« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

9 Mai ... il y a 10 ans

Publié le 9 mai à 20:57

Hommage à Françoise Olivier-Coupeau.

Combien étions-nous dans la salle d’honneur de la Mairie de Lorient ?
Salle comble et mélange de politiciens, plus ou moins sincères, et
d’amis de Françoise ou d’inconnus affligés par l’injustice de ce départ.

Comment oublier cette militante qui, malgré une maladie qu’elle savait
sans espoir de guérison, se battait contre des mesures gouvernementales pénalisant les défavorisés ? Nous avons côtoyé Françoise dans différentes manifs, que ce soit à Groix contre les premières réformes des retraites ou à Lorient le 1er Mai ou pour dénoncer le travail du dimanche par exemple.
Elle s’est battue aussi pour les insulaires afin d’obtenir la continuité territoriale pour les transports maritimes.

Alors qu’en Août 2006, je lui faisais part de ma surprise du choix des
dirigeants du PS de l’avoir désignée comme candidate pour les législatives de 2007 alors que la section lorientaise proposait une autre militante, elle m’a confié, avec le sourire : ’Les autorités savent que je suis condamnée à court terme et que je laisserai automatiquement la place à mon suppléant qui n’aura pas besoin de faire campagne... n’ayant aucune chance d’être élu".

Lucien Gourong avait tenu à lui apporter son aide et nous avons écouté à La Marine son discours militant :
- La culture, la droite et la gauche, de Lucien Gourong - Juin 2007
et divers chants dont LA SEMAINE SANGLANTE, dédiée aux fusillés de 1871, (coïncidence des commémorations).

Oui mais ....
Ça branle dans le manche.
Les mauvais jours finiront.
Et gare à la revanche.
Quand tous les pauvres s’y mettront !

et, espérant tarir nos larmes, les proches de Françoise ont choisi de
partager Les Cerisiers de Ferrat.

https://www.youtube.com/watch?v=88dinRZc978

Que d’autres que moi chantent pour des prunes
Moi je resterai fidèle à l’esprit
Qu’on a vu paraître avec la Commune
Et qui souffle encore au cœur de Paris

Ah qu’il vienne au moins le temps des cerises
Avant de claquer sur mon tambourin
Avant que j’aie dû boucler mes valises
Et qu’on m’ait poussé dans le dernier train

Mais comment retrouver un peu d’espoir en ces temps d’ultralibéralisme ?

Commentaires :


2. lundi 10 mai 2021 à 08:13

9 Mai ... il y a 10 ans

Une femme remarquable. Engagée, compétente et accessible, à l’écoute aussi. Le moins qu’on puisse dire c’est que la suite n’a pas été du même niveau, hélas............................... Elizabeth Mahé


3. lundi 10 mai 2021 à 11:09

9 Mai ... il y a 10 ans

mais Zabeth, les journées n’ont que 24 heures (et quand de plus on en passe une bonne partie en avion...) On ne peut pas EN MEME TEMPS se préoccuper du sort de ses électeurs, de celui des riches chrétiens du Liban et vendre des armes aux financeurs des islamistes !! Il faut choisir :-(
AM


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours