Au vu d’un marché quasi-désert, on pourrait se demander où est passé l’argent de la relance si bruyamment annoncée par l’UMP et ses affidés.
(si l’on ne savait que c’est dans la poche de gros actionnaires...)