L’association Solidarité-pêche de Concarneau a été créée en février 1999. L’objectif était de venir en aide à une association de pêcheurs artisans d’Haïti, sans faire de l’assistanat, mais en donnant les moyens aux pêcheurs haïtiens de gagner leur vie, de nourrir et d’éduquer leurs familles, tout en utilisant des techniques de pêche respectueuses de l’environnement et de la ressource en poisson.

Un premier bateau de 8,50 mètres, « Le Mystère », est récupéré en 2002. Il sera remis à l’association des pêcheurs artisans d’Haïti, mais sera, hélas, détruit quelques mois plus tard par un cyclone. En février 2007, « Solidarité Pêche » récupère un second bateau, « Le Mercenaire », fileyeur en bois de Lorient promis à la casse. Remis en état, équipé de voiles pour la traversée, et la cale pleine de matériel destiné aux pêcheurs haïtiens, « Le Mercenaire » quitte le port de Concarneau en mars 2007 pour être remis à la « Fondation Verte », une ONG haïtienne qui devient le relais local de « Solidarité Pêche ». Le fileyeur permet de tirer les pirogues et canots à voile au large pour la pêche, de stocker le poisson en chambre froide, puis de revenir à Port-au-Prince pour le vendre. Il a permis aux pêcheurs qui l’utilisent de multiplier leurs revenus par 7 (leur revenu est passé de 2 € par jour à 15 € par jour). Une soixantaine de familles ont vu ainsi leurs revenus s’améliorer.

Jean-Pierre Coïc, qui après avoir oeuvré dans l’humanitaire à Haïti y est resté pêcheur quelque temps, nous précise que le (espérons LES) bateau(x) livrés à "Fondation Verte" est remis à un collectif de pêcheurs (et non à un seul individu). Son expérience haïtienne lui permet de garantir la fiabilité de l’association "Fondation Verte" et son contrôle de pratiques respectueuses de la ressource et de l’intérêt local.

Pendant ce temps, en Europe, on détruit des bateaux quasiment neufs pour favoriser la pêche industrielle :
http://www.solidarite-peche.org/gachis.html
La lettre de Mr le Pensec demandant au gouvernement une dérogation pour pouvoir donner nos bateaux voués à la destruction (contre subventions) vient bien tard. Le séisme qui a ravagé l’île est le bienvenu dans la campagne des socialistes pour les régionales. Il se pourrait aussi que se cachent derrière quelques effets d’annonce, venant de structures peu respectueuses de la ressource, des intérêts peu avouables.

Solidarité-pêche de Concarneau vient de mettre en ligne un site où vous trouverez des compléments d’information

http://www.solidarite-peche.org/acc...