« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Festival International du Film Insulaire de Groix

Le jeudi 24 août 2017 à 10h00

CINEMA DES FAMILLES

- 10h :
"Mare Magnum" d’Ester Sparatore et Letizia Gullo - 73 mn - France - 2014 - Tourné sur l’île de Lampedusa - Italien sous-titré français

Lampedusa, durant l’hiver 2011, est abandonnée à son sort. Après les révolutions arabes, cette île sicilienne voit s’échouer sur ses côtes des milliers de migrants. Le gouvernement Berlusconi détourne le regard, les tour opérateurs leurs circuits touristiques. Dans ce marasme total, les élections municipales de mai 2012 voient surgir une candidate iconoclaste, écologiste convaincu et courageuse. Les réalisatrices Ester Sparatore et Letizia Gullo la suivent en meeting devant quelques dizaines de personnes, tentant de convaincre des restaurateurs, discutant avec sa coiffeuse… Loin des grandes machineries électorales, sa campagne montre que la dignité et l’humanité font aussi les victoires.

- 11h50 :
"The Opposition" d’Hollie Fifer - 77 mn - Australie, Papouasie-Nouvelle-Guinée - 2016 - Tourné en Papouasie-Nouvelle-Guinée - Féroïen sous-titré français

A Paga Hill Community, quartier du bord de l’eau dans l’agglomération de Port Moresby, une compagnie étrangère lance une campagne pour détruire les maisons avec l’aide de la police et du gouvernement pour permettre la construction d’un complexe touristique. Les leaders de l’opposition à ce projet, dont Joe Moses, tentent de s’opposer à ce déménagement forcé et injuste.
_ "The opposition" est un film de résistance. Par sa réalisatrice d’abord, 23 ans au début du projet, 28 aujourd’hui, qui a travaillé dans des conditions difficileset qui s’est mise physiquement en danger. Par son récit aussi,qui héroïse ceux qui n’ont rien face à ceux qui veulent tout. Le chef de la communauté le martèle en frappant la terre avec son bâton : c’est avec l’intelligence (collective) qu’il faut lutter..

(Cédric Mal / Le Blog documentaire)

- 14h30 :
"Ama-San" de Cláudia Varejão - 111 mn - Portugal, Japon, Suisse - 2016 Tourné au Japon - Japonais sous-titré français

Dans le village de Wagu de la péninsule d’Izu, au sud-ouest de Tokyo, une communauté de femmes pêcheuses appelées les Ama-San (les femmes de la mer) préserve harmonieusement ses traditions vieilles de 2000 ans. Elles pratiquent la plongée en apnée pour récolter algues, crustacés et coquillages.
La réalisatrice les suit dans leur quotidien, s’attarde sur leurs gestes et la routine de la vie de famille, filme les rituels qui précèdent les plongées. Le temps est alors suspendu, la magie des images sous-marines opère et nous ramène à la surface comme dans un rêve éveillé. Il y a quelque chose d’extraordinaire chez ces femmes âgées de 50 à 85 ans, une force invisible d’un autre temps et qui pourtant s’exprime, en toute humilité, au présent.

- 16h40 :
"La terre abandonnée" de Gilles Laurent - 73 mn - Belgique - 2016 - Tourné au Japon - Japonais sous-titré français

Autour de la centrale nucléaire de Fukushima, 5 ans après la catastrophe, le village de Tomioka est toujours vide de ses quinze mille habitants. Seuls de rares individus vivent encore sur cette terre brûlante de radiations.
Les Hangaï continuent de cultiver leur terre. Les Sato réinvestissent peu à peu leur maison, persuadés qu’un repeuplement est possible. Matsumura-san, lui, s’occupe des animaux abandonnés au lendemain de l’accident.
En faisant de sa vie un symbole, il témoigne et milite pour un monde dénucléarisé. Alors que les travaux de "décontamination" semblent bien
dérisoires et vains face à l’étendue du séisme tant humain qu’écologique,
l’existence apparemment déraisonnable mais paisible de ces irréductibles
nous rappelle qu’un bout de terre est, en dernier recours, notre lien le plus sûr au monde.

