Le Cocig appelle à un rassemblement de protestation le samedi 29 à 13h30
Il est demandé aux manifestants de se répartir sur les 2 môles en faisant du bruit (corne de brume..., fumigènes, etc...

Le COCIG a beaucoup communiqué sur la défense du service public et de l’emploi.

On a vu sur le quai samedi dernier quelques manifestants défendant leur propre intérêt.

On a aussi entendu, par la suite, des absents dire : "je m’en fous, ça ne me concerne pas !"

Belle mentalité qui dénote à quel point le sens de la solidarité est développé chez certains qui, lorsqu’ils sont commerçants, oublient que leurs clients (et leur famille) pourraient ne pas avoir la mémoire courte !!!

De plus, si ça ne les concerne pas pour l’instant, comment peuvent-ils prédire que ça ne les concernera pas lorsque, comme d’autres, ils auront besoin de se rendre fréquemment, voire journellement, pour des soins sur le continent ? Ou quand ils auront dans leur entourage proche, une personne âgée qui devra attendre, dans une salle d’attente glaciale, plusieurs heures après sa consultation ?

Pensent-ils aussi à certaines salariées obligées de poser une heure (pour accompagner leurs enfants en soin le mercredi) à cause de l’horaire trop précoce du bateau du midi ?

Il faut croire que le mot "économies" est le seul mot qu’ils sont capables d’entendre, subissant ainsi la psychose de la "pseudo-crise" bien orchestrée par leur hyper président. Il y en a même qui ont gros à perdre avec la nouvelle organisation et qui restent (publiquement) muets !

De la prudence politique ou de la bêtise ??