« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Festival International du Film Insulaire de Groix

Le dimanche 21 août 2016 à 10h00

CINEMA DES FAMILLES

Films en compétition

- 10h00 : "Rendala le Mikea" d’Alain Rakotoarisoa - Madagascar/France - 2016 - 62 mn - Tourné à Madagascar - (sous-titré en français)

Attirés par le monde moderne, le tabac à chiquer et la promesse d’un avenir meilleur, Rendala et son clan ont renoncé à leur vie de chasse et de
cueillette.
5 ans après, le bilan est amer, mais il est difficile de faire marche arrière.

- 11h35 : "Uzu" de Gaspard Kuentz - Japon - 2015 - 27 mn - Tourné à Shikoku, Japon - (sous-titré en français)

Chaque année se déroule dans la ville de Matsuyama, sur l’île de Shikoku, le Festival d’Automne de Dogo, l’un des festivals religieux les plus violents du
Japon.
De la préparation méticuleuse à la joute, c’est avant tout une plongée dans l’action d’une cérémonie mystérieuse et absconse dont rend compte Gaspard Kuentz. Uzu bâtit le récit immersif d’un événement et ménage la tension requise à l’évocation de l’assaut, brutal. Entre ethnographie visuelle et reportage de guerre, une chorégraphie sensorielle imprégnée de violence, dans la soumission au chef.

- 14h30 : "Le chant d’une île" de Nuno Leonel et Joaquim Pinto - Portugal - 2015 - 103 mn - Tourné aux Açores - (sous-titré en français)

Il y a quinze ans, Joaquim Pinto et son compagnon Nuno Leonel séjournent à plusieurs reprises dans un petit port de pêche des Açores appelé « Queue
de poisson ». Leur rencontre avec Pedro, beau-fils d’un ami et pêcheur comme lui, marque en effet le début d’une longue amitié qui entraîne les
cinéastes en mer, en quête de morue ou d’espadon.
Le remontage et le commentaire entièrement inédit de ce métrage du passé confèrent à Rabo de Peixe une tonalité singulière, d’autant que le port a été depuis remplacé par un vaste complexe portuaire financé par l’UE.

- 16h45 : "The price of peace" de Kim Webby - Nouvelle-Zélande - 2015 - 86 mn - Tourné en Nouvelle-Zélande - (sous-titré en français>

Ce documentaire suit Tame Iti, militant Maori, pendant les sept années dramatiques allant des raids de la police « anti-terroriste » dans sa communauté, avec son arrestation et son emprisonnement, jusqu’à la signature d’un « traité de paix » entre sa tribu, Ngai Tuhoe, et la Couronne.
Après deux cents ans de guerre et de griefs, cet épisode historique s’est terminé par des excuses émouvantes des représentants de la Police et de la
Couronne au peuple Ngai Tuhoe et à la famille de Tame, apportant réconciliation, paix et partenariat.

Soirée norvégienne

- 18h45 : "Bastøy" de Michel Kapteijns - Pays-Bas - 2010 - 74 mn - Tourné sur l’île de Bastøy - (sous-titré en français)

L’île de Bastøy est une prison située à Oslofjord, Norvège. 115 hommes condamnés font leur temps ici : fraudeurs, voleurs, délinquants sexuels, Hells Angels, chefs de gangs et assassins. Les gardes ne portent pas d’armes, il n’y a pas de cellules, pas de caméras, pas de clôtures. Le continent n’est qu’à 2 heures à la nage et pourtant, personne ne sent la nécessité de s’échapper.
La politique pénitentiaire est basée sur la parole du shaman Bear Heart : « Si vous traitez un homme comme une bête, il sera une bête. Si vous traitez un homme comme un criminel, il sera un criminel. Si vous traitez un homme comme un être humain, ce sera un être humain. » Bastøy est la première et seule prison écologique dans le monde. Le taux de récidive est de 30% alors que le taux moyen en Europe occidentale est de 60-70%.

- 22h30 : "Les révoltés de l’île du diable" de Marius Holst - France/Pologne/Norvège/Suède - 2011 - 115 mn - Tourné sur l’île de Bastøy - (sous-titre en français)

Hiver norvégien, début du 20ème siècle. Dans la maison de redressement de Bastøy, un nouveau détenu pousse les autres à se
révolter contre une direction autoritaire et brutale. Une violente émeute commence alors. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

21h :REMISE DES PRIX
Sur la scène du Tiki

PORT LAY 1

Outre-Mer : j’ai vu un documentaire

- 10h00 : "Bons baisers de Moruroa" de Larbi Benchiha - France - 2016 - 53 mn - Tourné à Moruroa

Un tiers du personnel ayant participé aux essais nucléaires dans le Pacifique était breton. Vingt ans après leur arrêt, force est de constater que les personnes exposées aux tirs et leurs descendants paient encore un lourd tribut.
Larbi Benchiha nous emmène à leur rencontre. Bons baisers de Moruroa,
dès les premières images, vous cueille comme un uppercut. Le baiser en question serait un champignon atomique ? Puis André Potin, un de ces sacrifiés du nucléaire français témoigne : “On pouvait regarder le champignon.
C’était magnifique à voir. C’était beau à voir. Vous êtes en admiration devant un truc comme ça !“ Pour quelles conséquences ?

Ateliers Varan Caraïbe - Deux films

- 11h30 : "Rue Vatable" de Mélissa Issorat - France - 2015 - 30 mn - Tourné en Guadeloupe

Jean-Louis émerge, balai à la main, des ténèbresdu tunnel de la rue Vatable. Joseph sillonne toute la journée la rue en homme providentiel. Dans le salon de coiffure de M Gauthierot, se succèdent les sages, les prophètes et les sceptiques du quartier pour une conversation qui n’a pas de fin. Les destins
se croisent dans cette rue comme hors du temps.

et

"Kaz à l’âme" de Carine Irénée - France - 2015 - 25 mn - Tourné en Guadeloupe

Le Pointe-à-Pitre historique est fait de cases et de maisons traditionnelles autour desquelles des relations villageoises s’organisaient. Ce patrimoine
disparaît au fil des rénovations urbaines et de la désertification de la ville. Ces maisons sont souvent délaissées, abandonnées ou victimes d’incendie...

- 14h30 : "Héritiers du Vietnam" d’Arlette Pacquit - France - 2015 - 85 mn - Tourné en Martinique et au Vietnam - (français, créole, vietnamien sous-titré français)

De 1946 à 1955, de nombreux Martiniquais ont pris part à la guerred’Indochine. Compte tenu des rapports coloniaux entre la Martinique et la France, cette participation militaire a postérieurement été vécue comme honteuse.
Héritiers du Vietnam est un road movie qui s’intéresse aux générations
d’enfants métis issus de la rencontre entre soldats martiniquais, embarqués dans la guerre d’Indochine, et femmes vietnamiennes déchirées par une guerre interne de libération.

- 16h20 : "Sac la mort" d’Emmanuel Parraud - France - 2015 - 78 mn - Tourné sur l’île de la Réunion - (créole sous-titré français)

Patrice passe une très mauvaise journée. Non seulement il apprend, de la bouche même du tueur, que son frère a été décapité, mais il se voit dans la foulée expulsé de chez lui, sa case volée par son meilleur ami. Sur une île de la Réunion contemporaine et pourtant emplie des signes d’une société ancienne et mystique, où la sorcellerie et les symboles envahissent le quotidien, Patrice avance sur un fil, entre cauchemar et réalité.

Débuts du cinéma moderne

- 18h00 : "Un été avec Monika" d’Ingmar Bergman - Suède - 1953 - 95 mn - Tourné sur l’île d’Orno - (sous-titré en français).

Harry, garçon livreur, et Monika, ouvrière dans un magasin, font connaissance dans un bar et vont au cinéma. En rentrant dans son appartement misérable, Monika rêve d’évasion et affronte son père alcoolique. Elle part se réfugier chez Harry, mais celui-ci craignant l’arrivée de sa tante préfère passer la nuit avec Monika dans son canot. Le lendemain Harry arrive en retard à son travail et subit les reproches de son patron. Il décide de s’enfuir avec Monika loin de Stockholm. Sur l’île d’Orno, les deux amants mènent une vie sauvage et idyllique. Mais la fin de l’été et le manque d’argent les contraignent à reprendre le chemin de la ville.


PORT LAY 2

Courts métrages - Compétition jury Jeune

- 10h00 : "Compétitions courts" - 90 mn

- 11h30 : "Les tempestaires"
Projection du travail effectué par les Tempestaires et leurs élèves au
cours de l’année.

CONCERTS

En plein air dans Port-Lay :
- 19h00 : "Le choeur de musique de film du Québec"

A l’usine de Port-Lay :
- 22h00 : "René Lacaille" - Ile de la Réunion


EXPOSITIONS
ACCÈS LIBRE TOUTE LA JOURNÉE DE 10H00 A 18H00
SALLE DES EXPOSITIONS DANS LA COUR DE PORT LAY

Milla Koivisto - Illustration et vidéo - Finlande - Kaiku
La photographe, écrivaine et cinéaste Milla Koivisto présente un court-
métrage "Old woman" et des illustrations issues d’un projet audiovisuel réalisé
lors d’une résidence sur une île finlandaise.
Le projet intitulé Kaiku est au départ un récit fictif écrit par l’artiste où les
protagonistes féminines sont confrontées à la rudesse de leur environnent
insulaire ainsi qu’a l’isolement, source de questionnement intérieur.

