François Hollande lui laissait les coudées franches et une vraie visibilité, acquise en négociant des contrats d’armement à tour de bras, triplant les prises de commandes en un quinquennat. Fin 2018, son appel à "respecter" les "gilets jaunes" a été très commenté, tout comme quelques semaines plus tard sa mise en garde en Conseil des ministres contre les suppressions de postes de fonctionnaires, une "bêtise" qu’il fallait "arrêter". Depuis, silence radio ou presque.

L. Bodet france inter 27/01/20