Il ne fallait effectivement pas se réjouir trop vite.

Les responsables d’événements culturels avaient demandé l’annulation de cette mesure "pour excès de pouvoir" du Ministre de l’Intérieur. Finalement, rien ne changera. Excepté l’abrogation d’un point sur les modalités de paiement des avances de frais. Plusieurs organisateurs de festivals ont prévu de se réunir afin de trouver des solutions pour alléger cette charge financière liée au maintien de l’ordre.

France 3 Bretagne 03/01/20