Celle que l’on surnomme l’île aux grenats est l’un des secrets les mieux gardés du Morbihan.

Le petit port de Locmaria.
Sur la côte sauvage, face à l’Océan, ce petit port et son dédale de ruelles forment un cadre idéal pour une balade. Quelques vieilles façades rappellent les emplacements des bistrots de l’île, désormais fermés. Les dundees, ces anciens bateaux de thoniers (Groix ayant jadis été le premier port thonier de France), ont disparu. Mais, à marée basse, la baie reste un bon spot pour la pêche à pied (crevettes, ormeaux et tourteaux pour les chanceux).

Réserve naturelle à la pointe des chats
Nul félin ici, la pointe doit son nom aux récifs, responsables de nombreux naufrages dans la zone, que les marins appelaient des « chats ». Autour du phare, la plage et ses rochers appartiennent à la réserve naturelle géologique François Le Bail, en raison notamment de la présence du glaucophane bleu, une roche rare. Non loin, le sentier mène à la plage des Sables rouges, dont les minéraux ont valu à Groix son surnom d’île aux grenats.

La plage des Grands Sables .
C’est l’une des seules plages convexes d’Europe : celle des Grands Sables avance dans la mer. Autre particularité : elle s’est déplacée de plusieurs centaines de mètres dans la seconde moitié du XXe siècle. Toujours aussi immense, elle offre, avec son sable blanc, son eau en cinquante nuances de bleus et ses falaises arborées, un spectacle époustouflant, digne d’une île exotique.

La boutique de décoration Belle Lurette
Installée dans une ancienne charcuterie dont elle a gardé la façade et le sol en terrazzo, cette boutique de décoration rassemble du mobilier chiné puis rénové. Juste en face, l’église vaut le coup d’œil : le clocher a troqué le traditionnel coq gaulois pour… un thon.

Cuisine fine et vins frais au Cinquante
Au cœur du Bourg, ce restaurant sert une cuisine raffinée, concoctée avec des produits frais (fleurs de courgettes, lieu fumé acheté aux pêcheurs, sorbets maison aux fruits de saison).

Nuits douillettes et petit déjeuner maison à La Passagère
Depuis Port-Tudy, une route monte (fort !) vers Le Bourg, la commune principale de l’île. En chemin, dans une belle demeure de la fin du XIXe siècle, la maison d’hôtes La Passagère offre aux visiteurs 4 chambres au charme suranné. Son jardin fleuri et son salon-bibliothèque sont accessibles aux pensionnaires.

Johanna Seban Le Monde 10/04/ 19