« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

A "L’Ecume"...

Publié le 26 octobre 2019 à 14:31

Jeudi 31 octobre
à 17h30

Dans le cadre de "Libres en littérature - Un monde en mouvement"

Rencontre-lecture avec Joseph Ponthus
autour de son roman "A la ligne - Feuillets d’usine"

"A la ligne" est le récit de vie de Joseph Ponthus entre prose et poésie.Un quotidien d’ouvrier ponctué de chanson et de poèmes, de coups de fatique et de révoltes, d’horaires décalés et de solidarité.

Entrée libre mais réservation recommandée

Renseignements et réservations : 3 place de l’église
Tél : 02 97 56 42 67
Mail : lecume-groix@orange

Commentaires :

1. lundi 28 octobre 2019 à 08:132019-10-28T07:13:53Z

A "L’Ecume"...

Joseph Ponthus raconte son expérience d’ouvrier intérimaire dans une conserverie de poissons et un abattoir en Bretagne.

Une oeuvre qui ne ressemble à aucune autre, un texte coup de poing, d’une puissance inouïe à la fois par la forme et le fond. Il tient le lecteur en apnée.

Et que dire de son contenu ! Une plongée vertigineuse dans l’univers abrutissant de l’usine et ses cadences infernales imposées aux forçats de l’industrie agro-alimentaire. L’amour de son épouse, de sa mère, la compagnie de son chien et le souvenir des livres, des chansons qui lui sont chers donnent au narrateur le courage de résister.

Mais comment passe-t-on des classes préparatoires à une conserverie de poissons et un abattoir ? "Il y a une grosse crise en France et ce n’est pas facile de trouver dans sa branche donc comme beaucoup de gens j’ai poussé la portes des boÎtes d’intérim", explique l’auteur. Une expérience qui s’est avérée éprouvante avec le temps : "Devoir tenir mentalement, ce n’était même pas de la fatigue physique", détaille l’écrivain.

Ancien étudiant en lettres, Joseph Ponthus transfigure le récit de cette expérience en une odyssée rebelle et poétique du monde ouvrier, une oeuvre littéraire à part entière. "J’ai essayé d’écrire ce livre non pas comme une dénonciation ni un témoignage à charge sinon je n’aurais vu que les côtés les plus noirs", explique-t-il avant d’ajouter : "Me dire que j’étais le héros de mon propre livre, ça m’a aidé à vivre".
RTL


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours