Les ostréiculteurs du Morbihan en cortège vers Lorient
« Avec 20 % de production d’ici à 18 mois, sans soutien véritable, nous sommes appelés à disparaître les uns après les autres » a indiqué R. Henry. Une maladie attaque les naissains d’huîtres et provoque une mortalité qui atteint près de 80 % du cheptel.
Ouest-France 27/10/2009