Alice Aïssa - Dessin à l’encre de Chine - Groix
“Née en 1987, à Paris, je n’étais pas prédestinée au dessin.
A l’adolescence, je commence déjà à crayonner des bateaux.
A 20 ans, je profite de ma proximité avec le Louvre pour m’inspirer des
statues et des sculptures que je dessine au stylo bic... et d’expériences
professionnelles dans le monde du cinéma et du théâtre pour m’essayer à la
réalisation de maquettes de costumes, toujours au stylo bic.
Depuis 2013, je me suis lancée dans ce projet autour de la mer et des
bateaux, principalement à travers le dessin à l’encre de chine et tout en
commençant à explorer d’autres techniques telles que la gravure et la
linogravure.“

Medi Holtrop - Dessin à la mine de plomb - France/Norvège
Originaire de Norvège, Medi Holtrop propose aux festivaliers une série
d’autoportraits nus dessinés au plomb.
On y découvre la vision d’une femme libre à l’humour cinglant. L’artiste
se dessine nue devant un miroir, ce qui lui permet de s’interroger sur ses
pensées en passant outre la vision de son physique. “Quand on se regarde
dans le miroir, franchement on ne voit pas le nez, les yeux, la peau... Ce
sont les pensées qu’on regarde. On se parle de l’intérieur…“

Nicolas Nereau - Photographie - France/Norvège - Fishermen of
Sørøya
La question de l’humain est au coeur du travail des artistes exposés lors
de la prochaine exposition du festival. Aussi Nicolas Nereau, lauréat de la Villa Marco Polo - créé par le festival de voyage Grand Bivouac à Albertville - propose, via son travail photographique, un témoignage sur le quotidien de pêcheurs insulaires norvégiens.
La série de photos, à contrario des oeuvres de Milla Kiovisto, ancre le
festivalier dans le réel. Les pêcheurs font face au climat particulièrement rude de l’île de Sørøya, qui dépend de la ressource halieutique.

Benjamin Chouteau - Photographie - France - Sur la Route des Balkans
La série de portraits en noir et blanc de Benjamin Chouteau nous dévoile la situation chaotique de réfugiés à Dimitrovgrad à la frontière entre la Bulgarie et la Serbie.
Les jeunes hommes, fatigués, blessés, affamés, dévoilent un visage sans
artifice marqué par leur exil forcé.


CARTE BLANCHE. Le FIFIG accueille également le dessinateur syrio-palestinien Hani Abbas à qui nous confions une carte blanche. Il a dû fuir la Syrie et demander l’asile en Suisse où il s’est établi.
En mai 2014, il a reçu le Prix International du dessinateur de presse par
Kofi Annan à Genève.
Il continue de dénoncer les atrocités de la guerre et est actuellement
caricaturiste pour le magazine Hebdo.


Du 18 au 22 août : Présence de "L’Ecume" avec une sélection d’ouvrages d’auteurs nordiques.


L’ILE DES ENFANTS

Venir en famille au FIFIG, c’est possible. "L’île des enfants" accueille les plus petits et propose des films et ateliers crétifs.
Les plus grands pourront profiter d’une sélection de courts-métrages et participer à des ateliers d’initiation au Stop Motion (technique d’animation).


TARIFS

- Forfait Festival : 60 € - Tarif réduit (*) : 35 €
- Billet Journée (hors concerts) : 20 € - Tarif réduit (*) : 12 €
- Billet 6 séances : 25 € - (non nomitatif et valable tout le festival)
- Billet 1 séance : 6 €
- Billet concert (19 et 21 août) : 5 €

(*) - Adhérents du FIFIG, demandeurs d’emploi, étudiants et moins de 18 ans, titulaire de la carte Cézam, sur présentation d’un justificatif.


BILLETTERIE

- Sur place
- Sur le continent : (Forfait festival et billets journée)
- Fnac
- Office de tourisme de Lorient Bretagne Sud

Réservations

- Magasin U
- Carrefour
- Fnac
- Géant
- Intermarché
- francebillet.com


CAMPING

Gratuit au Gripp (*)
(*) - Sur présentation d’un billet journée ou d’un forfait festival


Pour plus d’informations

- Tel : 02 97 86 57 44
- www.filminsulaire.com

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours