De plus en plus d’élus locaux et de fonctionnaires territoriaux sont mis en cause pénalement. « Les maires et leurs adjoints sont toujours plus exposés dans l’exercice de leurs fonctions aux violences, aux menaces ou aux chantages » de la part de leurs administrés (SMACL Assurances). En 2018, 9 % de plus que l’année précédente.

E.Q. Maire Info 14/01/20