« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

FIFIG - Programme de la journée

Le samedi 23 août 2014 à 09h00

AU CINEMA DES FAMILLES

- A 10h :
" Kanak, le souffle des ancêtres " - en compétition
France / 2014 / 52’
Tourné en Nouvelle-Calédonie
Réalisation : Emmanuel Desbouiges & Dorothée Tromparent
Production : PAO Production

Dans les coulisses de l’exposition " Kanak – L’Art est une Parole ", sur les traces d’Emmanuel Kasarhérou et de Roger Boulay, commissaires de l’exposition, découvrez les secrets et l’histoire des objets : les chambranles du musée de Nouvelle-Calédonie, la hache de Pouebo confiée à l’Eglise ; la hache de Guahma, objet vivant et utilisé aujourd’hui encore à Maré ; l’étonnante flèche faîtière du musée de Rochefort…
A leur suite, appréciez le travail mené à travers l’inventaire kanak du patrimoine dispersé dans les musées français et européens et contemplez des objets qui ne seront jamais exposés. Dans leurs pas, rencontrez les collecteurs du patrimoine de l’ADCK. A leurs côtés, écoutez ceux qui, depuis plus de 30 ans, œuvrent en faveur de la culture kanak : pionniers d’hier et artistes d’aujourd’hui qui tentent, à travers leurs œuvres, d’inventer l’identité de demain.

- A 11h30 :
" Ananahi, demain... " - en compétition
France /2013 / 52’
_Tourné en Polynésie Française
Réalisation : Cécile Tessier Gendreau
_Production : Anekdota Productions

" Takanini " entame sa tournée dans les Iles du Vent.
Premier groupe Marquisien à chanter sa culture, affirmer sa langue et ses valeurs à travers un style de reggae inédit, il suscite par son originalité un engouement sans précédent dans le Pacifique Sud. _ Nouveau, inattendu, ce groupe dérange par son message et subjugue par la puissance évocatrice de sa musique.
A l’instar de nombreux jeunes polynésiens, cabossés, tiraillés entre tradition et modernité, les Takanini incarnent la complexité de se construire une identité après 200 ans d’acculturation… Une prise de conscience pleine de force et de vie, qui leur permet de s’affranchir de l’héritage colonial et d’aspirer à une réussite sociale loin de toute assimilation occidentale…

Un cri d’alerte à toute une génération pour lui dire qu’elle doit se réveiller, se prendre en main…

- A 14h30 :
" Evaporating borders " - en compétition
Grèce/ 2014 / 73’
Tourné à Chypre
Réalisation : Iva Radivojevic
Production : Ivaasks Films
Grec sous titré en français

Un essai en cinq parties. Evaporating Borders offre une série de vignettes, poétiquement réalisées. A travers les gens qu’elle rencontre sur son chemin, la réalisatrice explore dans son film la vie des demandeurs d’asile sur l’Île de Chypre.
_Originaire de Yougoslavie et elle-même immigrée sur l’île de Chypre, Iva Radivojevic nous livre une investigation au cœur de l’immigration à grande échelle qui pose la question de l’identité de ces immigrants perçus comme une masse inhumaine dans l’un des plus grands ports d’entrée vers l’Europe.

Un essai filmé qui ranime la mémoire de ruines oubliées et d’une bataille perdue…

- A 16h :
" Nous irons voir Pelé sans payer " - en compétition
France / 2014 / 65’
Tourné en Martinique
Réalisation : Gilles Elie-Dit-Cosaque
Production : La Maison Garage

