"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell

"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell
COUP DE PROJO

Por que te vas Ricardo ??

JPG - 36 ko

On ne s’habitue pas aux annonces de décès brutales même si les autres nous font ces temps-ci côtoyer trop souvent la mort.

Encore un homme au grand coeur qui part avant d’avoir pu offrir encore quelques réalisations artistiques et militantes.

Groix se souviendra de son visage souriant que ne masquait pas son grand chapeau.

Certains se rappelleront aussi de ses petits livrets racontant des anecdotes à l’humour groisillon. (...)

Photo Le Télégramme

Lire la suite - commenter...

JPG - 12.2 ko

Ma petite contribution à l’histoire groisillonne

et mon meilleur souvenir au village de Quehello :-)

Lire la suite - commenter...

JPG - 17.5 ko

Observer les oiseaux migrateurs, explorer Pen Men à l’époque du mésolithique ou déchiffrer les traces des Vikings à la Pointe des Chats. La Réserve naturelle propose de nouvelles animations.
les 17 et 25 octobre, le matin : contact@natureetsacados.fr ; 06 65 53 65 73.

Balades historiques, avec JC Le Corre les 21 et 29/10, (...)

Lire la suite - commenter...

JPG - 30.1 ko

La commune de Groix souhaite définir un plan guide pour construire et réaliser le centre bourg de demain à la mesure de ses habitants en maintenant le paysage socio-économique et culturel existant.

Les axes de l’étude sont :
• Composer l’aménagement de la centralité du port au bourg ;
• Partager l’espace public et mixer les usages ;
• Développer l’habitat et l’activité économique tout en préservant le caractère patrimonial.

L’étude comprendra 3 phases. La population devra être impliquée à l’élaboration du projet lors d’une phase de concertation qui se déroulera tout au long de l’étude. (...)

Lire la suite - commenter...

Derniers articles
JPG - 21.1 ko

Thierry Bastien, de l’association Groix4001 " Notre traditionnelle fête de la soupe est devenue impossible. » Chacun et chacune est invité à réaliser des photos en pied ou en portrait, à l’école ou en famille, avec son téléphone ou un appareil photo. « Il y aura des expositions des photos, à la médiathèque en décembre et surtout dans les halles La mise en scène doit être en lien avec la soupe et/ou une grimace. .»

Ouest-France 16/10/20

Lire la suite - commenter...

A Ouessant, les élus des quinze îles membres de l’AIP ont réaffirmé la nécessité de faire bouger les choses. « S’il y a une chose sur laquelle on est quasiment tous d’accord, c’est qu’il faut arriver à réduire la dépendance de nos îles au tourisme, affirme Denis Palluel Il y a d’ailleurs une vraie évolution : de plus en plus de gens viennent s’installer sur les îles pour y travailler. » A Groix, l’édile jure même que, parmi ceux qui sont venus passer le confinement, certains ne sont toujours pas repartis.

P Hardy Le Monde 16 10 20

Lire la suite - commenter...


JPG - 41.2 ko

Patrick et Frédéric encadrent les U8-U10 ; Damien et Jean-Louis les U12-U14. « Les U16 - U19 s’entraînent avec l’entente PGK (Ploemeur Groix Quimperlé) », rappelle Frédéric Le Cornoux, éducateur rugby depuis la création du club en 2009. Marc Dewanckel a passé la main mais il animera les séances de rugby à cinq . (président, Patrick Gambini ; trésorière, Johan Sartre ; secrétaire : Damien Vanoni.)

Le Télégramme 16/10/20

Lire la suite - commenter...

« La centrale à gaz de Landivisiau tournera les trois quarts du temps pour compenser les baisses de vent, ce qui conduira au rejet de plus d’un million de tonnes de CO2 par an ! Donc, contrairement à ses objectifs, ce projet ne pourra à terme qu’accroître significativement le taux de CO2 dans l’atmosphère. Ôtez-moi d’un doute : vous n’allez pas céder aux sirènes des taxes éoliennes ? »

le Télégramme 16/10/20

Lire la suite - commenter...

JPG - 22.3 ko

Tout d’abord, Monsieur, je vous prie d’excuser ce moyen cavalier de m’adresser à vous mais, ne fréquentant pas l’Eglise, je n’ai trouvé que celui-ci. Ma confusion est relativisée par l’assurance que m’avait donnée le recteur Guyot qui excusait ma défection en ces termes "Je préfère à certaines paroissiennes les concitoyens qui œuvrent pour la collectivité ".

L’article paru ce jour vous concernant me renvoie aux années où j’étais institutrice dans une mission catholique de Côte d’Ivoire. Un journaliste aurait pu faire du Père missionnaire qui m’employait un portrait semblable au vôtre. Lui aussi tentait de "bâtir une fraternité en écoutant les gens." (...)

Lire la suite - commenter...

JPG - 54.9 ko

Les 9-12 ans se retrouveront en compagnie de Loane pour participer à des grands jeux, faire de la cuisine, construire des cabanes ou du land art dans la nature. Les plus jeunes (3-5 ans et 6-12 ans) feront la Fête de la soupe à la grimace, se déguiseront pour Halloween et la journée pyjama et imagineront des coiffures dingos. « Les enfants aiment les maquillages et les costumes loufoques », sourit Caroline. .

le Télégramme 15/10/20

Lire la suite - commenter...

Le maire de Quiberon :« Afin de former un avis sérieux sur l’intérêt de ce projet, il faut intégrer toutes les contraintes". Il ajoute qu’il « souhaite que la commission prenne en considération la nécessité de faire une étude d’impact du bruit, des ondes électromagnétiques sur les oiseaux, les poissons, et l’impact sur le prix de l’énergie produit par des éoliennes ? ».

le Télégramme 15/10/20

Lire la suite - commenter...

Des opérations liées au « plan de gestion opérationnelle des dragages, validé en juin 2019 par le préfet du Morbihan pour une durée de dix ans ».70 000 m3 de sédiments de qualité immergeable seront dragués. Les sédiments non immergeables seront laissés en place et dragués ultérieurement, quand une filière de gestion dédiée et autorisée à terre sera opérationnelle ».

Le Télégramme 14/10/20

Lire la suite - commenter...

Alors qu’un appel à la grève est lancé pour le jeudi 15 octobre, quatre infirmières évoquent leur ras-le-bol. "On a peur de contracter la covid, car on voit certains de nos collègues qui l’ont eue au printemps, qui ne récupèrent pas bien. On a vu un brancardier de 20 ans qui, plusieurs mois après, avait du mal à pousser un brancard vide, une aide-soignante qui est toujours essoufflée. Ça fait peur comme maladie ».

Le Télégramme 14/10/20

Lire la suite - commenter...


Plus d'articles :
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...