- 18h30 :
"Tara, l’odyssée du corail" de Pierre de Pascaux - 52 mn - France - 2017 - Tourné en Polynésie française - Français et polynésien sous-titré français

Tara se lance dans une nouvelle expédition baptisée "Tara Pacific 2016-2018". _ Son objectif : étudier le corail du plus grand océan du monde pour percer le mystère de cet animal encore méconnu, dont la vie n’a jamais été autant menacée.
Face aux phénomènes climatiques et humains, le corail voit son équilibre largement bouleversé et fragilisé. Il devient urgent d’en apprendre davantage sur cette véritable forêt tropicale sous-marine qui abrite des milliers d’espèces et de trouver les moyens de mieux préserver cet environnement apparu il y a plus de 250 millions d’années. En Polynésie, des laboratoires de Moorea jusqu’aux atolls du Tuamotu, Tara plonge dans le sillage des marins et des scientifiques, pour explorer ce monde invisible. Ce faisant, elle nous entraîne au contact des populations insulaires directement touchées par la disparition du corail.

- 20h45 :
"A Shtetl in the Caribbean" de Sherman de Jesus - Pays-Bas - 2014 - 99 mn -Documentaire - Tourné à Curaçao, en Europe de l’Est, aux Etats-Unis et en Israël - Anglais, néerlandais, papiamento, biélorusse, ukrainien, hébreu et yiddish -Sous-titré français

"A Shtetl in the Caribbean" raconte la fascinante histoire de deux amis d’enfance. Mark et Tsale, fils de juifs d’Europe de l’Est qui ont fui à Curaçao, font le voyage retour vers le pays natal de leurs ancêtres. A travers ce documentaire sous forme de road-movie à travers Curaçao, les États-Unis, la
Biélorussie, l’Ukraine et Israël, nous sommes les témoins de leursdécouvertes, de leur courage et de leur désespoir tandis qu’ils se remémorent les sacrifices que leurs parents ont dû consentir pour offrir à leurs familles un avenir meilleur.

- 22h45 :
"Ava & Gabriel : a love story" de Félix de Rooy - Curaçao - 1990 - 90 mn - Papiamento, sous-titré français - Tourné à Curaçao

1948, Curaçao, île autonome hollandaise des Antilles. Gabriel Goedbloed, peintre hollandais originaire du Suriname, arrive sur l’île pour réaliser une fresque de la Vierge Marie dans la cathédrale de Willemstad. Il décide de peindre une vierge noire avec pour modèle Ava Recordina, une femme métisse. Les problèmes commencent lorsque le fiancé d’Ava, officier de police, découvre que l’artiste et le modèle ont une liaison. L’histoire a pour toile de fond la décolonisation de Curaçao après la Seconde Guerre mondiale.
"On jubile parce que Felix de Rooy est un cinéaste qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui n’y va pas avec le dos de la cuillère quand il dénonce le racisme ou l’homophobie ! Un film rare empreint d’une sensualité toute particulière."


PORT LAY 1

- 10h :
"The night holds me back" de Catrien Ariens - Pays-Bas - 2012 - 52 mn - Papiamento sous-titré français - Tourné à Curaçao

Le tambú est un mélange de chant, de danse et de musique dont l’origine très ancienne provient de la culture apportée par les esclaves sur l’île caribéenne de Curaçao. Le tambú a longtemps été réprimé par le gouvernement colonial hollandais et l’église catholique, ce qui a eu pour résultat de faire naître une honte de la culture indigène. Libéré du passé, le tambú d’aujourd’hui nous laisse entrevoir, un bref instant, l’âme et la pensée d’une grande partie de la population de Curaçao.

- 11h30 :
"Rina Penso, mi ta hasi mi kos" de Wilma Ligthart - Pays-Bas - 2016 - 50 mn - Papiamento - Sous-titré français - Tourné à Curaçao

Rina Penso (1927), actrice culte de Curaçao, revient sur ses 50 ans de carrière dans l’histoire théâtrale et cinématographique de son île natale.
Animée par une passion démesurée pour la comédie, cette « Anna Magnani des Caraïbes » revisite des endroits de Curaçao qui lui évoquent des souvenirs, en compagnie d’acteurs et de metteurs en scène qui ont eu le privilège de travailler avec elle. Leurs récits sont illustrés par des extraits de
films et des photographies issues des archives personnelles de l’actrice. Fidèle à sa devise "Mi ta hasi mi kos" (Je fais les choses à ma façon), elle nous régale par son esprit vif et rafraîchissant.

