André Labeyrie quitte le Centre d’Incendie et de Secours où il est pompier volontaire depuis 1972 et chef de centre depuis 30 ans. Il cède le PC au Sergent-Chef Maryvonne Maillat.

La cérémonie d’hier, organisée par le SDIS, fût d’autant plus simple que peu de concitoyens s’étaient déplacés pour féliciter André et le remercier d’avoir pendant tant d’années répondu présent lors des accidents qui jalonnent la vie d’une commune, qui plus est, insulaire.

Dans les discours qui se sont succédés (représentant du SDIS, D. Le Maréchal au nom de J. Kerguéris excusé, et E. Régénermel), il a été rappelé la disponibilité d’André qui est allée par exemple, jusqu’à mettre en difficulté la marche de son entreprise dans les mois qui ont suivi le naufrage de l’Erika. Le maire a souligné les circonstances quelquefois particulièrement dramatiques auxquelles un pompier est confronté et les différentes péripéties de parcours partagées pour arriver à la réalisation d’un Centre de Secours enfin digne de ses utilisateurs.

André nous a confié qu’il gardera un oeil sur la vie du Centre mais comment pourrait-il en être autrement après un tel investissement personnel ? Les nuits sans réveil intempestif seront néanmoins appréciables.

En ces temps où est journellement valorisée la course au profit et le bling-bling, nous saluons l’esprit de solidarité citoyenne d’André qui a donné bénévolement de son temps et de son énergie au service des Groisillons. Remercions-le aussi pour avoir su dynamiser une équipe dont l’effectif augmente régulièrement.
(Celui-ci se compose actuellement de 2 médecins Capitaines, 2 sous-officiers et 19 hommes de rang). Maryvonne Maillat saura y maintenir l’esprit insufflé par son prédécesseur.

Bon courage à tous.