Le vin naturel, un premier salon organisé sur l’île

JL Farjot, «Nous attendons treize vignerons qui feront goûter et parleront de leurs vins. L’animation sera assurée par Tablantec. Dans le cadre de ces rencontres viticoles, nous organisons aussi des ateliers des vins et des mots, sur inscription. Il reste encore des places ! » 1 et 2/3 Port-Lay
Ouest-France 26/02/14

Gabrielle . Un hymne à la tolérance, demain
Ce film exceptionnel est un splendide hymne à l’amour, à la vie. Les personnages sont filmés, avec une empathie profonde, par la réalisatrice qui s’est inspirée du travail d’un éducateur et de sa réussite auprès de jeunes adultes, heureux et soudés par la pratique du chant choral et de la danse.
Le Télégramme 26/02/14

Élections municipales
Vendredi 28 février, 17 h 30, Le Triskell, place du Leurhé. La liste Un nouveau cap pour Groix emmené par Dominique Yvon lancera sa campagne pour les élections municipales au cours d’une réunion publique. Présentation du programme, débat et échanges sur l’avenir de l’île.
Ouest-France 26/02/14

Les pêcheurs au salon de l’agriculture
Échanger avec le public, parler du métier, des produits de la pêche, le séduire. C’est le but du comité des pêches du Morbihan qui tient un stand jusqu’au 2/3. C’est la cinquième année que les pêcheurs du Morbihan sont présents sur un stand ù les dégustations et les animations sont reines.
Ouest-France 25/02/14

Société accessible aux handicapés : délais supplémentaires
Des lieux tels que les commerces de proximité ou cabinets médicaux auraient ainsi jusqu’à trois ans après 2015 pour réaliser leurs travaux d’accessibilité. Les écoles et mairies auraient jusqu’à six ans. Les transports les plus lourds (ferroviaire) auraient jusqu’à neuf ans.
La Gazette des Communes 25/02/14

Mortalité des patients opérés et surcharge des infirmières
Là où chaque infirmière est chargée de six patients et où 60%, ou plus, de l’équipe a le niveau licence, le risque de décès du patient dans les 30 jours est pratiquement inférieur d’un tiers à celui des établissements où chaque infirmière a à sa charge huit patients et où seulement 30% d’entre elles possèdent ce degré d’éducation.
Ouest-France 26/02/14