Un livre pour consigner le parler groisillon

La plus grosse difficulté dans l’exercice pour Ange Yvon aura été de transcrire une langue orale par écrit. «Le patrimoine immatériel qu’est la langue doit être transmis aux jeunes générations.» Groix, mon île (An Alarc’h Embannadurioù) Au carré du Biche ou angemarie.yvon@sfr.fr (10 €).
Ouest-France 26/03/13

Déchets. 80 personnes participent à la collecte
L’ensemble des déchets sera trié par l’équipe du Chantier Nature avant d’être déposé à la déchèterie. Depuis dix ans, le chantier nature collecte et trie plus de 1.000kg de déchets par an. Une deuxième opération aura lieu 26 Avril ; le rendez-vous est fixé à 9h30, à Port-Tudy.
Le Télégramme 26/03/13

Artistes et associations ont célébré la poésie
Cette ode insulaire à la poésie a pu voir le jour grâce à la mobilisation d’associations culturelles et artistiques. «Les gamins inscrits au centre de loisirs ont planché sur les acrostiches, puis ils ont réalisé une fresque, tandis que les élèves des écoles ont travaillé sur la versification».
Ouest-France 26/03/13

Remembrement : une pause-café sur les mutations
Le remembrement de 1955 a modifié les paysages et l’agriculture de l’île. "Il y a des zones où tout a disparu. Les sillons et les murets de pierre par exemple. 57 km de chemins ont été creusés à travers champs» indique J.C. Le Corre. Les Groisillons n’ont pas voulu se lancer dans l’exploitation.
Ouest-France 26/03/13

Stations d’épuration : le débit de référence en question
Considèrer ce dernier comme "un volume journalier calculé à la conception du système d’assainissement pour tenir compte des pluies, de telle sorte qu’il ne soit pas dépassé plus de 20 jours calendaires par an, en moyenne quinquennale". L’enjeu s’avère lourd de conséquences pour les collectivités : en cas de dysfonctionnement de l’ouvrage, ayant des répercussions sur le milieu ou ses usages, celles-ci sont responsables.
D. Laperche Actu-Environnement. 22/03/13

Mobilisation. Les retraités dans la rue jeudi
Trois sujets sont pointés du doigt : le pouvoir d’achat, l’accès aux soins et la perte d’autonomie. Concernant celle-ci, les retraités souhaitent qu’elle soit prise en charge par la Sécurité sociale, «pour que ce ne soit plus à la charge des familles et des retraités» indique A. Guichard.
Le Télégramme 26/03/13

Gilles Toumelin. 30 ans de pêche industrielle
«En 97, Pescanova a voulu supprimer la godaille. Ils ont demandé aux capitaines leurs plans de pêche. J’ai refusé. Ils m’ont viré. Toute la flotte s’est mise en grève, bateaux à quai avec une banderole marquée «no pasaran». Cela a duré 40 jours. J’ai été réintégré. Ils ont cédé sur la godaille.»
S. Paitier Le Télégramme 26/03/13

L’obsolescence programmée, bientôt interdite ?
Ces stratégies, mises en place par les industriels lorsque les taux d’équipement des ménages sont devenus tels que le marché ne portait quasiment plus que sur le renouvellement des produits, pourraient ainsi devenir un délit, punis d’une amende de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 37.500 euros.
S. Fabrégat Actu-Environnement 21/03/13

Incendies à Larmor-Baden. Un habitant refuse le test ADN
S. Tattevin dénonce la logique à l’oeuvre : «Soit vous donnez votre ADN comme un suspect dans une enquête, soit vous refusez et devenez alors suspect dans cette même enquête». Il a mûrement réfléchi sa démarche, s’est rapproché d’avocats, de la Ligue des droits de l’Homme, de la Cnil.
http://fr.scribd.com/doc/132383874/...
Le Télégramme 26/03/13

Sarkozy et la justice : impunité, morgue et mépris de classe
Le vrai visage du sarkozysme, de ce qu’il incarne et de ce qu’il porte comme dangers à venir pour notre pays est en train d’apparaître au grand jour. Tel le portrait de Dorian Gray, il est en train de se déformer et de nous montrer ce qu’il y a de plus laid dans les pratiques de cette droite de parvenus sans foi ni loi.
N. Mamère rue 89 25/03/13

Les affaissements de l’Etat de droit
Cette volonté de fouler, par la force, les symboles de l’Etat de droit est une caractéristique de l’ADN sarkozyste, empruntant en cela au vieux mythe bonapartiste... En France les politiques mis en examen et condamnés ont la plupart été réélus...Mais ce cynisme est-il encore de rigueur en pleine crise economique et sociale?.
gilles sainati mediapart 25/03/13