.../... À tous ceux, fort nombreux, qui s’inquiètent de savoir par quoi seront remplacés ces lieux de partage de la connaissance (magasins de prêt-à-porter, fast-foods, boutiques de téléphonie mobile?) et de voir le Quartier latin perdre peu à peu à son âme, s’ajoutent en effet ceux qui s’émeuvent, plus largement, de la perte de rayonnement de notre capitale et de la disparition de la fameuse «exception culturelle française».

Ce sont en effet deux vraies questions et je doute que le rachat par la Ville de Paris de la librairie «Gibert» du quai Saint-Michel pour lui éviter le sort des autres, suffise à y répondre !

https://www.lefigaro.fr/vox/culture/avec-la-disparition-de-gibert-jeune-c-est-une-part-de-nous-memes-qui-disparait-20210222?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR1z5Q2at9rky86WpCUPUbLNCXPKMHLE39e0Yz8EJK9jXnGkgZcYMhr5c-o#Echobox=1613993505

Ce n’était bien sûr pas une enseigne de librairie parmi les plus progressistes mais leur disparition laisse un goût amer.

Honte à ceux qui commandent leurs livres sur le net !