En janvier 1971 le Santos FC, le mythique club de foot de São Paulo avec à sa tête le non moins mythique “roi Pelé” débarque en Martinique afin de disputer un match contre les meilleurs joueurs locaux.
La belle affiche a un prix, le cout du billet est multiplié par 10 mettant l’événement hors de portée de la plupart des Martiniquais.
Un groupe d’extrême gauche fraichement constitué baptisé " Groupe d’Action Prolétarienne (GAP) ", qui puise ses influences chez Mao et Frantz Fanon, voit là l’occasion d’un premier coup d’éclat politique. _ Tout est bon pour la révolution. Ils mettent en branle un mouvement dont le mot d’ordre sera " Nous irons voir Pelé sans payer ".
Et pendant que l’équipe martiniquaise s’entraine la campagne s’organise. Grèves, tracts, graffitis, manifestations à Fort de France, le mouvement prend de l’ampleur…
Les autorités s’inquiètent, et à la va-vite est alors organisé la retransmission télé en direct du match. Une première en Outremer.
Mais qu’importe la transmission télé prévue, les plus acharnés persistent. Ils iront voir Pelé sans payer !

- A 17h30 :
" Retour au cahier, le cri d’Aimé Césaire " - Version française
France – 2013 – 52’
Tourné en Martinique, Croatie et Paris
Réalisé par Fabienne et Véronique Kanor
Produit par Ego production

Le " Cahier d’un retour au pays natal " a presque quatre-vingts ans…_ Mais c’est comme s’il avait été écrit hier ! Le texte a conservé une incroyable résonance.
Ce documentaire est un read-movie qui remonte le temps, rassemble les fragments perdus d’une expérience littéraire et humaine exceptionnelle.
De la Croatie à la Martinique, du théâtre à la rue, des luttes indépendantistes aux profondeurs de la forêt et jusqu’au Paris colonial, le « Cahier » vagabonde, dévoile ses secrets, ses influences,ses territoires. Entre ses lignes se dessine le portrait d’un homme, Aimé Césaire, en prise directe avec son époque.

- A 19h :
" Un lagon en commun " - Version française
France – 2013 – 52’
Tourné en Nouvelle-Calédonie
Réalisé par Gwenaëlle Bron
Produit par Spirale Production

Le lagon de Nouvelle-Calédonie, l’un des joyaux de la planète, est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette prestigieuse distinction oblige les habitants à se mettre d’accord pour gérer ce bien précieux.
Au-delà de la préservation d’un environnement fragile, l’auteur, à travers sa découverte du pays, s’interroge sur la question du " vivre ensemble " dans cette société multiculturelle.

- A 20h30 :
" L’or noir du Pacifique " - Version française
France – 2014 – 52’
Tourné en Nouvelle-Calédonie, au Vanuatu, à Fidji et à Hong-kong
Réalisé par D. Roberjot & C. Della-Maggiora
Produit par Latitude 21 Pacific

La bêche-de-mer est un animal méconnu du grand public. Elle est le deuxième produit d’exportation issu de la pêche dans le Pacifique Sud. Elle est pêchée depuis le 19ème siècle pour les marchés asiatiques.
Ces dernières années, avec la croissance économique de la Chine, la demande a atteint des seuils tels, que de nombreux pays du Pacifique ont littéralement surexploité la ressource, allant parfois jusqu’au pillage des fonds marins. En Calédonie des initiatives sont en cours pour préserver les bêches-de-mer, assurer une exploitation durable pour les pêcheurs, et protéger la santé de nos lagons.

__________

A PORT-LAY 1

- A 10h :
" Chalvet, la conquête de la dignité " - Version française
France – 2013 – 1h50
Tourné en Martinique
Réalisé par Camille Mauduech
Produit par Les films du Marigo

Martinique, 14 février 1974. Une centaine d’ouvriers agricoles en grève sont aspergés de gaz lacrymogènes, cloués au sol par un hélicoptère qui tire à vue, encerclés par quatorze camions de gardes mobiles à Chalvet. Les versions divergent et se discutent.
Cette grève est soupçonnée d’être dirigée par des gauchistes, qui, usurpant la place des syndicats enracinés, menacent la stabilité économique et politique du pays en manipulant la classe paysanne. Un mort, quatre blessés par balles, des dizaines de blessés silencieux et le corps meurtri d’un jeune ouvrier, signent la page d’histoire consacrée à la grève de Février 74.

__________

TABLE RONDE

A 16h30 en haut de Port-Lay
__________

A PORT-LAY 2

Documentaires – Îles du monde
Durée : 68’

- A 10h00

- " Histoire d’ailes et d’ îles " de Cyrill MERLIN - 12’
120 élèves de quartiers défavorisés, découvrent les joies de la voile sur une île des Glénans.

- " L’île " de Pauline Delwaulle - 24’
Archipel des Kerguelen : les mots se mêlent au paysage. La carte devient poème, et l’île, mystérieuse.

- " Orphans of Development " de Pradeep Laksiri - 13’
Sri Lanka. Les projets touristiques fleurissent aux dépens des communautés locales de pêcheurs.

- " Gens de la Soufrière " de F. Geyer et M. Chenet -19’
La Soufrière est-elle la source de tous les maux de la Basse-Terre ? Cinq habitants témoignent.

A 11h45 :
- " Les Tempestaires "
Accès libre

Films réalisés par les élèves des Tempestaires, membres du jury jeune..

__________

HOMMAGE A JEAN-LUC BLAIN

Jean-Luc Blain ou " La Ballade de la mer salée " (1)

Une vareuse, une moustache, des yeux pétillants, un enthousiasme
débordant et des coups de gueule tonitruants… Jean-Luc incarne l’esprit
du Festival du Film Insulaire depuis sa première édition en 2001 et reste
indissociable de l’histoire de notre aventure.

Quelques instantanés au fil des éditions…

2001. Avec l’accueil du Pacifique, notamment des Kanak, Wallisiens et
Marquisiens où il s’essaie dans le jardin de l’Esmeralda au cri du cochon
en compagnie de son frère Lucien Kimitete, maire de Nuka HIva.
Il avait auparavant fait dériver vers Groix une trentaine de Wallisiens en perdition à Paris après avoir loupé leur avion.

2002. Groix invite Saint-Pierre et Miquelon mais aussi la Radio des îles
dans la grotte et les jardins de l’Esmeralda. Un pari fou, une fréquence
FM temporaire, une antenne récupérée à Monaco et des émissions faites
par des “grands” de la radio comme par des groisillon(ne)s novices. De la
passion en partage et des “bordées de rire autour des yeux”.

2004. Haïti en pleine guerre civile. L’Esmeralda résonne des cris chantés de Bob Bovano et de la présence, magnifique et digne de Michèle Montas, veuve de “Jean-Dominique, l’agronome”. Un documentaire saisissant, hommage à une île, Haïti, à ses paysans et à une radio.

2005. Port Lay. Le festival déménage, à l’initiative de Jean-Luc. Il croyait seul contre tou(te)s à l’installation du festival dans ce lieu aujourd‘hui si évident. Et cela s’est fait, aidé par un formidable équipage de bénévoles.
Le Tiki aussi a voyagé de l’Esmeralda vers le haut de Port-Lay, sur le dos de fous rigolards.
C’est aussi le début d’une belle histoire d’amitié avec le " Tara " et son équipage et le choix, grâce à Jean-Luc, du port d’attache du navire à Lorient.

2006. Madagascar. Là encore, les liens se tissent avec nos invités, notamment avec Bekoto qui nous invite chez lui, dans sa Grande île pour un mois de projections. Jean-Luc rayonne, grée des écrans, peste contre les Zébus et le groupe électrogène défaillant mais il est heureux.

A partir de 2008, Jean-Luc vogue vers d’autres aventures avec le Parcabout, une crêperie, un projet de radio, mais reste toujours présent au festival, par ses idées, sa voix, sa participation aux radios éphémères du festival, son amitié.
Les histoires sont infinies. Au cours de cette journée dédiée, vous en entendrez d’autres, vous vous souviendrez. Notre Festival ne pouvait rêver plus belle personne pour l’incarner. De la création de la première locale “France Bleu” de Radio France avec Radio Mayenne à France Inter avec “Paroles d’hommes” au côté du mythique Robert Arnaud avant de
produire “Passerelles” avec Dominique Agniel, Jean-Luc aura écumé les mers, les guerres, les fractures du monde. Du bouge de Mindelo au Cap-vert où il aura, parmi les premiers, enregistré Césaria Evora, de la résistance Tamoul au Sri Lanka en passant par les rivières de sang des Tonton Makoutes à Haïti, Jean-Luc en aura raconté et recueilli des histoires.
Il les a vécues dans ses tripes et les a partagées comme telles avec ses auditeurs. Ce parcours, ses histoires, il les a mises au service du Festival, de Groix son île coeur. Avec un don pour entraîner les personnes les plus diverses, son “équipage” dans les aventures les plus folles.

Merci Jean-Luc ! Hatoup.
L’équipage.

- A 16h20 :
" Traque à Bornéo "
Reportage 52’ - 1989

Jean-Luc Blain et Tony Comiti on réussi à retrouver dans la
jungle de Bornéo un Suisse de 34 ans, Bruno Manser, qui
se bat depuis 4 ans contre le saccage de la jungle par les exploitants
de bois tropicaux.
(1)Titre d’une BD d’Hugo

- A 17h30 :
Projection sonore 50’
" Assaut de la grotte d’Ouvéa, Nouvelle Calédonie "

Le 5 mai 1988, sur l’île d’Ouvéa, des forces spéciales françaises et le GIGN prennent d’assaut une grotte où sont détenus une vingtaine de gendarmes par des indépendantistes kanak. Au terme de combats très violents, dix-neuf ravisseurs et deux militaires sont tués. Quelques semaines après, Jean-Luc a récolté le témoignage des Kanak présents lors de ces événements.

Lucien Kimitete
Disparu brutalement en 2002, Lucien laisse en dehors d’un souvenir très fort chez ceux qui l’ont côtoyé, son nom à un hameau de l’Île de Groix et un “Tiki” qui, d’une certaine façon, symbolise notre Festival.
Il se lie d’amitié avec Jean-Luc et participe avec deux sculpteurs marquisiens au premier Festival International du Film Insulaire en 2001
Ce samedi englobera donc d’un même élan, l’Atlantique et le Pacifique pour retrouver et revivre en images, en musique, en chansons et en émotion la mémoire et l’empreinte de ces deux personnalités hors du commun.

__________

CINE-CONCERT

En plein air

- A 22h10 :
" Ciné-concert " de François Ripoche

" Tabou " de Friedrich W. Murnau
USA – 1931 – 1h24
Tourné sur l’île de Bora Bora

L’île de Bora-Bora, aux Îles Sous-le-Vent, est un paradis sur terre. Les habitants y vivent heureux et insouciants dans cette belle nature. Une merveilleuse jeune fille, Reri, et, un jeune pêcheur de perles, Matahi, sont amoureux. Mais le vieux chef Hitu choisit Reri pour devenir la nouvelle vierge sacrée. Dès lors, Reri est tabou. “Aucune loi des dieux n’est plus sacrée que celle qui protège l’élue. Aucun homme ne peut la toucher ou la désirer du regard pour son honneur et celui de son peuple”. Alors que le village se réjouit de cet honneur, les amants sont désespérés. Matahi et Reri décident de s’enfuir…

Saxophoniste et compositeur français de jazz, pour ce ciné-concert, François Ripoche joue du saxophone, de la batterie, des machines électroniques et chante une reprise de Joy Division. " J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler sur ce magnifique film, les regards intenses des acteurs, la manière subtile et intelligente dont Murnau les a filmés, m’ont rendu petit à petit " accro " à ces images. Durant ce ciné-concert, j’ai eu la sensation de jouer réellement avec d’autres sur scène. "

__________

Projections en plein air
sur l’usine de Port-Lay

A partir de 0h

" Forlane 6 "
2013 – 18’50
De Hortense Le Calvez et Matthieu Goussinet

Forlane 6, est le nom du voilier à partir duquel ces projets furent réalisés. Ce Kirk Amel de 1973 est notre studio et notre maison, basé à Réthymnon en Crête. La mer Égée est le lieu de ces diverses expérimentations sculpturales sous marines. L’immersion entraine le déplacement des matériaux grâce à leur flottabilité,aux courants ou à l’air sous pression. Les différents médiums mêlés produisent des situations où l’inanimé prend vie et où selon des mouvements ralentis, les objets ordinaires deviennent étranges et poétiques

__________

CAFES RENCONTRES

A 18 h :
A Port-Lay, au " Bonobo"

Un temps informel pour discuter avec les réalisateurs de la journée.

