La Droite forte a son projet éducatif : la fin de l’école pour tous
La suppression du collège unique, bête noire des conservateurs, se fera par le rétablissement de l’apprentissage à 14 ans couplé à un examen d’entrée en sixième, mesures qui auront inévitablement pour effet de fermer les portes de l’enseignement secondaire aux enfants des milieux modestes. Résumons : une scolarité écourtée pour un grand nombre d’élèves, une semaine de classe largement occupée par le travail manuel, les cours d’entreprises, les leçons de patriotisme. Ce qui se dessine avec ce projet a toute l’apparence d’une brutale ségrégation scolaire, parquant dans un apprentissage des rudiments, sans aucune perspective de promotion sociale et culturelle, toute une partie de la jeunesse.
B. Girard rue 89 26/10/2012