais débordé...heureusement notre Grande Amie Anita était là pour nous donner de tes nouvelles.

Condoléances à ta famille et à tes proches.

JCF


6. jeudi 17 septembre 2020 à 08:55, par Jjdro

Carnet noir

De bien triste nouvelle , c etait effectivement une pointure sur l ile


7. mardi 22 septembre 2020 à 13:07

Carnet noir

De retour d’une mini-tournée musicale dans la région de Brandenbourg, nous venons d’apprendre la triste nouvelle sur le site d’Anita - Que de beaux souvenirs avec Jacky : dans la crêperie ( manger bon, manger long, manger chez Jacky Breton) ou le bon cidre coulait à flots en attendant les excellentes crêpes et galettes d’Hélène ; lorsqu’en temps que pompier il sortait son sifflet pour régler la circulation des courses de vélo qui se déroulaient sur l’Ile dans les années 70/80 ainsi que son sax pour accompagner Fana & Co dans leurs maintes prestations musicales sans compter les soirées inoubliables à Kerlard , plus de 40 ans d’à¤mitié..... Toutes nos pensées vont à Ninnog, Louise, Gwenn et toute la famille

Kenavo Jacky , donne le bonjour à ta belle Hélène, on ne vous oubliera jamais

Fana et Bébert


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours