« Il a fallu tout revoir à la hausse avec les appels dʼoffre infructueux et faire venir des entreprises spécialisées du continent. Mais cʼest un beau projet " Thierry Bihan, adjoint aux affaires portuaires, espère que les Groisillons sauront patienter, notamment à partir du 9 mars où, pendant trois semaines, il ne sera plus possible de stationner sur le quai

Ouest-France 18/02/20