Dominique Cany a été mise à l’honneur lors de cette cérémonie et ce n’est que justice. On se rappelle avec quelle opiniâtreté elle a défendu ce dossier pour tenter d’en faire une opération modèle en matière d’économie d’énergie et d’eau malgré des réglementations rétrogrades et les difficultés rencontrées pour le financement à cause des coûts prohibitifs groisillons qui ne rentrent pas dans les cadres administratifs.

Une autre de ses qualités est la clarté avec laquelle elle sait exposer un projet et tenir au courant de son évolution. Son départ nous a privé aussi d’une information municipale légale.

Pour ma part, je n’oublie pas non plus la position qu’elle avait prise lors de son avant-dernier conseil municipal où elle avait partagé l’avis de Joël Tristan, sur le recrutement d’un cadre C alors qu’il était depuis longtemps prévu celui d’un cadre B manquant dans l’organigramme des services administratifs, ceci joint à une rémunération du nouvel agent au-dessus de la grille indiciaire et sans consultation de tous les élus.

(Lire ici : http://www.groix.fr/fileadmin/user_...)

Je garde pour moi ma conclusion-commentaire.