DEUX FILMS, UNE SÉANCE

- 14h30 :
"Hidden in the sand" de Vasia Markides - Chypre - 2008 - 32 mn - Tourné à Chypre - Anglais, grec, chypriote et turc chypriote sous-titré français.

En 1974, un coup d’État, soutenu par la junte militaire grecque, poussa la Turquie à envahir Chypre.
Les Turcs s’emparèrent de près de 40% de l’île et les résidents, chypriotes grecs et turcs, furent déplacés. Ces trente-sept dernières années, Varosha, la « Riviera chypriote », s’est muée en une ville fantôme délabrée. A la fois derrière et devant la caméra, la réalisatrice interroge le destin de cette "ville captive" et ce qui la relie à sa famille.
Le film s’attaque aussi aux effets dévastateurs du nationalisme, du militarisme et de la propagande dans les communautés chypriotes grecques et turques.

ET
"Sharing an Island" de Danae Stylianou - Chypre - 2011 - 98 mn - Tourné à Chypre - Anglais, grec chypriote et turc chypriote sous-titré français.

Ces six jeunes ne se sont jamais rencontrés... Trois d’entre eux sont des chypriotes grecs et vivent au sud de la zone tampon à Chypre… Les trois autres sont des Chypriotes turcs et vivent au nord. Ils sont invités à partager une maison pendant cinq jours et à parcourir ensemble cette île de Chypre divisée.
Appartenant à une génération de jeunes qui ont grandi de part et d’autre de l’île, ils connaissent peu de choses de leurs communautés respectives. Les histoires qu’ils ont entendues sont différentes, leurs religions sont différentes, leurs langues sont différentes et pourtant ils habitent sur la même île.
Sur les lieux historiques, religieux et culturels qu’ils visiteront, ils partageront des histoires de guerre et de paix, et imagineront ensemble un avenir.

__________

- 17h25 :
"Poetry is an Island" d’Ida Does - Pays-Bas - 2013 - 80 mn - Anglais sous-titré français - Tourné à Sainte-Lucie

Le lauréat du Nobel de littérature Derek Walcott a parcouru le monde tout en restant très attaché à sa terre natale, l’île de Sainte-Lucie. En tant que poète, dramaturge, peintre et même cinéaste, Derek Walcott a chanté les louanges des Caraïbes pendant plus de soixante ans.
Ce documentaire dresse un portrait intimiste de l’artiste avec pour décor Sainte-Lucie et célèbre l’un des plus beaux cadeaux que Walcott ait fait au monde : sa poésie.


PORT LAY 2

5ème ÉDITION POUR LE JURY JEUNE

- 10h :
"Féfé Limbé" de Julien Silloray - 28 mn - France - 2014 - Tourné en Guadeloupe - Créole sous-titré français

Féfé vit son premier chagrin d’amour. Il a soixante-cinq ans

ET
"Le vieil homme et la mer" d’Alexandre Petrov - 20 mn - Canada - 1999 - Film d’animation réalisé à partir de 30.000 plaques de peinture à l’huile "Le vieil homme et la mer".

Santiago, un vieux pêcheur cubain, n’a ferré aucun poisson depuis 84 jours. Laissant son jeune ami Manolin, le seul qui croit toujours en lui, il décide de partir en mer, très loin sur le Gulf Stream, en quête de la prise qui lui vaudra à nouveau l’estime de ses pairs. Loin des côtes, sa ligne se tend enfin. La chance serait-elle de retour ?

ET
"From Dirt" de Hester Jonkhout - 12 mn - Curaçao - 2015 - Tourné à Curaçao - Sans paroles

Un homme et une femme se rencontrent dans un monde désolé. Leur relation, d’abord hostile, devient rapidement intense et vulnérable. From Dirt est une exploration rythmique du désir, de l’intimité et du rejet de l’autre.

ET
"Cassandre" de Joffrey Renambatz - 20 mn - France - 2016 - Tourné à la Réunion

Ile de La Réunion. Cassandre, jeune fille de 12 ans, vient de perdre son père. Un matin, pour respecter la dernière volonté de ce dernier, contre l’avis de sa mère, elle s’échappe en direction des cirques. Mais sur le chemin du retour, elle s’égare.

