Archives 2002-2008

La suite sur le blog d’Anita ! :
https://ile-de-groix.info/blog


Accueil > Contributions

Ô Groix , "mon Ile à souvenir"

mercredi 15 février 2006

Toute notre petite enfance à Lorient, nous voyions ces lumières la nuit en face, sans jamais demander : c’est quoi ?...

Toute notre petite enfance à Lorient, nous voyons ces lumières la nuit en face, sans jamais demander : c’est quoi ?...

Des années plus tard, on vivait tranquillement dans une maisonnette sur une île, déjà ! l’Ile Saint Germain en bordure de Seine. Il y avait un copain dans la même maison que nous , qui nous racontait toujours des histoires de Bretagne et de Bretons, avec des fées magiques, de l’eau, une île.

Un jour, il finit par nous l’avouer : sa seule idée, son rêve c’était de partir définitivement s’installer sur l’île de Groix. S’en alla avec femmes et enfants.

Des années plus tard (74) à Lorient, le bateau, quel bateau ! le Jean-Pierre Calloc’h, petit, noir... 3 véhicules maxi à l’avant, et nous 3 à l’intérieur. Gaëlle notre fille à 2 ans marche en sabots, c’est la mode, nous aussi ; elle court sur le pont de toutes parts en criant JP Callo’ch : c’est pratiquement ses premiers mots !
Mer formée...la tempête , accrochez vous ça va secouer !!

Mon île, je ne sais si je t’ai vu arriver comme de nos jours, si belle, te rapprochant doucement, paisiblement. A l’époque 3 jours sommes restés couchés ! eh oui à terre pendant 3 jours, à cause du mal de mer qui continuait ; nous en rions encore aujourd’hui, une semaine sous un temps de chien, petite pluie fine qui ne s’arrête jamais et qui trempe tout. Sous la tente, au camping du Méné et la voiture qui ne démarrait que dans la pente, face à la falaise !!

Les balades magiques...découverte du lieu mythique de la Pointe des Chats, la côte avec ce gros bateau échoué...

Nous sommes revenus tant et plus. Sûrement le voyage fondateur y était pourquelque chose... jamais plus de tempête. Plus tard nous y avons découvert des gens, Anita, Henri, pleins d’autres, on se demande comment on a fait tout ce temps sans les connaître.

Le bateau c’était le Sanaga
Le copain fou de Groix, c’est Jacky Breton.

Bises à mes amis groisillons.
jc

Commentaires

  • Merci de nous faire partager « ton île » JC.
    Nos histoires avec Groix sont toutes différentes et pourtant, elles ont toutes en commun ceci : un amoureux fou de Groix, qui ne peut pas s’empêcher d’en parler avec tant d’amour, qu’on finit par y aller... et à en être amoureux aussi.
    En publiant ce témoignage, et ces photos magnifiques, tu donnes peut-être envie à quelqu’un de la découvrir aussi, et je trouve ça chouette.
    Caroline - Lille

  • bien belles photos,
    salut a toi jc
    jplsk8

  • ô l’autre hé il avait le mal de mer ! :)))

    merci JC pour ce chouette moment de vérité. (pas que pour le mal de mer, mais pour l’ensemble ;-)

    Fañch

  • Je ressens beaucoup d’émotion retenue dans ce texte , masquée par l’agrément indicible de ces merveilleuses photos .

    Les souvenirs sont toujours des vecteurs de vibration personnelle intense . Quand ils touchent aux années de jeunesse et qu’ils se marient , comme ici , avec le magnétisme envoutant de l’île , cette île , celle-là , pas une autre , notre île à tous ceux du monde qui la connaissent de près ou de loin , y passent , y vivent .

    Merci J.C ( y aura-t-il une suite ? )

    François-Xavier Nettersheim

  • ""S’en alla avec femmes""
    JC, tu dé...bloques....
    Que vais-je pouvoir dire à Jacky et à sa charmante épouse quand ils vont me demander ce qui t’autorise à laisser croire qu’il entretenait un harem à l’Ile Saint Germain ??
    et que répondre à ceux qui vont me questionner sur ce qu’il a bien pu faire de ses femmes parties de région parisienne et jamais arrivées à Groix ??
    Il ne te reste qu’à faire des excuses publiques :))
    (et à payer un rosé à Jacky si tu le rencontres au Triskell...)
    AM

    • Excuses publiques, un S de trop à femme encore que...il est parti avec ses femmes, à l’époque
      2 enfants, fille et garcon, sa chère épouse et sa fille c’étaient bien ses femmes non ? bon je m’en tire bien, tout cela pour dire un rosé avec jacky bien sur.

      jc

  • Merci JC pour ces belles images, nous en redemandons.

