Un décret imposera à toutes ces plates-formes de « remettre une fois par an la liste de tous les logements loués » aux maires des communes qui ont décidé de soumettre à déclaration préalable les locations de meublés de tourisme. Les plates-formes qui ne se conformeraient pas à ces obligations sont susceptibles d’être sanctionnées d’une amende allant jusqu’à 50 000 euros par annonce litigieuse.

Maire Info 31/10/19