C’est un camouflet sévère, certes, pour les victimes du Levothyrox, mais surtout pour certains cabinets d’avocats qui avaient monté une énorme opération pour regrouper des victimes. Profitant de la possibilité désormais ouverte d’actions de groupes, le principal avocat des plaignants Christophe Leguevaques. via une plateforme électronique, a rassemblé des milliers de dossiers, moyennant finance, promettant aux victimes une indemnisation importante.

E Favereau, Libération 5/03/19