"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell

"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell
En bref
JPG - 22.2 ko

La vérité est plus crue, samedi prochain, l’Armée sera dans les rues, aux côtés de la police, pour protéger des "bâtiments officiels" ou des "points fixes". Comme l’expliquait le chercheur Elie Tenenbaum "les militaires sont formés pour tuer. Leur métier, c’est le combat létal".
De la démocratie représentative telle que nous la connaissons, nous basculons dans autre chose, un danger sans nom. Certains l’appellent effondrement. D’autres lui ont inventé le nom terrifiant, et mutant, de Grand remplacement. On peut aussi le voir se profiler sous le nom familier du "dispositif Sentinelle"

D Schneidermann @si 21/3


Lire la suite - commenter...

L’accès au port est réglementé : la rue Francis-Stéphant, qui dessert le port, est interdite à la circulation durant deux semaines ; une circulation alternée a été mise en place dans la rue du Général-De-Gaulle. Des feux tricolores régulent le trafic. Le maire a fait voter une enveloppe de 520 000 € supplémentaire pour rénover certains secteurs oubliés. « On s’en tiendra là, car la facture s’élève à six M€ entièrement à charge pour la commune », dit le maire.

Le Télégramme -20-03-19-


Lire la suite - commenter...

JPG - 21.2 ko

Élèves, enseignants, habitants et Andrée Vielvoye, maire d’Île-d’Houat, se sont mobilisés pour sauvegarder le poste de secrétaire au collège Comme sur les autres îles du Ponant (???)

Ouest-France 19/03/19


Lire la suite - commenter...

JPG - 25 ko

«On a d’abord étudié des affiches ou des dessins de presse extraits de Courrier International ou de Charlie Hebdo. On a aussi abordé la question de la liberté de la presse. Pouvons-nous tout dire ? Pouvons-nous tout dessiner ? Qu’est-ce que la liberté d’expression ?», dit Marion Bonjour, graphiste. Les thèmes retenus : le changement climatique, l’accueil des réfugiés, le féminisme, les pesticides dans l’environnement, les relations garçons-filles, les injustices».

Le Télégramme -19-03-19-


Lire la suite - commenter...

En embastillant un jeune homme qui joue du tambour, en laissant votre police écraser à coups de botte les lunettes d’un interpellé, ou violenter des Gilets Jaunes en fauteuil roulant – en fauteuil roulant ! –, vous fabriquez des images pour l’histoire, et vous appelez vous-même le grand vent de l’histoire. Vous et vos semblables, qui vous en croyez la pointe avancée, il se pourrait que vous finissiez balayés par elle

huff.post.fr 14/03/19


Lire la suite - commenter...

Le gouvernement doit mettre en œuvre une panoplie répressive au parfum orwellien, alors que des réponses politiques appropriées et rapides auraient sans doute pu apaiser la colère. Certaines dispositions, en tout cas, posent question. L’arrestation préventive, tout comme l’interdiction de manifester, peuvent donner lieu à des excès de zèle et, surtout, à une extension indéfinie, qui peut s’appliquer à l’avenir à des manifs syndicales traditionnelles.

L. Joffrin — Libération 18/03/19


Lire la suite - commenter...

"Quand Mme Buzyn dit qu’elle supprime des lits pour améliorer la qualité des soins, quand Mme Pénicaud dit que le démantèlement du Code du travail étend les garanties des salariés, quand Mme Vidal explique l’augmentation des droits d’inscription pour les étudiants étrangers par un souci d’équité financière, quand M. Macron présente la loi sur les fake news comme un progrès de la liberté de la presse, la loi anti-casseurs comme une protection du droit de manifester, on est dans la destruction du langage et du sens même des mots."

Frédéric Lordon dans @ sur images (D Schneiderman)


Lire la suite - commenter...

JPG - 31.5 ko

«Nous avons rencontré M. Yvon pour lui présenter ce projet de santé qui avait pour objectif d’améliorer l’accès aux soins, la prise en charge des patients, la formation, l’échange de données entre praticiens et la télémédecine notamment » dit Frédéric Delange, le président de l’APSIG qui était présent vendredi avec le docteur Faustine Saigot, également à l’origine du projet de santé.» La livraison est prévue pour le premier trimestre 2020.

Le Télégramme 17-03-19-


Lire la suite - commenter...

On estime que les « sans religion » représentent désormais 50 à 60% des Français. L’augmentation serait inexorable  Les « sans religion » constituent aujourd’hui une population plus jeune, mais aussi plus masculine, plus diplômée et plus à gauche que les catholiques.

Mélinée Le Priol La Croix 12/03/19


Lire la suite - commenter...

JPG - 7.3 ko

Si la situation est difficile, les représentants de l’Etat veulent croire que la nouvelle loi viendra changer les choses, si les citoyens savent être patients. « Il faut lui laisser le temps de faire ses effets », a assuré le directeur de l’ARS des Pays de la Loire, s. Pour lui, dès 2022, les problèmes seront réduits. Mais peut-on être patient quand on est malade et qu’on n’a pas de médecin, aujourd’hui ?

C Moreno Raynaud La Gazette des Communes 15/03/19


Lire la suite - commenter...


Articles précédents :
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...