« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

La vigne grimpe vers le nord

Publié le 21 avril à 11:57

Encouragés par le réchauffement climatique et une nouvelle législation permettant de planter et commercialiser du vin n’importe où en France, des vignerons s’installent dans des terroirs inhabituels.

En Bretagne, zone viticole dynamique, avec de nombreux projets portés par de jeunes professionnels formés dans les meilleures écoles d’œnologie. « Ce sont des gars sérieux qui savent ce qu’ils font, pas des illuminés portés par un effet de mode », poursuit Hervé Quénol, climatologue.

« Je ne crois pas qu’on puisse vivre de la seule vigne en Bretagne, prévient-il. Près d’un projet sur deux est abandonné en cours de route. Le vin demande beaucoup de travail, la rentabilité est lente, il faut compter neuf ans entre la plantation et les premiers vrais bénéfices, car l’argent qu’on gagne avec les premières récoltes passe dans les remboursements et les investissements. C’est pourquoi on encourage l’agroforesterie où cohabitent les vignes et les arbres fruitiers. » Deux exploitations en bonne santé, sur l’île de Groix et à Belle-Île-en-Mer, fonctionnent sur ce double modèle.

J.F. Fournel La Croix 20/04/21

http://www.berthomeau.com/2019/03/extension-du-domaine-de-la-vigne-la-possibilite-d-une-ile-mademoiselle-m-nous-fait-decouvrir-groix-l-ile-aux-grenats.html

Commentaires :

aucun commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.