Un membre du CN des barreaux : «Il faut s’attendre à une déferlante de plaintes contre l’Etat . Etant donné les polémiques sur l’absence de protection des personnels soignants et l’impréparation de l’Etat et des hôpitaux, les familles de victimes voudront demander des comptes». Accusant l’exécutif d’«impréparation» ou de «manque de réaction» face à la crise, responsables de l’opposition et membres du monde de la santé annoncent le lancement d’enquêtes parlementaires.

Le Monde 25/03