Manque de personnels, conditions d’hygiène alarmantes, vocations en berne… En psychiatrie, les patients sont parfois maltraités. Et les soignants aussi. Fin mars, alors que le pays s’installe dans le confinement, des masques et du gel hydro– alcoolique sont distribués aux hôpitaux, sauf… aux psychiatriques. Étourderie ? Trois mois plus tard, l’oubli heurte toujours des professionnels qui depuis longtemps déjà se sentent méprisés.

Youness Bousenna Télérama 16/06/20