Le collectif inter hôpitaux s’impatiente. Ils ont manqué de matériels, de blouses, de masques. Ils ont géré, sans faillir. Hugo Huon, : "On demande à ce que des négociations salariales soient menées avec les syndicats avant l’été. Une aide soignante n’est pas une héroïne, c’est une personne qui gagne 1 300 euros par mois pour se péter le dos. On ne peut pas n’être payés qu’à coups d’applaudissements."

V Julia France Inter 5/05/20