Mr Jaillette (chef de l’opposition à D. Yvon, pour ceux, nombreux, qui ne le sauraient pas) attribue une mémoire courte au maire. Mais lequel des deux a oublié l’arrêté préfectoral d’origine ?

extrait : Limitation des accès aux Iles

Article 3 : L’occupation des logements meublés non affectés à l’habitation principale est exclusivement réservée aux propriétaires et, en leur présence. le cas échéant à leurs enfants et à leurs parents.

Article 4 : Les maires sont autorisés, sur décision dûment motivée, à déroger aux dispositions prévues à l’article 3. Ils en informent le représentant de l’Etat dans k département.

http://www.morbihan.gouv.fr/content/download/46905/335289/file/SGAU-SIDPC-20031810290.pdf

Vous rappelez à juste titre Monsieur Jaillette, que vous avez été élu par 1/3 DES VOTANTS (cela rappelle malencontreusement l’élection de Macron...) mais ce tiers ne serait-il pas constitué de nouveaux résidents qui ont une famille continentale ou d’expatriés ayant gardé leur qualificatif de résidents (bien que souvent pas présents 6 mois de l’année sur Groix) ?

Il parait évident que ces électeurs ont majoritairement intérêt à ce qu’il n’y ait pas de limitation de circulation ! Mais ils contribuent à diffuser l’envie de repli sur soi qui se répand dans l’île. Envie qui se propage à la vitesse du virus qu’ils tiennent tant à propager ici.

Je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler à quel point nous sommes dépendants du service de santé lorientais (bien mal pourvu). Vous m’avez confié que la préparation de l’élection municipale avait été bien courte et ardue pour vous mais, au cours de ce travail, il ne vous aura pas échappé qu’il est maintenant périlleux d’avoir besoin en urgence de services médicaux ou de transports sanitaires.

Mais bien évidemment, pour vous qui naviguez bien plus haut que moi dans les sphères intellectuelles, ceci ne peut se dire une argumentation ....
AM