Naufrage Le Roger-Juliette ancré dans les mémoires

Il y a 63 ans, le Roger-Juliette, qui faisait route vers Sète s’échouait à 150 m de la plage avant d’être renversé par les énormes rouleaux. Construit en 1916, ce navire de 30 m enregistré à Lorient appartenait à la compagnie Tarin et Yvon. Laurent Yvon, frère du patron, en était le capitaine et six marins bretons formaient son équipage. Au soir de cette très froide journée, c’est une probable panne de moteur qui abandonna le bâtiment à la fureur des vagues qui le drossèrent sur la côte sableuse. Hélas, Frontignan n’était pas équipé pour ce type d’intervention. Quant à Sète, les Allemands avaient, paraît-il et le fait fera polémique, détruit tout équipement de sauvetage avant de se retirer. Toute la nuit, les tentatives de secours se succédèrent. L’équipage était à bout de force. Balayé par une lame, le matelot André Gilanton disparut soudain dans les flots. La mer rendra le corps du capitaine Laurent Yvon le 31 décembre, quant à celui de Jean-Marie Even, dernier marin du Roger-Juliette, il ne fut jamais retrouvé.
http://www.midilibre.com/ 16 mai 2010

Témoignage Jean Bonnec, survivant du Roger-Juliette

Le seul survivant du naufrage du Roger-Juliette, Jean Bonnec, passe aujourd’hui une retraite heureuse dans l’île de Groix où il est né. D’une voix hésitante de vieux monsieur, il raconte : « A l’époque, j’avais 20 ans. J’avais été débarqué à Port-Vendres dix jours avant le naufrage pour partir faire mon service miliaire et rejoindre le centre de formation de Mimizan.
En 1945, parce que le bateau appartenait à une parenté lointaine, j’avais embarqué sur le Roger-Juliette, c’était un bon bateau. Vous savez, à cette époque, quand vous étiez né sur l’île, on ne vous demandait pas quel métier vous vouliez faire... C’est par la famille et par les journaux que j’ai appris le drame. Ça avait fait du bruit !, ajoute-t-il en évoquant le manque de matériel responsable de la mort de ses copains. Ils étaient tous de Groix, c’étaient des marins chevronnés, je les connaissais bien. »
http://www.midilibre.com/ 18 mai 2010