« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Fin de la gratuité des tests Covid

Publié le 14 août à 13:47

ET C’EST HEUREUX !!!

A force de voir que certains ne se préoccupent que de leurs rentrées d’argent, je me demande combien se rendent compte que Macron a profité de l’opportunité "COVID" pour charger le budget de la sécu (et caisse de chômage) et les faire bientôt disparaître, nous renvoyant sous peu aux premières décades du 20ème siècle en termes de protection sociale. Et il ose faire référence "AUX JOURS HEUREUX" de la même façon que ces patrons qui piaillent après les picaillons se disent des "employeurs à la fibre sociale" !

"La Sécurité sociale ne peut pas continuer à dépenser un milliard par mois pour ceux qui refusent le vaccin", estime un médecin

Les tests de dépistage du Covid-19 ne seront plus gratuits en l’absence de prescription médicale à partir de la mi-octobre.

franceinfo 11/08/2021

Commentaires :

1. dimanche 15 août 2021 à 08:55, par vincent

Fin de la gratuité des tests Covid

Présenté comme ça, ce serait difficile d’être contre (dommage quand même qu’on ne compare pas l’indécent milliard dépensé par mois avec les 100 milliards - jamais « visibles » - que coûte à la collectivité la fraude fiscale des plus riches et des grosses entreprises par an).

Mais, par rapport aux trop nombreux abus « de confort » je comprends presque la démarche.
Juste me vient de suite, là , trois parallèles à faire

D’abord, ceux qui se testeraient pour aller au ciné (et donc pas « anti-passe » du tout) sont à rapprocher de ceux qui se vaccinent juste pour avoir un passe de « confort » (sorties ciné, restau, bars). Pour beaucoup, des jeunes sans comorbidités, qui veulent juste profiter de la vie.

Ne peut-on pas penser que ce public, poussé par la politique du passe sanitaire, et donc de la vaccination « obligée », est celui qui a le moins besoin de deux (pour le moment) doses ? Et c’est vrai qu’ aller chercher les populations à risques, notamment dans les banlieues défavorisées demande du temps de soignants, donc des embauches, donc de l’argent au secteur public zut, j’ai dit un gros mot...

Ensuite un parallèle avec la DSP transport Îlien attendue pour fin 2021, qui pourrait légitimement faire craindre une nouvelle augmentation des tarifs. Cela va-t-il vraiment « gêner » les conducteurs de gros SUV qui circulent actuellement sur l’Île, ou bien cela va-t-il encore « gêner » les mêmes ?

Enfin, rendre les tests payants (pour les non-vaccinés donc), c’est conditionner la gratuité d’un dispositif de santé à un jugement moral sur leur choix. Prochaine étape : ne plus rembourser des soins contre le cancer pour les fumeurs, qui ont fait le choix de ne pas arrêter la cigarette ?


2. dimanche 15 août 2021 à 09:38

Fin de la gratuité des tests Covid

Cela fait un moment que je trouve ton argumentation "légèrement" capillotractée.

Bien évidemment, je me retrouve dans ton mépris de l’action gouvernementale ; j’y ajoute même une détestation avérée de Macron.

Mais pourquoi comparer la fraude fiscale avec les dépenses imposées à la Sécurité Sociale ? En principe, le budget de la Sécu est autonome, abondé par les cotisations sociales* et n’a rien à voir avec celui du Trésor Public. (*le fait qu’on dispense de plus en plus souvent les patrons de ces cotisations pour précipiter la fin de cette sécu est une autre histoire).

Que des jeunes se fassent vacciner pour pouvoir sortir librement ne me gêne absolument pas : au moins ceux-là diminueront les risques de me contaminer et ceux de remplir les services de réa !

Aller chercher les "populations à risque" dans les banlieues défavorisées n’est pas le travail des soignants qui ont bien assez à faire dans leurs lieux de soins ; c’est celui des services sociaux cornaqués par les élus locaux !

Il n’a jamais été envisagé ouvertement, que je sache, de refuser de soigner les non-vaccinés, la preuve : j’ai été hospitalisée les jours derniers près d’un service qui traite aussi le COVID ; dans leur partie réanimation il y avait 5 patients, 4 non vaccinés et un avec une seule dose très récente.

Pas la peine non plus de tenter de me culpabiliser en comparant la vigueur avec laquelle je défends vaccin et pass sanitaire et celle avec laquelle j’ai soutenu pendant 50 ans les salariés des marchands de tabac ! ( je n’ai contaminé personne, pas de cancer par tabagisme passif dans mon entourage).

Arrêtons de tourner autour du pot, ceux qui refusent vaccins et pass sanitaires se moquent du tiers comme du quart de contaminer leurs concitoyens.

POINT BARRE .
AM


3. dimanche 15 août 2021 à 14:38, par vincent

Fin de la gratuité des tests Covid

Bonjour Anita. Je ne sais pas si tu valideras ce qui sera mon dernier commentaire sur le Covid… Je prends le « Â POINT BARRE » comme une invitation (!) forte à clore le débat.

Et en même temps je comprends, car le sujet est tellement douloureux et les idées sont tellement figées, de chaque côté, que personne ne peut avancer ne serait-ce d’un iota vers l’autre.

Je tente néanmoins ma chance pour un droit de réponse.

Je connais évidemment comment est abondé la SS. Je pense qu’en cette période où les chiffres assénés et martelés chaque jour depuis plus d’un an ont formaté la politique sanitaire, il est salutaire de ne pas oublier ceux (les chiffres) qui font que la politique menée , et la réussite de la gestion de la crise auraient pu être bien différentes.

J’aime à penser qu’un autre gouvernement aurait tenté de préempter cette manne frauduleusement perdue, pour la redistribuer, entre autres, à notre hôpital public en charpie...

Concernant les populations à risques des quartiers défavorisés : je sais que parmi tes nombreux vecteurs d’information figurent les articles de Médiapart. Tu y retrouveras aisément dans le « Â dossier Covid » le fait que, si les travailleurs sociaux se bagarrent effectivement sur le terrain, il manque aussi cruellement de centres de testing et de vaccination au plus près de ces populations, pour les "toucher" au cÅ“ur du système, et il manque donc du personnel soignant aussi.

Ensuite, je ne crois pas avoir écrit que l’on ne soignerait plus les non-vaccinés ; j’ai seulement parlé de non-gratuité de santé pour ceux qui feraient un choix différent.

Enfin, je ne culpabilise personne (en tous cas ce n’était pas mon intention) avec l’exemple des fumeurs ; je pense par contre qu’une dérégulation de plus du système a trouvé son levain avec la crise du Covid.

J’aurai un grand plaisir à re-commenter sur d’autres sujets, que ton blog toujours aussi plaisant nous proposera. Bien à toi.


4. dimanche 15 août 2021 à 18:55, par Michel

Fin de la gratuité des tests Covid

Il faut savoir que la France est bonne fille . Nous sommes les seuls à être gratuits et sans limites .Sinon en Europe cela va de 50 à 300 €
Nous voulons des prestations ,mais pas de cotisations ni d’impôts .C’est un peu la quadrature du cercle où nous en sommes à 50000 milliards de chiffres après la virgule et cela ne tombe toujours pas juste .


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours