Les urbains venus se réfugier en Vendée sont pointés du doigt par P Feigel du centre hospitalier départemental. Ils sont arrivés dans un territoire où on sait que l’offre de soins est beaucoup plus faible qu’en Île-de-France, avec un tout petit service de réanimation. Ces voyages vers les résidences secondaires ont "diffusé l’infection un peu plus vite". Il préconise de renforcer le confinement

france info 22/03/20