ET
"La noiraude" et Véronique Kanor - 30 mn - France - 2005 - Tourné à Paris - Français, créole sous-titré français

Elle est guadeloupéenne. Elle est parisienne. Elle est roots mais fait des manières. Elle cherche ses racines. Elle rêve d’un retour au pays natal, mais lequel ? Quand elle était petite, on l’appelait la noiraude. La noiraude, c’est elle, qui se demande aujourd’hui comment faire pour que son homme revienne à ses pieds comme un chien vers son maître.

ET
"Nightmare before Wedding" de Fabienne Orain-Chomaud - 19 mn - France - 2014 - Tourné en Guadeloupe - Français

Lili se marie aujourd’hui. Elle a rendez-vous à midi mais ne se souvient plus dans quelle église…
Une interprétation créole du conte de Lewis Caroll, Les Aventures d’Alice au Pays des Merveilles.


PORT LAY
EN PLEIN AIR

( Gratuit)

- 22h15 :
"Icare" de Nicolas Boucart - 25 mn - Belgique - 2017 - Tourné sur l’île de Groix - Français

Sur une minuscule île couronnée de falaises abruptes, se dresse face à la mer une seule et unique maison. Obsédé par le rêve que l’homme puisse un jour voler à l’image de l’oiseau, un inventeur expérimente ses machines sur ce morceau de terre abandonné. Pour cet homme, seule une âme pure,légère, naïve est capable d’un tel exploit. Recruté sur le continent, Joseph, onze ans, semble être le parfait candidat.


HAUTS DE PORT LAY



- 17h :
TABLE RONDE

Invité : Etienne Copeaux, historien de la Turquie contemporaine et du conflit chypriote, animateur du blog susam-sokak.fr, entièrement consacré à la Turquie et à Chypre.

"CHYPRE, AU-DELÀ DU MUR"

Ayant obtenu son indépendance en 1960, la jeune république chypriote est très vite devenue le théâtre de conflits entre les partisans de l’Enosis (l’union de l’île à la Grèce) et les partisans du Taksim (la partition de l’île en deux entités, l’une turque et l’autre grecque). En 1974, le régime des colonels organise depuis Athènes un coup d’Etat à Chypre en vue de l’Enosis. La Turquie réagit à cette intervention par une occupation militaire du Nord de l’île pour "défendre les populations turcophones".
Depuis lors, l’île est divisée entre la République turque de Chypre du Nord et la République de Chypre, au sud. Entre les deux entités, le no man’s land de la green zone* s’étend sur 180 km et traverse l’île d’Ouest en Est. Bien qu’aujourd’hui la circulation soit possible entre les deux parties de l’île, les fractures restent bien réelles entre chypriotes « turcs » et chypriotes "grecs", comme autant de stigmates d’une histoire douloureuse. Ces dernières années, de multiples initiatives émergent, portées par les chypriotes eux-mêmes, qui oeuvrent à la pacification et à la réunification de l’île : lieux culturels partagés dans le no man’s land de la green zone, interventions et performances artistiques, ateliers d’échanges et de débats entre chypriotes issus des deux côtés du mur.
A l’image de ces initiatives citoyennes, les deux films présentés prennent le parti d’interroger les communautés chypriotes sur ce qui les rassemble ou les sépare, de confronter les cultures et les visions des uns et des autres, à la recherche de fondements sur lesquels bâtir un avenir commun.

*La ligne verte est une zone démilitarisée contrôlée par l’ONU, qui partage l’île de Chypre en deux.


CONCERTS

- 19h : Sur la scène du Tiki
"Les Renavis"
Partout où ils passent, le public goûte à l’énergie chaleureuse que nous communiquent ces cinq figures de l’Île de Groix avec leurs chants de marins et leurs reprises de Servat, Tonnerre, Gainsbourg, Brassens...

- 23h : à l’usine de Port Lay
"Tanaw"
La renaissance de Tanaw après plus de vingt ans de bourlingue musicale est l’aboutissement d’une longue période de réflexion et de création pour Sylvère Morisson, à l’origine de ce groupe. La musique de Tanaw a le coeur breton et les oreilles à l’écoute du monde. Une musique qui s’adresse à l’esprit par son propos et ses envolées mélodiques, autant qu’au corps par ses percussions soutenues... le pas de danse des anciens, à jamais envoûtant.


