Le collectif Ressac ce sont des habitants, à l’année, qui ont du mal à se loger correctement et qui ont commencé à échanger sur leurs difficultés. Que faire ? Le collectif ne fait pas de propositions. Pas pour l’instant. Son premier objectif, c’est d’ouvrir le débat auprès du plus large public possible. « Nous sommes convaincus qu’il est possible d’habiter Groix autrement ».

Ouest-France 21/02/20