    Et je ne peux pas m’empêcher d’essayer d’imaginer ce que pouvait être la vie sur le caillou à ce moment là, probablement pas facile ?

    Combien d’anciens clichés sommeillent au fond des tiroirs, combien sont-ils sagement classés dans des albums : ne les laisssons pas seuls, redonnons leur la place qu’ils méritent dans les mémoires.

    Yves

  • que de belles photos ! merci à vous de nous faire partager de si bons moments en les regardant, si vous en avez d’autres n’hésitez pas à nous les montrer c’est un vrai plaisir de visionner l’île à cette époque là. merci encore C.B

  • Vous décrivez une île d’apocalypse
    mal de mer qui dure trois jours
    pluie incessante
    curieux
    Je ne la vois pas du tout ainsi
    Cette île est tout à fait civilisée et je la pratique plusieurs fois par an depuis longtemps

    • """Nous sommes revenus tant et plus. Sûrement le voyage fondateur y était pourquelque chose... jamais plus de tempête."""

      C’est curieux cette tendance à sauter des paragraphes et à lire des choses qui n’existent pas..
      Si JC pensait que Groix n’est pas civilisée et de plus, sous la pluie constamment, il n’aurait pas envie d’y revenir régulièrement depuis 30 ans...
      Mais il aurait pu être assez malin pour l’écrire, on aurait tous compris que ç’aurait été pour ne pas voir l’île envahie :))
      AM
      PS avoir passé un mois de juillet entier en 64 sous la pluie constante ne nous a pas empêché d’y revenir habiter. Il nous arrrive même maintenant de souhaiter qu’il pleuve un peu plus. (Mais nous connaissons le nombre d’heures d’ensoleillement ...)

    • Je n’aime pas beaucoup cette interprétation que vous faite de ce texte sur mon île.
      " Apocalypse" Vous n’y êtes pas du tout, c’est votre point de vue, pas le notre il faut lire jusqu’au bout "comme de nos jours, si belle, te rapprochant doucement, paisiblement".
      La tempête et la pluie sont une situation donnée, une année, un jour, une heure, c’est comme cela que nous l’aimons aussi.

      Il nous semble que la découvrir comme cela n’a fait qu’à rajouter à sa mystique "De quelle source lui vient son nom -Est-ce de fée ou de sorcière-Ou de quelque noir enfer G.S."
      Quand à sa civilisation je ne vous ai point attendu pour la connaître, et nous M. ou Mme ?nous ne la pratiquons pas, nous le rêvons nous. Bonne révision de votre Gilles Servat.

      De quelle source lui vient son nom
      Est-ce de fée ou de sorcière
      Ou de quelque noir enfer
      Comme la boue de ses sillons
      On dit que l’on y voit sa joie
      On dit que l’on y voit sa croix
      Je parle de l’île de Groix

      Malheur à celui qui débarque
      Il n’aimera pas ses hivers
      Il trouvera ses quais déserts
      Car le flot, seul, mène les barques
      Mais essayez de foutre le camp
      Elle vous aura aux sentiments
      Comme femme retient l’amant.

      JCF

    • Mise au point :

      Chanson de Gilles Servat, certes mais écrite avec talent par Michèle Poder, autochtone de Quehello et épouse en son temps du chanteur si je ne m’abuse.

      Qand au nom de l’île je vous propose une inédite :

      " en épousant Gréloth, la fille de Dungathr, le mormaer du Caithness qui régnait à Duncansby......Dungathr avait lui-même contacté mariage diplomatique semblable en épousant Groa, fille de Thorsteinn Rothr..."*

      * Jean Renaud, les Vikings et les Celtes, Editions Ouest-France1992.

      Le mâté fileur.

