« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Extension de la réserve naturelle

Publié le 15 septembre 2019 à 16:08

Protéger nos espaces naturels, pratiquement tout le monde est actuellement pour ; mais... dans quelles limites ? sous quelle responsabilité ? ce sont des interrogations que se posent les élus.

Loréna, étudiante en anthropologie, s’est posée la question sous l’angle de l’appréciation de cette protection par la population, qu’elle soit permanente ou temporaire. Bien que regrettant de n’avoir pu, dans un temps trop limité, interroger plus de personnes, elle a présenté son travail à une cinquantaine de présents lors de sa retransmission à la salle des fêtes.

Ce public était d’autant plus réceptif que c’est Léa, la nouvelle conservatrice de Bretagne Vivante, qui, tout sourire et savoir-faire affichés, a présenté Lorena, dont le charme et l’accent de son Equateur natal ne pouvaient que s’acquérir l’auditoire.

Comment mieux définir son travail qu’en reprenant la question posée dans l’introduction de son mémoire ? (disponible à la Maison de la Réserve) :

" comment pouvons-nous comprendre le fait que, aujourd’hui, à Groix, le principe de l’extension d’une réserve naturelle ne semble pas faire l’objet d’une résistance ou d’une contestation organisée au sein de la société groisillonne ? La réponse à cette problématique se développe en trois parties : la présentation du contexte, de la méthodologie et de la problématique ; une discussion sur comment les habitants dissocient l’institution RNN du territoire ; et, enfin, l’analyse des difficultés de la gestion des zones littorales en tant que biens communs."

Ensuite, lors d’échanges informels, un verre à la main, alors que je rappelais au maire qu’il y a 20 ans, l’acceptation par la population me semblait moins évidente, il m’informa que cela avait été pire lors de la création de cette réserve naturelle et que Huguette Bouchardeau, secrétaire d’Etat à l’Environnement, était présente à l’inauguration en 1983.

Cela ne règle pas les problèmes qu’il rencontre pour la gestion de ces espaces, partagés entre la Réserve naturelle, Natura 2000 et le Conservatoire du Littoral, tous prêts à décréter la protection mais pas à payer les frais de l’entretien !

Commentaires :

aucun commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prochains événements :

FIFIG 2022

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours