« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

AVC : des inégalités sociales

Publié le 22 février à 14:13

Les chercheurs précisent que le “taux de survenue est presque deux fois supérieur chez les plus modestes par rapport aux plus aisés”. Les chercheurs expliquent ces taux par la « qualité et la rapidité de la prise en charge ». Entre 2014 et 2017, seulement 52% des personnes présentant un AVC ischémique ont été admises en unités neurovasculaires, soit la bonne unité dans ces cas-là.

A ces chiffres les chercheurs ont enlevé 10% de chance pour les personnes les moins aisées d’arriver dans la bonne unité. Enfin, cette chance diminue également en fonction de l’âge. “Le nombre de lits étant limité, l’accès à ce genre d’unité semble être privilégié pour les patients les plus jeunes”, explique la Drees.

A Hillairet 13/02/22

Commentaires :

1. mardi 22 février 2022 à 16:072022-02-22T15:07:19Z, par Anita

AVC : des inégalités sociales

Je ne peux que confirmer hélas. Hospitalisée en urgence (SAMU, SNSM etc...) dans un service de médecine, après un AIT, je n’ai vu ni cardiologue ni neurologue pendant mes 4 jours d’hospitalisation et j’ai entendu parler d’une interdiction de me lever... l’avant-dernier jour !
De même, lors de 2 autres hospitalisations dues aussi à des manifestations de symptômes évidents de COVID long, aucun traitement, aucune indication de suivi. On ne m’a quand même pas dit comme une de leur consoeur hospitalière "c’est de la vieillerie" mais c’était tout juste !


2. mercredi 23 février 2022 à 09:592022-02-23T08:59:31Z, par vincent

AVC : des inégalités sociales

D’autres secteurs qui touchent également à la santé des français devraient être aussi sous les feux de la rampe de l’inégalité sociale.

La retraite par exemple.

Voir ce graphique. Les chiffres sont de l’Insee.

Ils montrent qu’à 62 ans, âge légal de la retraite aujourd’hui, 25 % des plus pauvres sont déjà morts.

A 62 ans, seuls 5 % des plus riches sont décédés.

Évidement, avec un nouveau recul de l’âge légal, cette inégalité augmentera encore.

Il suffit de lire le graphique pour se rendre compte qu’avec un départ à 65 ans, ce sont 30 % des plus pauvres qui seront déjà morts et ne toucheront donc aucune pension.

Pour tous ceux des candidats à la présidentielle qui œuvrent joyeusement à faire entrer dans les esprits le nouveau recul de l’âge à la retraite, une mignonne façon de faire des économies...


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours