« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

FIFIG

Le samedi 24 août 2013 à 09h00

Festival International du Film Insulaire

CINEMA DES FAMILLES

- à 10h : "Promise and unrest" - EN CONPETITION
Irlande / 2010 / 95’ / Tourné en Irlande et aux Philippines
Réalisation : Alan Grossman and Áine O’Brien
Production : FOMACS, Ned Kelly Pictures

Par la lutte et le sacrifice, les femmes migrantes restent souvent celles qui rapportent de quoi nourrir la famille dans les familles transnationales.
Séparée de sa fille Gracelle alors qu’elle avait sept mois, Noémie Barredo a laissé les Philippines pour aller travailler en Malaisie avant d’arriver en Irlande en 2000.
Tourné sur une période de cinq ans, Promise and Unrest est le portrait intimiste d’une femme migrante qui prend soin de sa fille, tout en assumant des responsabilités auprès de sa famille restée aux Philippines. à travers l’objectif, le film dessine les contours de la relation quotidienne de Noémie et Gracelle, leur réunion ultérieure en Irlande grâce au « droit au regroupement familial » et le début de leur vie quotidienne, ensemble, dans le même pays pour la première fois.

- à 12h : "Imulal"
France / 2012 / 60’ / Tourné en Nouvelle Calédonie

Sylvain Derne, un jeune journaliste impliqué dans les débats qui caractérisent la société calédonienne, réalise une enquête sur les aspirations d’une jeunesse qui s’est volontairement exilée pour étudier. Sa rencontre avec les représentants de différentes cultures donne lieu à un échange de points de vue et de projections inédites sur l’avenir calédonien.
Six étudiants, engagés dans des domaines variés, évoquent ainsi leur projet d’avenir en portant un regard à la fois impliqué et distancé sur leur propre culture océanienne grâce à leur immersion dans la réalité occidentale.
L’ensemble des réflexions développées par les étudiants anticipe l’échéance de 2014–2018, période au cours de laquelle doit être proposé un référendum portant sur l’issue de l’Accord de Nouméa.

- à 14h30 : "Piazza Mora" - EN CONPETITION
France / 2013 / 52’ / Tourné en Corse, à Sartène
Réalisation : Sylvaine Dampierre
Image : Renaud Personnaz
Son : André Rigaud, Fabien Kryszanowski
Montage : Sophie Reiter
Production : Les Films de Pierre

Sartène, village corse enserré dans le corset de pierre d’une ville, forteresse accrochée à sa montagne, est comme une île dans l’île.
L’espace à Sartène est partagé, arpenté depuis des décennies selon un rite immuable. Aux marges de la place qui en forme le coeur, se tiennent les maghrébins. Ils n’ont pas vraiment choisi la Corse, mais veulent croire qu’elle les a choisis. On ne reste pas à Sartène si longtemps par hasard, on s’y sent destiné. Leurs enfants doivent trouver le chemin de leur liberté entre deux héritages : culture d’origine et spécificité corse, entre deux langues, entre deux mythes. Le film campe ses personnages dans leur décor, dans l’exaltation de leurs gestes, de leur travail, tout ce qui fait de ces corps d’étrangers des figures ancrées dans cette terre, tout ce qui fait de ces gens d’ailleurs, des gens d’ici.

- à 15h45 : "Wavumba" - EN CONPETITION
Pays Bas / 2012 / 80’ / Tourné sur l’île de Wasini (Kenya)
Réalisation : Jeroen van Velzen
Images : Lennart Verstegen
Son : Stefan Kamp
Production : SNG Film, BOS

“Enfant, je vivais au Kenya. J’étais très sensible aux histoires magiques que me racontait Gatete, un vieux pêcheur qui croyait aux esprits de la mer.
J’ai tenu à retourner dans le pays où j’ai grandi. Gatete a depuis longtemps disparu, mais surWasini, une île de corail, j’ai rencontré Mashoud. J’ai voulu raconter son histoire, celle d’un homme qui essaye d’attraper un requin.
La magie des histoires du passé refait surface à travers ce portrait.
Certaines histoires ont vraiment eu lieu, d’autres tiennent du mythe. La fantaisie, néamnoins, est parfois rattrapée par la réalité.
Lors de notre dernier jour de tournage, il m’a montré l’île sacrée de Mpunguti, l’endroit où ses ancêtres sont enterrés. Mashoud n’abandonne jamais. Il croit sincèrement que demain, il attrapera un requin. Je me rends compte que la magie de ce monde réside dans la simplicité de celui-ci, dans lequel Mashoud, comme les générations qui le précèdent, chasse l’impossible dans une parfaite sérénité.”

- à 17h40 : "No Fire Zone, The Killing Fields of Sri Lanka"
Royaume-Uni / 2013 / 92’ / Tourné au Sri Lanka
Réalisation : Callum Macrae
Images : Vaughan Matthews
Son : Bob Jackson
Montage : Michael Nollet
Musique : Wayne Roberts
Production : Outsider Films

Il s’agit d’une des opérations militaires les plus brutales du nouveau millénaire.
Alors que le monde fermait les yeux, 40.000 à 70.000 civils ont été massacrés principalement par le gouvernement Sri Lankais, déterminé à mettre fin à un conflit vieux de 26 ans avec les nationalistes tamouls.

No Fire Zone est un assemblage de plusieurs histoires individuelles, construit à partir de centaines d’heures de rushes enregistrés sur des téléphones ou des petites caméras digitales. Face à la censure du gouvernement, qui a interdit l’accès au pays à la presse étrangère et massacré des douzaines de journalistes locaux, le film n’est rien moins qu’un acte d’accusation pour crimes de guerre, avec preuves d’exécutions sommaires et de violences sexuelles. Un exemple sans compromis de cinéma au service direct de la justice.

- à 20h : "Les filles de Belfast"
Irlande-France / 2006 / 52’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Malin Andersson
Image : Céline Bozon
Son : Christine Barker
Montage : Erik Bäfving
Production : WG Films, Les Films du Tambour de Soie et Swedish Film Institut

Mairéad et Christine ont entre 18 et 20 ans. Elles habitent des quartiers populaires de Belfast et partagent les préoccupations communes aux jeunes filles de leur âge. Voisines, elles vivent pourtant dans deux mondes différents, séparés par les “murs de la paix” érigés dans le cadre du processus de paix en Irlande du Nord.
Ces cloisons de fer et de béton entre quartiers catholiques et protestants dessinent la topographie d’une ville habitée par la méfiance et l’hostilité entre communautés, faisant porter aux jeunes générations le poids de trente années de conflits.

INEDIT
_ à 21h 15 : Projection sonore / 2 x 30’

Une première au Festival.
Une salle de cinéma plongée dans le noir, lorsque le son se passe de l’image...

Ville de Derry. Printemps 1987. Jean-Luc Blain, lorsqu’il était grand reporter à France Inter, a réalisé un documentaire sonore pour l’émission “Passerelles” sur le conflit nord-irlandais. Enterrement avec les honneurs de l’armée clandestine d’un membre de l’IRA et intervention violente des forces britanniques.
Entretien anonyme avec un des chefs militaires de l’IRA.

C’est une immersion totale dans le Derry de 1987 que nous vous proposons et c’est unique.

- à 22h45 : "Bloody Sunday"
Angleterre, Irlande / 2002 / 1h47
Réalisation : Paul Greengrass
Images : Ivan Strasburg
Montage : Clare Douglas
Production : Hell’s Kitchen, Portman Entertainment Group, Granada Television & IFB

Le dimanche 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord, Ivan Cooper est l’organisateur d’une marche pacifique pour l’égalité des droits entre catholiques et protestants, farouchement déterminé à éviter toute violence entre les différents protagonistes. Mais malgré son dialogue avec les autorités unionistes et ses tentatives de négociation avec les forces de l’ordre britanniques, la manifestation se transforme en émeute : treize personnes sont tuées par l’armée. Cette journée, désormais inscrite dans l’Histoire sous le nom de Bloody Sunday, marque le début de la guerre civile.
Un film de cinéma-vérité.

PORT LAY

_ à 10h : "The Pipe" - Île d’Or 2011
Irlande / 2010 / 83’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Risteard Ó Domhnaill
Son : Gorilla Post
Montage : N. O’Regan & S. O’Connell
Production : IFB, Underground Films

Dans un coin reculé de l’ouest de l’Irlande se trouve Broadhaven Bay. A l’image d’une parfaite carte postale, les hautes falaises de Erris Head et les îlots rocheux de Broadhaven montent la garde à l’embouchure de la baie. Comme si, face au puissant océan Atlantique, ils tenaient lieu de protection aux plages de sable doré et au petit village de Rossport, niché derrière les dunes. Cette quiétude n’est pourtant qu’apparente. La nature unique de cette côte a rendu la vie possible à des
générations d’agriculteurs et de pêcheurs, mais elle a aussi offert à Shell une terre idéale pour l’installation d’un pipeline de gaz.

- à 11h50 : "Fear na noileàn" - Prix du public 2008
France-Irlande / 2006 / 52’ / Tourné en Irlande
Réalisation : Loïc Jourdain
Image : T. Clamorgan and L. Jourdain
Son : J. Florenville and G. Beauron
Montage : Philippe Baillon
Production : Vivement lundi ! Vinegar Hill Productions

En 1980, les chances de survie des communautés insulaires irlandaises, délaissées pendant des années par l’Église et L’État, sont en jeu. L’île de Tory dans le Donegal est considérée comme la prochaine sur la liste des îles vidées de leur population par le gouvernement.
Emmenés par un prêtre jésuite, les habitants de l’île entreprennent un combat sur la scène internationale pour sauver leur communauté et ainsi leur mode de vie unique, tout en montrant l’exemple à d’autres petites îles européennes.

- à 14h30 : "Les cannibales du Pacifique"
France / 2011 / 52’ / Tourné sur Futuna
Réalisation : Richard Martin Jordan
Production : Les Films en Vrac

Les natifs de Futuna, une île du sud de l’archipel du Vanuatu ont inventé le « Vanuatu Kannibal Magic Tour ». Ils se déguisent en cannibales pour les touristes de Nouvelle-Calédonie et d’Australie, une initiative dont dépend leur survie économique.

- à 15h45 : "La compagnie des archipels"
France / 2013 / 52’ / Tourné en Polynésie
Réalisation : Jacques Navarro-Rovira
Son : T. Lambert et D. Foug Sung
Montage : Julien Marckt
Production : Grand Angle Production

Ils sont huit. Ils interviennent sur un territoire aussi grand que l’Europe. Seuls représentants de l’Etat dans un archipel composé d’atolls isolés, crêpes de corail entre ciel azur et lagon turquoise, ils cumulent les fonctions : notaire, huissier de justice, officier de police judiciaire, avocat, examinateur de permis de conduire, agent des douanes, capitaine de port, etc…
« La Compagnie des Archipels », c’est l’histoire de ces gendarmes. Les uns, polynésiens ou polynésiennes, souvent discrets, ancrés dans leur culture, les autres, métropolitains, à la fois émerveillés et déstabilisés par leur nouvelle affectation. Les premiers vont devoir comprendre, les autres désapprendre.

- à 17h : "Atonio, du lali au portable"
France / 2012 / 57’ / Tourné à Wallis-et-Futuna
Réalisation : Philippe Fréling
Production : Merapi production,
FTV Wallis-et-Futuna 1ère

En 2012, à Wallis-et-Futuna, il n’y a toujours pas le téléphone portable.
C’est avec Atonio que nous faisons le voyage dans le temps. Avec ce personnage pittoresque qui, depuis des années, sillonne les villages de ces deux îles fortement ancrées dans leur culture de tradition orale pour enregistrer le patrimoine, nous faisons la découverte des moyens de communication ancestraux, comme le lali...

- à 18h15 : "Les acquittés du rocher"
France / 2012 / 58’ / Tourné en Nouvelle-Calédonie
Réalisation : Guillaume Maury
Images : Laurent Beghin
Montage : Cécile Garnier
Production : France Télévisions Nouvelle-Calédonie

Le 8 mai 2002, Mika Kusama, une touriste japonaise, est retrouvée morte sur le rocher de Kanumera, une curiosité naturelle de l’île des Pins, en Nouvelle-Calédonie. L’enquête de gendarmerie, promptement menée, conclut à la culpabilité d’Ambroise Konhu, dit Dydime, et de son cadet, Antoine, dont la famille est propriétaire du rocher.

__________

La petite semaine
Ce duo breton propose une musique métissée, conviviale et chaleureuse.
S’inspirant d nombreuses musiques populaires telles que le mento jamaïcain, la coladeira capverdienne ou bien encore le maloya réunionnais. Le groupe compose comme on remplit un carnet de voyage...

__________

DEBATS

En présence d’Amnesty International

- à 18h30 : Grève de la faim à Guantanamo : quelle réalité ? quelle issue ?
Depuis Février, c’est une longue grève de la faim qui s’éternise pour une centaine de prisonniers de Guantanamo à Cuba.
Enfermés pour certains depuis onze ans sans procès, ils ont vu 600 de leurs co-détenus partir et le camp se vider. Alors que l’opinion publique se scandalise aujourd’hui devant le gavage forcé de ces grévistes, qu’en est-il exactement de la situation ?

__________

CONCERTS

Grande soirée Océan Indien
Dès 19h : brochettes et musique acoustique avec Berto, puis Rougail-saucisses au menu

et


à partir de 22h, deux concerts exceptionnels dans l’Usine.

_ A cette occasion, l’accès aux concerts sera à 5 €.

- à 22h : Rencontre unique
Deux habitués du Festival qui se rencontrent pour la première fois !
De Madagascar à Madagascar en passant par le FIFIG...
Régis Gizavo l’ accordéoniste chanteur, Mar’na la chanteuse au ukulele.
Coktail Malgache maison !

- à 0h : "Patrick Persée & Persee poliss"
Chanteur et bassiste réunionnais installé depuis 2005 en Bretagne, c’est à nouveau accompagné de son groupe Persée Poliss que Patrick Persée nous offre ses rythmes et styles variés :musique traditionnelle réunionnaise (Maloya et séga) mélangée au reggae, rock-funk et à quelques ballades.
Ce charmeur mystique chante pour la première fois quelques titres en français,accompagné comme à son habitude.

__________

Entre deux projections... à la terrasse d’un café... sous la feuille de salade de votre steack d’espadon... ou accrochés au thon de notre clocher ! les comédiens d’ILE TEATRO , rendront hommage à l’IRLANDE, à leur façon.

__________

L’île des enfants


Rendez-vous désormais incontournable pour les 4 à 12 ans :
L’île des enfants, qui, dans les hauts de Port Lay, du jeudi au
Samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h, propose une multitude
d’activités adaptées selon les âges.
Des animatrices passionnées et débordantes d’imagination font vivre aux enfants leur propre festival.
Au programme, des ateliers ludiques et créatifs mais aussi des projections de films et de belles histoires insulaires.
Renseignements au kiosque du festival
La demi-journée : 2 € - La journée : 4 €

__________

TARIFS

Forfait Festival : 55 € - Tarif réduit (*) : 30 €
Billet journée : 20 € - Tarif réduit (*) : 12 €
Billet matin ou après-midi ou soirée : 12 € - Tarif réduit (*) : 6 €
Carte 5 entrées : 20 €

(*) Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants et moins de 18 ans, titulaires de la carte Cezam, sur présentation d’un justificatif.

REPAS

Plat..............................................8 €
Entrée, fromage ou dessert.....2 €
Sandwich....................................3 €
Huitres, vin blanc.....................6 €

CONCERTS

Participation libre, sauf samedi 24/08 la soirée deux concerts : 5 €

Produits dérivés et billetterie

Tee-shirt, catalogues, cartes postales, affiches...le matin sous les halles

BILLETTERIE SUR PLACE

A l’office du tourisme à Groix
A l’entrée des salles de projection

BILLETTERIE SUR LE CONTINENT

A la Fnac et dans les offices du tourisme de Lorient Agglomération (forfaits festival et billets journées)

RESERVATIONS

Magasins U - Carrefour - Fnac - Géant - Intermarché -
www.francebillet.com 0 892 692 694 (0,34 € / mn)

_______________

Festival International du Film Insulaire de Groix
Port Lay - 56590 - Groix
Tél : 02 97 86 57 44
Fax : 02 97 86 88 94

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Archives

Secours