    • Vous "pratiquez" l’île, vous la consommez ?
      JC, lui, la renifle, la caresse, la peint, la garde bien au chaud dans un coin d’son âme quand il doit reprendre le bateau... pas pareil.

    • tiens c’est bizarrement foutu maint’nant, même quand on signe on devient anonyme !?!# ?

      c’est moi qui écrit le billet du d’ssus... (blablabla JC se touche en pensant à Groix etc... :)))

      Fañch

    • Tu t’es identifié (accessible seulement aux admins) tu n’as pas signé.
      La signature, c’est à la fin d’un message (ce que tu faisais auparavant)
      AM

    • J’ai pas la chance d’être Groisillon
      Mais quand même celle de Groisillien
      Patient j’attends au portillon
      La retraite qui vient

      En attendant, à chaque instant,
      Je me nourris du souvenir
      De ma peau fraichie par le vent
      A mon dernier partir
      Du cri des goêlands
      Et des senteurs marines
      Des forêts de haubans
      Des adieux des copines

      Et bientôt... oui bientôt
      Dans à peine six semaines
      Vous verrez sur le quai
      Repointer mon béret

      ED

    • Dear Anita and Henri,

      I want to thank you for your wonderful site. I was well informed for my
      first visit to Ile de Groix !
      I enjoyed meeting you both and hope to see you again soon on my next
      visit.

      all the best,
      Suzanne (N.Y.)

    • Dear Suzanne
      Thank you, with much delay, for the nice message.
      Both the island and us await you for a forthcoming stay.
      Groix is superb now, under the sun, with its tender green foliage trees,
      its flowered moor and paths, and its still smiling people (this is springtime)...
      Anita et Henri

    • Allô Groix ? Ici François !

      Je cherche à joindre Anita & Henri... Suis-je au bon n° ???

      Bonjour (enfin ! Me direz- vous) les Amis...

      Vous en souvient-il ?

      Nous étions venus passer un week-end sur votre île enchanteresse,
      avec ma compagne de l’ époque : L...

      Alors nous étions tombés sur une équipe de fous musiciens, fort sympathiques
      avec qui nous finîmes la nuit,

      Dans les vapeurs d’ excellents alcools... En dansant et en chantant...

      C’était incroyable, comme le courant passait...

      Et quelle chaleur humaine sur ce caillou de presque 8km de long

      Sans doute ainsi que naissent les grandes amitiés...

      Bref, la vie n’ étant pas un long fleuve tranquille, L... m’ a depuis quitté
      comme prévu, pour rejoindre les Antilles...

      .../...

      Seulement voilà : Il existe quelque part un petit caillou de presque 8 Km de
      long, qui m’ a piqué je ne sais où, ni pour combien de temps...

      Alors je voulais juste vous prévenir que nous venons, M... et moi, nous
      fiancer sur ce drôle de caillou !...

      (en plus c’ est une excellente danseuse, elle apprécie le folklore, et
      connaît toutes les danses bretonnes !)

      Je lui ai promis de lui faire connaître tous les musiciens et chanteurs de l
      île !

      Nous avons réservé une "tit" chambre à la Jetée pour quelques jours :

      Alors j’ espère que vous serez là aussi, et que nous pourrons nous
      rencontrer...

      A très bientôt

      Nous vous embrassons très fort

  • vos photos sont spendides merci beaucoup .sylvie

  • bonjour avez vous des photos ou video du bateau le jean pierre calloch merci

  • bonjoue je connu ce bateau etant petit je le voyais tous les jours de larmor plage et je le suivait jusqu’a loqueltas l’oncle de mon pere travaillé dessus je sais maintenant qu’il et sur madagascar j’aimerai savoir si vous avez des photos image ou carte postale de ce bateau vioci mon email jeanphilippebihouise@msn.com

  • merci pour cette belle image du sanaga ,où les marins nous lançaient,les paquets de lessive,on allaient à l’école de locmaria les poches pleines de victuailles,et les punitions tombaient,dans de grand éclats de rire,je n’ai pas vue mon ile depuis 10 ans elle me manque,et me manqueras toujours,(problème de famille)a plus sur le site.

Cliquez ici pour rejoindre le blog