La mer grignote à nouveau la digue de Locmaria
A qui incombe l’urgence d’intervenir sur la digue ? «Dès vendredi, j’ai demandé à la DGS d’alerter officiellement les services du conseil général. J’ai moi-même pris mon téléphone pour expliquer la situation. Le transfert de gestion n’a pas encore été officiellement validé» indique J.Puillon.
Ouest-France 18/03/13

Locmaria. Une nouvelle brèche dans la digue
«Avec la secrétaire générale des services, nous allons écrire dès lundi aux services techniques du département qui ont en charge cet édifice », dit J. Puillon qui alerte les services compétents. «Le port de Locmaria est toujours géré par le département ; c’est donc à lui de parer au plus pressé»
Le Télégramme 18/03/13

Boues de dragage. Le collectif demande de la transparence

Les membres du collectif contre l’immersion des boues de dragage, regroupant plusieurs associations de la région lorientaise, ont fait le point sur les dragages en cours et à venir dans la rade de Lorient. « Nous sommes néanmoins inquiets devant le peu d’informations » déclarent-ils.
Le Télégramme 18/03/13

Bénédiction du nouveau canot de sauvetage Nohic
Elle a donné lieu à une remise de décorations. Jean Le Quillié, président de la station de Groix, et Denise Guillaux, conseillère générale, ont également été nommés chevaliers du mérite lors de cette même cérémonie.
Ouest-France 18/03/13

Quatre artistes invitent à « Revoir un Printemps »
Julie Bonnard, Romain Bobichon, Cédric Le Corre et Julien Gorgeart, ont investi, jusqu’au 24 mars, la galerie l’Anon située au Pôle Max-Jacob. Presque tous ont fréquenté les cours dispensés à l’École supérieure d’art de Bretagne. Cédric Le Corre, vit entre Berlin et l’île de Groix.
É. Faucon-Dumont Le Télégramme 18/03/13

Il faut un «après-Mediator»
Accompagner les patients victimes du Mediator s’apparente, pour la citoyenne lambda 
que je suis, à une sorte de voyage initiatique au pays des laissés-pour-compte, ceux qui payent le prix d’une marche réputée victorieuse vers le progrès continu et l’innovation, marche présentée de surcroît comme « forcément » favorable aux emplois dans notre pays. 
C’est le pays des « dommages collatéraux » 
et de leur gestion par notre société, 
pilotée au nom du libéralisme et de 
son autorégulation supposée vertueuse.
Irène Frachon Rédactrice en chef d’un jour de l’Humanité
Le Dr Frachon repart au front
«Nous avons confronté les résultats de l’Oniam à ceux de récentes études épidémiologiques ciblées sur l’effet du Mediator. Que l’Oniam affirme que ces valvulopathies ne sont pas liées à la prise de Mediator est du même ordre que dire à un fumeur atteint d’un cancer du poumon que le tabac n’est pour rien dans sa maladie mais que "c’est dû à la pollution" ! »
H. Chambonnière Le Télégramme 17 mars 2013 -

Chère Marine Le Pen
En demandant que l’on s’abstienne d’enseigner la Seconde Guerre mondiale à l’école, tu restes dans les clous tracés par tes aïeux, prisonnière consentante des mêmes barbelés idéologiques malgré ton émancipation cosmétique qui bluffe les couillons de sondés et annihile la verve des commentateurs.
C. Conte Les Inrocks 18/03/2013