Le Pr François Raffi appelle chacun à la responsabilité. Il regrette que la France n’ait pas la puissance de feu de l’Angleterre ou des États-Unis. « En Angleterre, ils ont inclus, 11 000 personnes en dix semaines pour le Dexaméthasone. Que fait en France un consortium comme Reacting, une structure pourtant créée pour coordonner la recherche des maladies infectieuses émergentes »

Ouest-France 13/10/20