POLE MER :

STOP AU PROJET DEMESURE
ET AU GASPILLAGE DE L’ARGENT PUBLIC !

Est-il raisonnable de construire, à Port-Tudy, sur le site de la glacière actuelle, un POLE MER dont le coût s’élève à plus de 1,5 millions d’euros lorsque l’on sait qu’il ne reste plus que 5 pêcheurs sur l’île dont deux prendront leur retraite dons les toutes prochaines années et qu’aucun jeune Groisillon ne fréquente l’école de pêche.

Est-il sérieux de prévoir, dans ce pôle mer, une salle d’algues, une salle de conditionnement de géniteurs pour les huitres, une salle d’élevage larvaire, une micro-nurserie dont le coût global est supérieur à 368 000 €. Mais pour qui? Nous ne connaissons pas, à ce jour, de nouvel investisseur sérieux et compétent qui utiliserait de telles installations? D’autre part est-ce aux contribuables de payer un tel investissement privé ?

Est-il raisonnable de prévoir dans ce programme un bureau d’exploitation (46 000 €), une borne de saisie et des logiciels informatiques (46 000 €), une chambre froide (61 000 €), un espace de vente (50 700 €) et de nombreux autres investissements qui ne serviront à rien ni à personne.

NOUS NOUS DEVONS DE REAGIR SUR L’IMPERTINENCE DES TRAVAUX QUI VONT ETRE REALI5ES ET QUI PESERONT SUR LA FISCALITE DE LA COMMUNE

A plusieurs reprises nous avons demandé à participer à une réunion de travail avec les pêcheurs afin de connaitre leurs besoins. Le Maire a toujours refusé de nous associer à l’élaboration du projet qui, de surcroit n’a jamais été présenté aux élus en conseil municipal. Il ne peut admettre que les conseillers de l’opposition posent des questions et demandent à participer aux décisions. En privé, plusieurs élus de sa majorité ne se privent, pourtant plus pour affirmer que le Maire décide seul et qu’ils sont réduits au rôle de brigade des acclamations !

Drôle de conception de la démocratie locale pour un Maire qui se targue d’être le chantre de la concertation. Il nous accuse d’escroquerie intellectuelle. Il doit se tromper de cible car cette notion s’applique plutôt à lui-même. D’années en années, chacun se rend compte qu’il a basé sa politique sur le mensonge et la duperie.

Pendant qu’il en est encore temps, nous demandons au Maire et à sa majorité de revoir ce dossier du Pôle Mer en tenant compte essentiellement des besoins réels des pêcheurs. Il n’a pas le droit de gaspiller l’argent public pour flatter son égo et celui de quelques uns.

Est-il raisonnable de construire un pôle-enfance dont le coût est supérieur à 2 millions d’euros (sans compter les frais de fonctionnement qui n’ont toujours pas été évalués), lorsque l’on soit que les écoles primaires risquent une fermeture de classe à la rentrée prochaine. Nous ne sommes pas, bien entendu, opposés à une maison de l’enfance, mais pas à n’importe quel prix. Nous avons attiré l’attention du Maire et du conseil municipal sur cette gabegie financière, mais comme à son habitude, le Maire n’a rien voulu entendre.

CONTRIBUTION FONCIERE DES ENTREPRISES : CAP LORIENT SURSOIT A L’AUGMENTATION DEMESUREE
Nous nous réjouissons qu’une issue favorable ait été trouvée dans le conflit qui opposait les commerçants et artisans du pays de Lorient (dont Groix) à Lorient Agglomération concernant la Contribution Foncière des Entreprises. Dans la période de crise que nous traversons depuis plusieurs années, les élus doivent faire preuve de sérieux et de discernement dans leur gestion et ne pas gaspiller l’argent public dans des investissements de prestige. Cette augmentation de la Contribution Foncière des Entreprises était prévisible, d’ailleurs de nombreux élus de Lorient Agglomération avaient mis en garde son Président. Il ne fallait pas être devin pour ce rendre compte qu’en portant la base imposable de la CFE à son maximum soit 6 000 €, les conséquences seraient néfastes pour un grand nombre de redevables. Ces objections ont été écartées par le Président de Lorient Agglomération, qui a fait voter le texte en l’état, Monsieur le Maire de Groix a aussi voté cette augmentation. On a vu le résultat. Des petits commerces et des artisans de Groix ont vu leur contribution multipliée par 3 ou 4. Tout cela pour financer des dépenses démesurées : la Volvo Race dont le déficit de clôture s’élève à 600 000 €, l’hôtel de la communauté, un vélodrome à Lanester, la cité de la voile à Lorient dont le déficit annuel de fonctionnement dépasse le million d’euros. Sur le plan local on peut légitimement se poser les mêmes questions. Dans notre prochain journal, nous aborderons la disparition de l’office de tourisme de Groix et l’avenir économique de lie, le portage des repas à domicile ...

L’association Vivre à Groix
Les élus de l’opposition au Conseil municipal de Groix,
Vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d’année et vous invitent célébrer nouvelle année lors des voeux, autour d’un apéritif

Le Dimanche 13 janvier 2013 à 10h30
A la salle des fêtes de Groix
Venez nombreux, invitezt vos amis...