EXPOSITIONS

Didier Gautier - Photographie
Portraits d’îliens – Groix 2017
Nourri par son expérience de portraitiste de studio, Didier Gautier a développé dans cette série une photographie documentaire fondée sur le récit de ses rencontres avec les Groisillons. Tantôt fortuite au détour d’un chemin de randonnée ou plus formelle dans l’intimité de leur habitation, les îliens se
sont livrés avec gentillesse à l’exercice du portrait. De souche ou d’adoption, fiers, indépendants mais solidaires, attachés à leur histoire tout en étant ancré dans notre époque, ils représentent l’île dans la pluralité de ses possibles.

Joséphine Van Glabeke et Alan Scaviner - Photographie
Haïti, au Paradis des Indiens
Joséphine Van Glabeke et Alan Scaviner, jeunes réalisateurs et journalistes indépendants, ont réalisé un documentaire en septembre 2016 sur le village des Abricots et la Fondation Paradis des Indiens.
Ils ont quitté Haïti quelques jours seulement avant l’arrivée de l’ouragan Matthew. Cette exposition est un témoignage du village des Abricots quelques jours avant et après l’ouragan, à partir de photos réalisées pendant leur tournage et de photos envoyées par des habitants des Abricots.


FESTINA LENTE "HÂTE-TOI LENTEMENT"
- FESTIVAL CULTUREL ITINÉRANT À LA VOILE -

Leur but ? Se dépêcher… lentement, partir à la rencontre d’autres cultures et échanger avec elles.
Troquer des moments de frisson, de rire ou de poésie contre une découverte de l’autre et de l’ailleurs.
_Créer des liens et des réseaux pour un monde plus ouvert, au rythme cadencé des caprices de la météo.
Cet équipage, composé de 28 personnes - musiciens, danseurs, jongleurs, circassiens, cuisiniers, skippers, photographes… - et de cinq voiliers, sillonne depuis un an et demi les eaux méditerranéennes, les côtes d’Afrique du Nord et la façade atlantique française. Pour sa dernière escale avant un repos à terre bien mérité, Festina Lente met le cap sur Groix !

Au programme : des spectacles tous les jours à Port Lay, souvent l’après-midi, parfois à l’heure de l’apéro ou plus tard dans la soirée (dont deux performances délocalisées à Port Tudy et au Bourg !), une exposition en plein air et des ateliers artistiques. Festina Lente prône une utilisation intelligenteet mesurée de toutes les ressources, des déplacements lents à la force du vent qui permettent d’avoirle temps de la rencontre et de l’échange, du partage et du plaisir.


SPECTACLES

- 21h15 à PORT LAY :
- "In situ" - 40 mn

Le cabaret traditionnel traite de la chair, il véhicule une image où la femme
est surexposée, consommée comme quand nous regardons un média numérique.
In Situ puise son inspiration dans les dimensions bien précises du cabaret pour ensuite les détourner de leurs valeurs premières et tenter d’ouvrir une porte pour que le spectateur découvre une lecture nouvelle, parfois comique, trash ou grotesque.


LE FIFIG DE NOUVEAU SUR LES ONDES !

Basée sur les mêmes valeurs d’échange, de réflexion et de partage que le Festival, Radio Balises débarque à Groix pour deux heures d’émissions quotidiennes.
Rejoignez-nous sur 99.8 FM
Du jeudi au dimanche

Enregistrement public à Port Lay de 11h à 13h
Diffusion à 17h00

"On zappe devant les chaînes d’infos, qui ne nous parlent jamais de ce qui va bien, ne valorisent rien. On se noie sur internet, chacun de son coté. On ne prend plus le temps d’écouter l’autre, on se replie sur soi. Et puis on finit même par avoir peur, cette peur souvent instrumentalisée et qui paralyse tout...
Dans le contexte actuel, plus que jamais, nous avons besoin de nous parler, de nous écouter, de réfléchir ensemble…"
Depuis 10 ans, il n’existait plus aucune radio associative de proximité sur le Pays de Lorient. "Silence radio citoyen" donc, un comble pour la deuxième agglomération de la région Bretagne, qui compte 25 communes et près de 205.000 habitants !
_Radio Balises a commencé à émettre le 8 juillet 2017 et se veut la radio des citoyens lorientais.


ACCESSIBILITÉ SOURDS ET MALENTENDANTS

Le Festival a pour volonté d’ouvrir ses salles de cinéma et un maximum de sa programmation au public sourd et malentendant.
La soirée d’ouverture du mercredi (présentation de la 17ème édition et des membres du jury) et la soirée de remise des prix du samedi seront traduites par des interprètes en Langue des Signes Française (LSF).
_La salle de cinéma de Port Lay 1 sera équipée d’une boucle magnétique prêtée par Lorient agglomération.
Les malentendants appareillés pourront donc assister, sans problème de
compréhension auditive, aux documentaires de cette salle.

Par ailleurs deux films seront suivis d’une rencontre en présence d’interprètes-LSF : "La terre abandonnée" de Gilles Laurent, le jeudi 24 à 16h40 au Cinéma des familles (en présence du producteur) et "Ko Lipe" d’Heimo Aga, le
samedi 26 à 17h55 à Port Lay 1 (en présence du réalisateur).

_____

KINO-CABARET


(Réalisation d’un film en trois jours)

En partenariat avec l’association brestoise de vidéo Canal Ti Zef, le Festival organise un atelier de création vidéo accessible et ouvert aux personnes entendantes, sourdes ou malentendantes, qui seront accompagnées d’interprètes-LSF. L’idée : "Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais
le faire maintenant."
Douze personnes, les kinoïtes, se regrouperont pour réaliser un film le temps du festival. Que vous ayez des connaissancestechniques ou pas, qu’importe. Vous avez des envies et des idées. Vous avez 72 heures pour écrire, tourner et monter un ou plusieurs films courts qui seront projetés en plein air le samedi soir à 22h, en présence d’interprètes-LSF.

Inscription par mail à programmationfifig@gmail.com
Plus de précisions sur notre site Internet


COTE LECTURE

Tous les jours dans l’espace exposition de Port Lay, la librairie L’Ecume… vous propose de nombreux ouvrages insulaires, sur les Petites Antilles et les îles du monde.

Le vendredi 25 août à 17h, l’association "Un livre, une île" vous invite à une rencontre avec l’auteur de polar Peter May dont l’intrigue du dernier livre "L’île au rébus" se déroule à Groix.

Fanzinothèque - Collectif Espaces Imprévus
Le fanzine est un type de journal, libre et indépendant. Léa Bonavent et Nicolas Ballais vous invitent à un voyage fanzinotesque grâce à une belle collection internationale en libre consultation.
Venez les rencontrer tous les jours sur les hauts de Port Lay et participer à la création du premier fanzine du FIFIG.


POUR LA JEUNESSE

"L’île des Enfants" accueille les plus petits et propose des films et ateliers créatifs.
Les plus grands pourront se joindre au Jury Jeune pour profiter d’une sélection de cours-métrages.


TARIFS

- Forfait Festival
- Plein Tarif : 60 €
- Tarif réduit * : 35 €

- Billet Journée (hors concerts
- Plein Tarif : 20 €
- Tarif réduit * : 12 €

- Billet 6 séances (non nomitatif - et valable sur tout le festival) : 25 €
- Billet 1 séance : 6 €
- Billet Concert - (24, 5 et 26 août) : 5 €

* Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants et moins de 18 ans, titulaire de la carte Cézam, sur présentation d’un justificatif


BILLETTERIE

- Sur place  : au kiosque du festival

Sur le continent :
- Fnac
- Offiece de tourisme de Lorient Bretagne Sud

Réservations :
- Magasin U
- Carrefour
- Fnac
- Géant
- Intermarché
- francebillet.com


CAMPING


- Gratuit * au Gripp

* Sur présentation d’un billet journée ou d’un forfait festival


VENIR AU FESTIVAL

Plusieurs compagnies maritimes :
- Compagnie Océane
Tarifs préférenciels sur présentation d’un Forfait Festival ou d’un Billet Journée

- Escal’Ouest

- Laïta Croisière


Pour plus d’informations :
www.filminsulaire.com

Retrouvez le festival sur Facebook

Festival International de Film Insulaire de l’Ile de Groix
Port Lay - 56590 Groix
02 97 86 57 44
festival@filminsulaire.com

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours