Chaque image, chaque carte postale, chaque façade fait revivre un pan d’histoire et traduit l’évolution des commerces. Les scénaristes vont entrer en action pour recréer l’atelier du cordonnier Louis-Charles Guérrant grâce des accessoires prêtés par la famille. Si les conditions sanitaires le permettent, le public pourra découvrir l’exposition début juin.

le Télégramme 06/04/21