« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Animateurs en grève les 14 et 15/12

Publié le 11 décembre 2021 à 15:37

Cantine, garderie et centre de loisirs fermés les 14 et 15/12

Depuis la rentrée de Septembre 2021, les difficultés de recrutement des animateurs sont exacerbées à l’échelle locale comme à l’échelle nationale. Ce phénomène, déjà présent depuis plusieurs années est dû a un manque d’attractivité de la profession.
Les conséquences directes sont la fragilité des équipes : polyvalence à outrance et augmentation des rythmes de travail, horaires entrecoupés, turn-over par des salariés non professionnels de l’animation, recours à des animateurs volontaires non professionnels (ex contrat d’engagement éducatif, service civique...)...

Les conséquences sont subies par les enfants qui se retrouvent dans des systèmes de "garderie" avec impossibilité de mettre en place des activités construites et des projets pédagogiques, faute de taux d’encadrement adaptés.

L’intersyndicale CGT-SUD appelle à la grève les 14 et 15/12 - Les principales revendications

"l’abandon des taux dérogatoires d’un 1 animateur pour 14 enfants de moins de 6 ans et 1 pour 18 à partir de 6 ans, dans les accueils de loisirs".

les revendications CGT :

Un salaire minimum à 2 000 euros brut à temps plein,
La fin des temps partiels subis,
La reconnaissance des métiers,
Mise en place d’un système limitant les coupures (Journée entière),
Des formations diplômantes,
Des moyens pédagogiques supplémentaires,
La mise en place d’un service public de l’enfance,
Le retour à un système de rémunération plus égalitaire pour un même emploi,
L’amélioration des conditions de travail,
Un taux d’encadrement permettant de travailler dans de bonnes conditions,
Une pénalité sous forme de sur-cotisation pour les employeurs utilisant des contrats courts, CDD et intérim,
La Sécurité Sociale Professionnelle qui garantisse un revenu de remplacement pour toutes celles et ceux qui sont privés d’emploi à un moment ouàun autre de leur vie professionnelle,
Un droit syndical adapté aux métiers de l’ANIMATION

https://uspaoc-cgt.fr/wp-content/uploads/2021/11/communique-uspaoc-CEE.pdf
https://www.jdanimation.fr/actualites/les-animateurs-a-nouveau-en-greve-les-14-et-15-decembre

Portfolio

Commentaires :

1. samedi 11 décembre 2021 à 17:572021-12-11T16:57:42Z, par Caroline

Animateurs en grève les 14 et 15/12

Je suis touchée de lire qu’on s’intéresse à notre sort. Merci pour cet éclairage sur une actualité qui vient malheureusement s’ajouter au reste des actualités moches....
Ce n’est pas de gaité de cœur que nous cessons le travail : nous espérons peser sur les discussions des Assises de l’animation lancées par Sarah El Haïry, secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Engagement.
Nous espérons aussi sortir de l’invisibilité et faire connaitre notre travail (souvent méconnu)et ses réalités concrètes : difficultés ou réussites.
Nous ne voulons au final que le bien être des enfants qu’on nous confie, ce qui est le cœur de notre beau métier.
Pour l’exercer efficacement, nous avons besoin de temps pour préparer nos activités, pour débriefer, pour contacter les partenaires éducatifs, pour rencontrer les familles.
Localement, le problème du recrutement est réel, et la charge de travail pèse lourd sur notre toute petite équipe, pourtant bien motivée.
Mais comment motiver un jeune à faire carrière si le temps de travail qu’on lui propose, et le salaire qui va avec le maintient parmi les travailleurs pauvres. (comme d’ailleurs tous les agents en catégorie C).

Ca va mieux en le disant... Merci !
Caro


2. dimanche 12 décembre 2021 à 13:132021-12-12T12:13:11Z, par Anita

Animateurs en grève les 14 et 15/12

Ce que préparent les pouvoirs publics et les employeurs :

Mieux parquer les enfants en rétablissant des systèmes de garderie,
Réduire le nombre d’animateurs,
Accompagner le turn-over par des salariés non professionnels de l’animation et favoriser des
formations non professionnelles tels que les BAFA et BAFD et par le recours à des animateurs volontaires
non professionnels (ex contrat d’engagement éducatif, service civique...),
Polyvalence à outrance et augmentation des rythmes de travail,
Non application du droit du travail,
Horaires entrecoupés,
Mise en place d’un nouveau système de calcul de rémunération revu à la baisse,
Dérogation au 24h obligatoire pour le temps partiel.

(tract USPAOC-CGT)


3. mardi 14 décembre 2021 à 09:392021-12-14T08:39:51Z, par Onenn

Animateurs en grève les 14 et 15/12

Cela fait du bien de voir et de lire que nous sommes soutenues.
La reconnaissance, par les pouvoirs publics comme par les usagers de services est essentielle pour nous.
Nous avons un métier de "première ligne" et comme beaucoup de ces métiers, nous sommes invisibles tant que nous travaillions. Pourtant, tous les jours, nous permettons aux parents d’aller travailler sereinement car ils savent leurs enfants en sécurité. Nous travaillons avant, pendant et après l’école ainsi que durant les vacances scolaires.

Oui, nous passons nos journées a jouer. Ou plutôt à faire jouer. Car l’animation, c’est avant tout de la vigilance a chaque instant, c’est savoir se réinventer et s’adapter, proposer des activités qui ont un sens mais surtout apprendre aux enfants a vivre en collectif et à respecter les autres. Beau programme, n’est-ce pas ?
Pour cela, il faut des moyens pour travailler et des conditions de travail satisfaisantes. Des temps de préparation et non uniquement du face à face pédagogique. Des taux d’encadrement qui permettent de prendre en compte les enfants dans leur entièreté.
L’animation est un métier de passion. Mais comme beaucoup d’autres métiers, c’est un métier difficile.


4. mardi 14 décembre 2021 à 20:572021-12-14T19:57:18Z, par vincent

Animateurs en grève les 14 et 15/12

« surtout apprendre aux enfants à vivre en collectif et à respecter les autres »

Oui. Votre métier, c’est l’apprentissage de la vie sociale, de la citoyenneté.

Alors on pourrait dire que l’école fait le même job... sauf que trop souvent malheureusement, la concurrence et la compétition qu’elle sous-tend (voire qu’elle promeut) fausse complètement la donne.

Vous, vous faites de l’Éducation populaire au sens noble du terme.

Toute mon admiration et tout mon soutien.

Et tout mon mépris à nos zélites qui n’ont pas compris (ou trop bien compris ???) ce que recouvre l’Éducation populaire.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours