Nous avons eu droit samedi à un discours aussi sobre que celui que ferait un candidat déclaré mais réaliste.
Mr le Maire ne se représente pas : donc pas de promesses électorales flamboyantes (il valait mieux, plus personne n’y aurait cru..) et le rappel de ce qu’il a indiqué comme ayant été sa ligne directrice (une vision d’avenir constructive) méritait bien quelques applaudissements.
En effet, le bilan de ses réalisations et surtout l’esprit dans lequel elles ont été menées ont, pour une part, satisfait ses électeurs .
Pour le reste...
Mr le maire avait-il besoin d’appuyer lourdement sur la situation médicale pour justifier sa défection ? Se peut-il que, tellement il est déconnecté de la réalité, il ne se souvienne pas des conditions périlleuses de sa réélection précédente qui annonçait un échec cuisant pour les prochaines ?
Sans compter bien entendu le secours insistant que lui apporte dans ce sens une partie de son environnement administratif.
Quant au passage habituel sur la manipulation, j’aimerais comprendre comment il ne voit pas que le climat de mensonge dans lequel il nous fait évoluer, (fût-ce même pour des détails), est le fin du fin de la manipulation que, soit-disant, il exècre !
Et comme il ne reste qu’un an, on voit mal comment il pourrait seulement envisager de remédier à quelques une de ses "erreurs" les plus flagrantes.
Il nous restera le souvenir d’avoir fait de beaux rêves... et la descente vers ce qui nous attend n’en est que plus pénible.