__________

EXPOSITIONS

Accès libre toute la journée
Salle des expositions dans la cour de Port-Lay
MORIO - série La longue route

Chaque dessin, tel un travail photographique original, relate quotidiennement un instant du parcours accompli, j’imprime
chaque jour une image du paysage traversé lors de ce voyage, et tente
de restituer une mer intérieure.

Collectif
Phare des Équinoxes
Morio, Patrick Serc et Françoise Sylvestre

Françoise Sylvestre, a toujours mené ses activités de journaliste, écrivain, libraire et éditrice avec la même passion.
A une seule condition : que soient à portée de coeur la mer, l’île et le voyage

Regard sur l’Outre-Mer
(Sous réserve) Chantal Spitz sera
présente au Festival.
Rencontre avec les auteures et
signature de livre en partenariat
avec la librairie l’Ecume.
PATRICK SERC
Carnets de voyage, coffres et cartes


Serc est un faiseur d’histoires qui se laisse ballotter par son imaginaire et ”ses fantômes” qu’on retrouve dans ses carnets de voyage.
" Il m’est arrivé de créer des personnages et de les rencontrer dans la vie... "

Níkos Kazantzáki : voyage littéraire dans les îles grecques.


Une conférence animée par Georges Stassinakis,
fondateur de la Société Internationale des Amis de Nikos Kazantzáki (SIAMK).

Informations au Kiosque

ANNE-CLAIRE BROC’H et GILLES POURTIER
série La ligne d’ombre
Photographie
Les îles de Batz et d’Ouessant nous sont apparues comme deux mondes isolés
dans l’océan, pareilles à deux navires. Sur ces campagnes cernées par la mer,
nous sommes allés à la recherche de l’île de l’adolescence.

ULYSSE KETSELIDIS
Peinture - mini formats
" C’est alors tout naturellement que le motif de l’île s’est inscrit en moi, petit grec issu de cette communauté orthodoxe, viscéralement
attachée à ce rocher dont nous, enfants de l’île, avions fait notre plus merveilleux terrain de jeux. "

STRATIS VOGIATZIS
Photographie
L’appareil photo enregistre les épreuves de ces hommes mais il n’est pas
simplement témoin, il métamorphose également les individus. L’appareil
photographique se distingue par l’humidité sur l’objectif, nous rappelant la
pésence du photographe au milieu des éléments déchaînés.

HANS VON DÖHREN
Aquarelle
Depuis plus de 30 ans il parcourt la Bretagne et ses îles. Groix le connait bien,
Hans Von Döhren en a reproduit les coins et les recoins et a même décoré les
bunkers de l’auberge de jeunesse.
Ici l’artiste nous offre un autre regard, celui des aquarelles d’un voyage en Crête.

__________

L’ILE DES ENFANTS

Rendez-vous désormais incontournable pour les 4 à 12 ans, l’île des enfants propose une multitude d’activités adaptées selon les âges. Des animatrices passionnées et débordantes d’imagination font vivre aux enfants leur propre festival, avec des ateliers manuels et artistiques, des projections de films, des balades découvertes de l’île, des histoires de marins et des contes. C’est aussi l’occasion pour les enfants de découvrir l’île invitée.

Le matin de 9h30 à 12h
8 L’après-midi de 14h à 17h

Tarifs : 2 € la demi-journée / 4 € la journée

__________

LE COIN DES ENFANTS

Tous les jours à 17h dans la salle de Port Lay 2

Projection en accès libre de courts-métrages - 30’

Atelier création avec l’artiste

Ulysse Ketselidis

.

Rendez-vous incontournable pour les 4 à 12 ans ! L’île des enfants,
- de 9h à 12h et de 14h à 17h, propose une multitude d’activités adaptées selon les âges.
Cet été, sur l’île des enfants, cavalier mystère, sorcier, prince, bon génie, sirène et statue animée s’invitent pour la création de petits films.
Tous ces personnages ont fait leur apparition dans les premiers films avec des trucages de Georges Méliès (réalisateur français / 1861 – 1938).
A ton tour, tu vas pouvoir inventer des personnages insolites et leur faire accomplir des tours malicieux dans des courts films d’animation réalisés avec la technique du stop motion. Cette méthode utilisée en cinéma permet de mettre en mouvement
des objets immobiles, image par image. Par exemple dans le film Wallace et Gromit : le mystère du lapin-garou où les personnages sont en pâte à modeler.

__________

CIRQUE
IMPROMPTUS CIRCASSIENS

Chaque jour pendant le festival...

Ils ont fait sensation l’an passé durant toute la durée du festival et ils reviennent pour cette 14éme édition avec de nouveaux numéros spécialement conçus pour le public de Groix.

Huit circassiens de compagnies différentes se retrouvent à Groix

Acrobaties, clown, bascule, échasses, plongeons… quand l’Île de Groix devient théâtre de leur poésie corporelle.

__________

CONCERTS

- A 19h au Tiki de Port-Lay
" Ronan one man band "

Ronan, la voix bretonne du Blues, BlueGrass et Country.
Voix rocailleuse et profonde, Ronan est un musicien auteur-compositeur-interprète breton.
Pour le monde du blues, c’est un gars qui a de la voix. Autodidacte, il joue, en plus de la guitare, du dobro, de l’harmonica, de la balalaïka... Et, à
ses moments perdus, il aime inventer d’autres instruments à cordes.

- A 21h à l’usine de Port-Lay
" Mikea "

Mikea est originaire de la région du Masikoro, au sud-ouest de Madagascar.
C’est dans la " forêt sèche " de cette région que vivent les Mikea, dont il a emprunté le nom, rendant hommage à un peuple dont la culture unique (en osmose avec un milieu naturel réputé difficile) est totalement méconnue, sinon méprisée, sur la Grande Île.
Auteur, compositeur, interprète, Mikea chante la solitude, la pauvreté,
les valeurs traditionnelles, la terre, le pouvoir de l’argent, l’exil et le mal
du pays, la trahison et le vol, la justice, la famille, l’amour évidemment,
mais aussi la déforestation et les problèmes d’environnement. Ses
chansons aux accords folk sont teintées de blues, et son chant, puissant,
est inspiré du beko, un style vocal caractéristique du sud de l’île.

__________

BILLETTERIE

Cinéma, concerts

Projections en plein air, expositions et concerts gratuits (sauf concerts vendredi 22 août à 5 €, en vente uniquement sur place, concerts payants même pour las détenteurs d’un forfait ou billet cinéma)

__________

Billetterie sur le continent (Forfaits festival et Billet journée) :

A la FNAC
Dans les Offices de tourisme du pays de Lorient
A la gare maritime de Lorient les 18 et 19 août 2014

__________

Billetterie par internet

Ty boutik (Lorient Tourisme)
France Billet

__________

Billetterie sur place :

- A l’office de tourisme de Groix : Forfaits festival, billets journée
- A l’entrée des salles de projection (Cinéma des Familles et Port Lay) : _ - Forfaits festival, billets journée, et ticket 6 entrées.

__________

- Forfait festival - Plein tarif : 55 € - Tarif réduit * : 30 €
- Billet journée (matin + après midi + soirée du même jour) :
Plein tarif : 20 € - Tarif reduit* :12 €
- Ticket 6 entrées (non nominatif, valable toute la durée du festival)  : 20 €

*Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants, moins de 18 ans, titulaires de la carte Cezam, sur présentation d’un justificatif.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours